Tous avec les travailleurs de la RATP !

Le Parti Communiste Révolutionnaire de France exprime toute sa solidarité avec les travailleurs de la RATP en grève contre le projet de loi Macron/Philippe visant à la remise en cause du droit à la retraite.
Ce mouvement exprime non seulement la volonté des personnels de défendre leur caisse de retraite, mais aussi le mécontentement et l’inquiétude de la classe ouvrière et des masses populaires devant la perspective de nouvelles régressions sociales : travailler plus longtemps pour des pensions et retraites inférieures.
Inquiet, le gouvernement recourt à une vaste campagne démagogique voulant faire croire que ce projet répondrait au mécontentement de la population face à un système de retraite qui serait injuste ! Dans la réalité, selon les sondages, 72% des personnes interrogées pensent que le projet Macron-Philippe sera mauvais pour eux.
D’autre part, s’il est évident que des injustices existent entre la situation des travailleurs des transports parisiens et ceux dans les autres villes du pays, il faut y mettre fin en alignant les situations par le haut, sur le plus avantageux pour les travailleurs et pas le contraire comme veut le faire le gouvernement.
Il en est de même dans le système général pour les retraites des femmes, dont on ne voit pas en quoi le passage à une retraite par points pourrait régler le problème de l’inégalité « hommes-femmes » (Rappelons qu’en Suède, où ce système s’applique, 92 % des femmes ont vu leur pension de retraite chuter...) !
La puissance de la mobilisation à la RATP, les mouvements prévus dans les jours qui viennent sur la défense du système de retraite, rendent nécessaire que les directions syndicales organisent la convergence des luttes et préparent un appel à la grève générale sans plus tarder.

  • Soutien aux luttes en Kanaky : Usine de nickel, usine du pays !

    Alors que la contestation monte en puissance en France, elle s’accentue également en Kanaky, officiellement nommée Nouvelle Calédonie. Dans cette collectivité territoriale française, la vente d’une usine de nickel adossée au riche gisement de Goro situé dans la province sud, l’une des plus grandes mines (...)
  • Béthune-Bridgestone : Solidarité de classe pour sauver l’usine !

    Un nouvel exemple de la politique destructrice et criminelle, menée par les monopoles et la classe bourgeoise, vient d’être donné, avec l’annonce brutale, le 16 septembre 2020, par la direction de Bridgestone (monopole japonais de fabrication de pneus), de la fermeture du site de Béthune (...)
  • Airbus : soutien à la lutte des travailleurs pour défendre l’emploi

    La récente constitution du gouvernement Castex et le discours de politique générale du tout nouveau premier ministre de Macron confirment que ce dernier est bien décidé à imposer ce « monde d’après » tant rejeté par les travailleurs. Car si celui-ci prétend « rebâtir [une] économie plus forte […], une (...)
  • Alcatel-Lucent : soutien aux travailleurs en lutte pour la défense des emplois !

    Avec l’après-confinement, la casse du tissu industriel en France s’accélère et le « monde d’après » tant vanté par Emmanuel Macron tombe le masque. La filiale française de l’équipementier télécoms finlandais Nokia, Alcatel-Lucent, a annoncé le lundi 22 juin 2020 la suppression de 1233 emplois en France. Ce (...)
  • Bombardier-Crespin : quand la classe ouvrière dit Non !

    Décidément, le « Président des Riches » ne peut s’adresser aux Français sans que ressorte inexorablement le décalage flagrant entre son discours et la réalité vécue par les couches populaires et le monde ouvrier. Dans son allocution du 14 juin 2020, aux forts accents d’autosatisfaction et d’optimisme (...)
  • Renault, sans-papiers, antiracisme, hôpital... : les luttes se déconfinent !

    Après le déconfinement, les travailleurs sont repartis immédiatement à la lutte. En France comme partout ailleurs, le confinement décidé par Emmanuel Macron le 17 mars 2020 a exacerbé les contradictions du capitalisme : les inégalités sociales se sont intensifiées entre ceux bien lotis et ceux victimes (...)