Retraites : Pour un 17 décembre de masse !

Renforçons la mobilisation, étendons le mouvement gréviste !

Alors que le mécontentement a gagné tout le pays, que l’opposition à la réforme des retraites est généralisée, que le pays est confronté un mouvement social formidable notamment chez les cheminots et les agents de la RATP, Édouard Philippe confirme le caractère réactionnaire de sa réforme en annonçant le recul de l’âge de la retraite par l’allongement du temps de cotisation pour le droit au taux plein, la disparition des régimes spéciaux, et le maintien du système par points, tout en laissant dans le flou le fond de son projet : une fois de plus, le gouvernement croit qu’une simple opération communication peut lui valoir le ralliement de l’opinion publique ! Mais il est incapable de démontrer qu’une catégorie de travailleurs et de travailleuses bénéficierait de cette réforme. Il en est ainsi pour les travailleuses seules comme pour les enseignants et enseignantes : dès qu’on se penche sur le problème, on débouche sur de nouvelles dégradations des revenus des retraité-e-s et ce quels que soient les secteurs d’activité. Significatif est le fait non seulement que la direction de la CFDT (et celle de l’UNSA) ait abandonné le camp gouvernemental provisoirement, mais qu’au soir de la déclaration du 1er ministre, seul le MEDEF soutient le projet gouvernemental. On n’oubliera pas non plus les accointances de M. Delevoye avec le secteur des assurances, qui font d’un ministre un simple lobbyiste à leur service !

Il faut mettre en échec cette réforme néfaste pour tous ceux et toutes celles qui vivent de leur travail et n’auront d’autres moyens de vivre que de leur pension comme retraité-e-s.

Le Parti Communiste Révolutionnaire de France salue les travailleurs participant aux mouvements de grèves, notamment chez les cheminots et à la RATP, mais aussi dans la Fonction publique, chez les enseignants et dans le secteur privé.

Le PCRF a conscience des sacrifices réalisés par les travailleurs, et ce dans une situation marquée par la faiblesse du pouvoir d’achat. Mais une chose est sûre : si nous laissons faire le gouvernement, d’autres attaques du même ordre auront lieu. On ne peut gagner que les batailles que l’on mène !

Le PCRF rappelle sa position : partout prendre l’initiative d’assemblées générales syndicales, d’assemblées interprofessionnelles pour organiser la lutte quotidienne, déboucher sur des grèves générales avec manifestations par secteur d’activité, par régions.

D’ores et déjà, il faut assurer le succès de la journée du 12 décembre en vue de la préparation d’une grève générale nationale pour le mardi 17 avec de grandes manifestations interprofessionnelles.

Retrait du projet de réforme des retraites !

Il faut faire reculer la bourgeoisie et son gouvernement Macron !

C’est possible en renforçant la mobilisation.

  • Appels à la grève dans la santé

    Le 11 mai 2021, les travailleurs de la santé étaient appelés à une journée de grèves et de manifestations suite à l’absence de réponses du gouvernement face aux difficultés rencontrées lors de la crise sanitaire. Crise sanitaire qui n’a fait qu’amplifier les graves problèmes déjà existants dans notre (...)
  • Soutien aux luttes en Kanaky : Usine de nickel, usine du pays !

    Alors que la contestation monte en puissance en France, elle s’accentue également en Kanaky, officiellement nommée Nouvelle Calédonie. Dans cette collectivité territoriale française, la vente d’une usine de nickel adossée au riche gisement de Goro situé dans la province sud, l’une des plus grandes mines (...)
  • Béthune-Bridgestone : Solidarité de classe pour sauver l’usine !

    Un nouvel exemple de la politique destructrice et criminelle, menée par les monopoles et la classe bourgeoise, vient d’être donné, avec l’annonce brutale, le 16 septembre 2020, par la direction de Bridgestone (monopole japonais de fabrication de pneus), de la fermeture du site de Béthune (...)
  • Airbus : soutien à la lutte des travailleurs pour défendre l’emploi

    La récente constitution du gouvernement Castex et le discours de politique générale du tout nouveau premier ministre de Macron confirment que ce dernier est bien décidé à imposer ce « monde d’après » tant rejeté par les travailleurs. Car si celui-ci prétend « rebâtir [une] économie plus forte […], une (...)
  • Alcatel-Lucent : soutien aux travailleurs en lutte pour la défense des emplois !

    Avec l’après-confinement, la casse du tissu industriel en France s’accélère et le « monde d’après » tant vanté par Emmanuel Macron tombe le masque. La filiale française de l’équipementier télécoms finlandais Nokia, Alcatel-Lucent, a annoncé le lundi 22 juin 2020 la suppression de 1233 emplois en France. Ce (...)