Seine-Saint-Denis : enfumage ministériel et répression policière !

Déclaration du Congrès du Parti Communiste Révolutionnaire de France

Réunis à Saint-Denis ce 1er novembre 2019 pour le 1er Congrès du Parti Communiste Révolutionnaire de France, les Congressistes du PCRF dénoncent et condamnent les violences policières inadmissibles commises le 31 octobre à l’encontre de manifestants rassemblés à l’appel de la CGT 93, à l’occasion de la venue du 1er ministre dans ce département.

Alors que cette trentaine de manifestants dénonçaient "la casse des services publics", pour mettre en évidence le caractère dérisoire et mensonger des mesurettes proposées par Edouard Philippe, ils se sont retrouvés encerclés puis brutalement malmenés par une charge policière d’une violence disproportionnée, allant jusqu’à l’arrestation du Secrétaire départemental de la CGT 93, maintenu en garde à vue pendant 7 heures.

Comme nous l’avons maintes fois démontré, la politique ultra-réactionnaire du gouvernement Macron, au service exclusif des monopoles et de l’oligarchie financière, s’accompagne de mesures répressives, liberticides et anti-démocratiques dignes de l’extrême-droite qu’il a prétendu combattre en 2017.

Le Congrès du PCRF exprime sa pleine solidarité avec ces militants en lutte pour la défense des services publics en Seine-Saint-Denis ; il adresse son soutien fraternel à Hervé Ossant, en exigeant l’arrêt de toutes les poursuites engagées contre lui.

Enfin, il appelle les travailleurs à ne pas céder à ces intimidations répétées et à participer massivement à la riposte organisée contre toutes les réformes réactionnaires du gouvernement Macron/Philippe.

St-Denis, le 1er novembre 2019

  • Arnaques et capitalisme...

    Il nous arrive régulièrement d’évoquer le « pourrissement » du système capitaliste, visible notamment à travers les graves régressions subies par les travailleurs, la jeunesse et les retraités dans leurs conditions de travail et de vie, ainsi que dans le retrait des conquêtes sociales et démocratiques. (...)
  • Communiqué du PCRF, suite aux agressions commises le 1er mai à Paris

    Le PCRF condamne fermement l’agression violente dont ont été victimes des militantes et militants de la CGT, à la fin de la manifestation du 1er mai 2021 à Paris. Ces syndicalistes ont subi des caillassages, des insultes et des coups de la part d’individus organisés, qui dès le début de l’après-midi, (...)
  • Air-France-KLM : ce qui se cache derrière "l’aide" de l’État bourgeois...

    Alors que la pandémie de Covid-19 fait toujours rage en France, le gouvernement Castex poursuit inexorablement la ligne ultra-réactionnaire et anti-sociale, menée depuis 2017 sous l’égide d’Emmanuel Macron, le ’’Président des monopoles’’. Le plan d’aide de 4 milliards d’euros au groupe Air-France-KLM, (...)
  • Procès d’Ikea : de l’espionnage au contrôle social généralisé ?

    Tant vanté par Emmanuel Macron lors du premier confinement, le « monde d’après » révèle toujours plus son caractère réactionnaire et répressif. Dans une actualité de plus en plus marquée par la casse des salaires et des conditions de travail, ainsi que par les attaques à répétition contre les droits (...)
  • Pour une vague... révolutionnaire !

    Un an après le premier confinement consécutif à l’apparition de l’épidémie de Covid-19, domine l’impression d’un scénario qui se répète : celui d’une vague montante mortelle devenue incontrôlable, imposant l’enfermement durable de millions de personnes, comme l’a à nouveau annoncé Emmanuel Macron le 31 mars (...)
  • Un logement digne pour tous !

    Plusieurs organisations syndicales, notre Parti, et des associations comme la CNL, ont participé à la mobilisation le 27 mars 2021 pour le droit au logement, contre les expulsions et le logement cher. Vingt et un pays européens se sont joints à cette mobilisation. Actuellement, deux millions de (...)
  • Leclerc ou l’arnaque de la philanthropie bourgeoise

    Nous partageons ci-dessous un article paru sur le site de l’Union de la Jeunesse Communiste (UJC) sur la grande campagne d’aide alimentaire intitulée « la semaine de repas équilibré : 21 repas pour 21 euros » récemment lancée par le monopole de la distribution Leclerc. Contre l’hypocrisie du capital, (...)