Violences à Tioumen en Russie : quand la COVID-19 sert de prétexte à la répression anticommuniste...

Un incident sans précédent s’est produit à Tioumen le 7 novembre. Sous prétexte de la lutte contre la pandémie, la police a usé de violence physique contre les communistes, qui voulaient célébrer le 103ème anniversaire de la Grande Révolution socialiste d’Octobre 17. Le premier secrétaire du comité régional de Tioumen du PCOR-PCUS, le rédacteur en chef du journal « Trudovaya Tyumen  » A.K. Tcherepanov, est accusé d’avoir agressé des policiers et est menacé d’un emprisonnement pouvant aller jusqu’à 5 ans.

Ci-dessous le courrier de notre Parti au Gouverneur de la région, en russe et en français.

Cliquez sur les vignettes ci-dessous.

En russe
En français