Russie : réélection de Vladimir Poutine

Après des années d’une politique sociale désastreuse, Vladimir Poutine a été réélu Président de la Russie dimanche 18 mars 2018 avec 76,69% des voix dès le premier tour.

Jouant sur la nostalgie de l’Union soviétique dans la population laborieuse, comme sur l’anticommunisme dans les couches sociales de la nouvelle bourgeoisie, le représentant de l’impérialisme russe a profité largement de l’agressivité de ses concurrents impérialistes, que ce soient les États-Unis, la France, la Grande-Bretagne ou la République Fédérale Allemande.

Face à lui, les autres candidats, retenus par une commission électorale toute dévouée au sortant, apparaissaient soit comme des agents occidentaux, qui en rajoutaient sur la politique antisociale et de pillage des moyens de production, soit, et c’est le cas des deux candidats pseudo-communistes, comme les héritiers de Gorbatchev, prêts à aménager le système et non pas à rétablir le pouvoir de la classe ouvrière, la réappropriation sociale des moyens de production et d’échange, la planification pour la satisfaction des besoins populaires.
Le rejet de la candidature du Parti Communiste Ouvrier de Russie est à cet égard significatif de la volonté du pouvoir de la bourgeoisie russe d’éviter tout débat dans l’opinion publique qui pourrait concrétiser les aspirations profondes des peuples de Russie, et réactiver la conscience de classe des travailleurs.

Sur le fond, et quelle que soit la concurrence inter-impérialiste, un Poutine, un Macron, un Trump, une Merkel ou autre May sont tous dans le même camp : celui des monopoles, celui de la course aux armements, de l’exploitation des êtres humains par d’autres êtres humains.
Dans le rapport des forces actuel, la confrontation des impérialismes russe et chinois avec les impérialismes US et de l’UE peut permettre aux peuples d’utiliser les contradictions qui en résultent.
Mais pour autant, cela ne transforme pas les impérialismes russe et chinois en alliés de la classe ouvrière mondiale et des forces populaires.

Secteur International du PCRF

  • Biélorussie : Non aux ingérences !

    Les élections présidentielles ont eu lieu en Biélorussie. Selon les données officielles, la majorité des électeurs (80%) ont soutenu Loukachenko. On ne peut juger dans quelle mesure ces données correspondent à la réalité, et dans quelle mesure ce résultat fourni par l’administration, sans doute sous (...)
  • Explosion à Beyrouth : Solidarité avec le peuple Libanais

    Le Parti Communiste Révolutionnaire de France exprime sa profonde tristesse et sa solidarité avec le peuple libanais et aux familles des victimes des explosions à Beyrouth. Il ne fait aucun doute que ce genre d’« accidents » dévastateurs sont devenus plus fréquents dans un système qui banalise la vie (...)
  • Russie : Un référendum de contrefaçon !

    Mercredi 1er juillet, la Russie a adopté une révision constitutionnelle qui autorise le président Poutine à rester en place au Kremlin jusqu’en 2036. Outre la question du nombre de mandats présidentiels, ces amendements introduisent également au sein de la Constitution russe les principes (...)
  • Déclaration de la FSM à l’occasion de la Journée mondiale des réfugiés

    À lire ci-dessous, la déclaration de la Fédération syndicale mondiale (FSM) à l’occasion de la Journée mondiale des réfugiés : 19 juin 2020 La Fédération Syndicale Mondiale célèbre la Journée mondiale des réfugiés, qui a été décidée le 20 juin par les Nations Unies en 2000. L’agressivité impérialiste pour le (...)
  • Assassinat de George Floyd...

    ... Solidarité internationaliste contre le racisme et les violences étatiques ! Déclaration de Maurice Cukierman, Secrétaire général du Parti Communiste Révolutionnaire de France (PCRF) Les mobilisations massives qui se sont multipliées à travers le monde, suite à l’assassinat de l’Afro-Américain (...)
  • [IPCOE] Solidarité avec le peuple des États-Unis !

    Déclaration du Secrétariat de l’Initiative communiste européenne . L’Initiative communiste européenne exprime sa solidarité avec le peuple des États-Unis, confronté à la violence et à la répression de la part du gouvernement américain de Trump. Le racisme et les inégalités sociales, qui ont de nouveau (...)