Solidarité avec le peuple marocain !

La mort du vendeur de poisson Mouhcine Fikri, le vendredi 28 octobre 2016 à El Hoceïma dans le nord du Maroc, a suscité et attisé l’indignation et la colère de la population marocaine. Les grandes villes du pays sont touchées par des manifestations et des rassemblements d’ouvriers, de chômeurs, d’intellectuels, d’étudiants, de lycéens.

Tous protestent, en dehors du décès de la malheureuse victime, contre l’accroissement criant des inégalités sociales et contre les injustices en tous genres. L’aspiration à l’égalité sociale est le moteur du mouvement ! La région du Rif est en pointe de la contestation en raison d’un contentieux historique avec la monarchie marocaine.

Pendant des années, des jeunes et moins jeunes ont été victimes de pressions bureaucratiques et policières de toutes sortes, y compris avec des violences meurtrières de la part des forces de l’ordre, sans qu’aucune suite soit donnée à ces agissements. Le geste imbécile de policiers zélés (ayant conduit au décès du malheureux poissonnier) habitués à racketter la population, à l’injurier, à l’humilier, va provoquer une tempête de colère. Tout ce qui s’était accumulé pendant des décennies d’oppression, de colères rentrées, d’injustices, d’humiliations, de corruptions, éclate au grand jour.

Le pays est en ébullition. Le caractère despotique de l’État monarchiste, bien que caché en France par les images de carte postale, est révélé par les relations de sujétions qu’il impose à son peuple. Le triptyque « Dieu, la patrie et le roi » est caractéristique de la devise féodale du régime. L’impérialisme français ne ménage pas ses efforts pour le protéger, afin qu’il continue de lui assurer de juteux profits. L’autocratie marocaine ne ménage pas non plus ses efforts pour plaire aux groupes et monopoles financiers de la planète.

La presse française tait tous ces éléments compromettant… ; mais la vie les remet sur la table. L’explosion de colère participe de façon évidente à la fermentation révolutionnaire des masses. La bourgeoisie marocaine, habituée à réprimer sévèrement toute forme de contestation, a cette fois-ci fait profil bas, consciente, sans doute, qu’elle doit calmer le jeu plutôt que de jeter de l’huile sur le feu. Si les masses laborieuses marocaines sont descendues manifester en masses, c’est un fort bel exemple pour tous les peuples.

Nous, PCRF, nous adressons nos plus vives et nos plus chaleureuses sympathies aux révolutionnaires et aux démocrates marocains qui expriment leurs convictions démocratiques et luttent pour une République marocaine, libre, fière et démocratique, terrain sur lequel se mène sûrement et résolument la lutte pour le socialisme.

Condoléances à la famille de Mouhcine Friki.

Vive la solidarité avec le peuple marocain !

Vive l’amitié entre les peuples !

  • Grèce : Après les élections législatives, le PCRF salue le KKE !

    Le 7 juillet 2019 ont eu lieu des élections législatives en Grèce. Les résultats montrent un fort taux d’abstention, la victoire de la droite et la défaite de Syriza, mouvement d’une prétendue "gauche radicale" qui, arrivé au gouvernement avec Tsipras comme 1er ministre, a montré au fil des mois son (...)
  • Corée du Nord : le PCRF salue le nouveau succès diplomatique

    Le Parti Communiste Révolutionnaire de France salue le nouveau succès diplomatique de la RPDC (Corée du Nord) Le 1er juillet 2019, la RPDC a connu un nouveau succès diplomatique dans sa lutte pour être reconnue comme une puissance pleine et entière, pour le rétablissement des négociations avec les (...)
  • NON à l’interdiction du Parti communiste de Pologne !

    Ci-dessous l’alerte lancée par nos camarades du PCP : L’appel à l’action contre l’interdiction du communisme en Pologne La persécution anticommuniste en Pologne s’intensifie alors que les autorités de l’État tentent de criminaliser l’activité communiste en modifiant le code pénal. C’est un élément de la (...)
  • KOMINTERN : Centenaire et actualité !

    Les 1er et 2 juin 2019, à Moscou, à l’initiative du Parti communiste ouvrier de Russe (PCOR), s’est tenue la Conférence internationale des partis communistes et ouvriers, intitulée : "Cent ans du Komintern et les tâches du mouvement communiste actuel". La conférence a réuni des représentants des 19 (...)
  • Venezuela : Furieux, pas désespérés !

    Carolus Wimmer, secrétaire aux relations internationales du Parti communiste vénézuélien (PCV) a été reçu au siège du Parti communiste allemand (DKP). Nous publions ci-dessous l’interview qu’il a donnée sur la vie au Venezuela sous les attaques présentes de l’impérialisme nord-américain et sur les (...)
  • Venezuela : Déclaration du PCV

    Le Parti communiste du Venezuela (PCV) condamne la nouvelle action déstabilisatrice de l’extrême-droite dirigée par la marionnette Juan Guaido et le repris de justice récidiviste en cavale, Leopoldo Lopez, qui poursuivent la tentative de coup d’État au service de l’impérialisme américain. Devant (...)