Palestine : provocation de D.Trump !

Donald Trump vient d’annoncer que le gouvernement des États-Unis a décidé de mettre en œuvre une décision déjà ancienne, mais non appliquée, concernant le transfert de son ambassade en Israël de Tel-Aviv à Jérusalem/Al Qods. C’est une décision très grave, car a contrario de toutes les décisions internationales depuis 1948, elle va dans le sens d’une annexion pure et simple de Jérusalem–Est par les autorités sionistes de l’État d’Israël.

Ayant subi une série de revers en Irak et en Syrie dans l’opération remodelage du Moyen-Orient, l’impérialisme américain mise sur le maintien d’une situation de guerre pour garder son contrôle des ressources énergétiques, de leurs réseaux de transports, et ses positions stratégiques dont l’État d’Israël est une pièce majeure. Cela va de pair avec le soutien à l’agression saoudienne contre le Yémen. Le gouvernement Trump, comme expression de l’impérialisme américain, ne constitue pas une rupture avec les politiques antérieures, comme voudraient le faire croire les partisans du parti démocrate et de sa représentante lors des dernières présidentielles, Hillary Clinton, porteuse d’une politique guerrière tous azimuts. Il s’agit plutôt d’une radicalisation des positions traditionnelles, y compris en faisant cavalier seul si l’impérialisme états-unien y trouve son compte. C’est pourquoi on ne peut isoler les prises de position sur la question de l’accord sur le programme nucléaire iranien, sur la guerre contre le Yémen et la reconnaissance de Jérusalem comme capitale de l’État sioniste.

Quelques jours après la tenue de la conférence des Partis Communistes et Ouvriers de la Méditerranée, du Moyen Orient et du Golfe à Athènes, réaffirmant la nécessité de faire grandir le mouvement de solidarité avec le peuple palestinien, le Parti Communiste Révolutionnaire de France appelle la classe ouvrière, les forces populaires, y compris les organisations syndicales à condamner la politique de Trump et à dénoncer l’hypocrisie du gouvernement français et de l’Union Européenne. Avec la piètre réaction du président Macron ("décision regrettable", dit-il...) et la scandaleuse réception à Paris du criminel de guerre Benjamin Netanyahou, le 10 décembre, on voit que l’impérialisme français n’est pas en reste dans le piétinement des peuples...

Notre Parti propose aux autres détachements du Mouvement Communiste de France une initiative commune sur cette question fondamentale. Il faut exiger que l’on en finisse avec les tergiversations, consistant, au nom de la paix, à appeler le peuple palestinien à négocier sa reddition, alors que l’État sioniste piétine sans vergogne toutes les décisions internationales prises. Il faut notamment exiger qu’Israël évacue sans condition les territoires occupés depuis 1967, y compris Jérusalem-Est, ce qui implique le rapatriement des colonies implantées dans ces territoires. Il doit évacuer tant les fermes libanaises occupées que le plateau du Golan. Il faut que le droit au retour des Palestiniens chassés de leurs terres en 1948 soit reconnu, et que soient indemnisés ceux qui ne souhaitent pas revenir. Il faut qu’Israël accepte d’indemniser le futur État palestinien pour les dommages et les crimes commis pendant l’occupation. Sur ces points, il n’y a pas de négociations à avoir. Israël doit appliquer les résolutions de l’ONU. C’est seulement sur cette base qu’une négociation sur l’avenir de la Région, en fonction des positions de chaque peuple, pourra s’engager. Et Israël doit renoncer à l’arme atomique.

Le Parti Communiste Révolutionnaire de France appelle plus que jamais les travailleurs et les masses populaires à participer à l’opération BDS, boycott des produits israéliens et des coopérations scientifiques et culturelles avec l’État israélien jusqu’à ce qu’il s’engage dans l’application des résolutions de l’ONU et à abandonner sa politique raciste d’apartheid contre le peuple palestinien. Il dénonce avec force les campagnes scandaleuses visant à discréditer les campagnes de solidarité avec le peuple palestinien et contre le sionisme. Ce dernier est une idéologie réactionnaire de la bourgeoisie destinée à entraîner les travailleurs et travailleuses qui se réclament au nom de raisons religieuses, ethniques ou culturelles de leur appartenance au judaïsme, dans la collaboration de classe et l’union sacrée, contre l’unité des travailleurs contre leurs exploiteurs quelle que soit leur religion ou l’ethnie ! De ce point de vue, il dénonce les gesticulations grotesques d’un Manuel Valls, ce parangon de la social-réaction, socialiste dans les salons et réactionnaire le reste du temps !

Le PCRF réaffirme sa solidarité communiste et prolétarienne avec les Partis Communistes de Palestine et d’Israël, comme avec les partis communistes de la région restés fidèles au marxisme-léninisme, dans leur combat pour en finir avec l’oppression, la réaction et pour en finir avec le capitalisme qui est le responsable unique de la situation dramatique que vivent les masses populaires dans la région.

  • Centenaire du Congrès de Tours : salutations fraternelles du PCO-Russie !

    Nous publions ci-dessous les salutations adressées par le Parti Communiste Ouvrier de Russie au Parti Communiste Révolutionnaire de France, à l’occasion du centenaire du Congrès de Tours (naissance du PCF) : Chers camarades dans le combat ! Le Comité central du Parti communiste ouvrier de Russie (...)
  • Elections au Venezuela : le PCRF salue son parti-frère le PCV !

    Les élections législatives du 6 décembre 2020 ont donné une large victoire au PSUV (Parti de Nicolà Maduro), à travers le Grand Pôle Patriotique, avec 69% des voix. Les coalitions Alliance Démocratique et Alliance Venezuela Unie, partis de la droite pro-impérialiste, ont obtenu respectivement 19% et (...)
  • Fin de conflit au Haut-Karabagh : Quel avenir pour la région ?

    Le mardi 10 novembre 2020, après six semaines de combats très rudes, l’Arménie et l’Azerbaïdjan ont signé, sous l’égide de la Russie, un accord pour mettre fin au conflit armé dans le Haut-Karabagh. Cet accord scelle les victoires territoriales de l’Azerbaïdjan sur le Haut-Karabagh et sonne comme un aveu (...)
  • Le 75ème anniversaire de la fondation du Parti du Travail de Corée

    Le 10 octobre dernier, la République Populaire Démocratique de Corée (RPDC) a célébré le 75ème anniversaire de la fondation du Parti du Travail de Corée. Le Parti du Travail de Corée est née en 1945 de la fusion du Parti Communiste de Corée et du Nouveau Parti populaire de Corée comme un parti (...)