Rencontre RPDC - Etats-Unis : un sommet historique !

Le sommet organisé ce 12 juin 2018 à Singapour entre le Président Kim Jung Un pour la République Populaire et Démocratique de Corée et le Président Donald Trump est un événement majeur de la politique internationale.

Pour en comprendre la portée il faut rappeler :

- Qu’en 1945, l’impérialisme États-unien a occupé le sud de la Corée et mis en place une administration s’appuyant sur les ex-collaborateurs des Japonais contre les forces de la Résistance ;

- Qu’en 1948, les États-Unis ont organisé la partition de la péninsule tout en participant aux répressions de la population, comme dans l’Ile de Juju, faisant jusqu’à 60 000 morts ;

- Que durant la guerre de Corée, sous le drapeau de l’ONU, le Président Eisenhower voulait ramener la Corée à l’âge de pierre et que les États-Unis ont non seulement bombardé le peuple coréen, mais ont utilisé les armes chimiques et bactériologiques ;

- Que depuis lors, le gouvernement des États-Unis a organisé un système de boycott économique et de sanctions systématiques contre la RPDC, aggravées depuis deux ans et accompagnées de diatribes belliqueuses qui ont porté la tension à l’extrême ;

- Qu’aucun des engagements pris, notamment dans les années 90 du siècle passé (accords de Washington) par le gouvernement des États-Unis, n’a été respecté, en particulier concernant l’énergie nucléaire (construction d’une centrale à eau légère en RPDC) ;

- Que chaque année, depuis des décennies, les États-Unis organisent des manœuvres militaires conjointes avec les troupes sud-coréennes, manœuvres dont l’objectif est l’invasion de la RPDC et l’assassinat de ses dirigeants ;

- Qu’une campagne permanente au niveau international a été menée pour calomnier la RPDC et discréditer ses dirigeants.

Le sommet RPDC-USA est donc une victoire diplomatique et politique de la RPDC.

Le Parti Communiste Révolutionnaire de France se félicite de cette victoire qui fait avancer la cause de la paix régionale et mondiale.
Pour autant les peuples ne doivent pas relâcher leur vigilance : les États-Unis doivent respecter leurs engagements ; les sanctions prises contre la RPDC doivent être abolies sans délai, les manœuvres militaires US dans la péninsule doivent être abandonnées pour toujours, leurs troupes évacuées, le peuple coréen doit pouvoir se réunifier sans ingérence étrangère et choisir la voie de développement de son choix.

Pour ce qui est de la RPDC, elle sera fidèle à ses principes, réaffirmés à maintes reprises par ses dirigeants et mis en œuvre par le camarade Kim Jong Un, Président du Parti du travail de Corée, et elle respectera ses engagements.

Le PCRF condamne fermement le gouvernement Macron-Philippe qui, une fois de plus, est à la pointe des campagnes bellicistes contre la RPDC, alors que naît un espoir de voir le risque de conflits s’éloigner. Plus que jamais le gouvernement français doit reconnaître diplomatiquement la RPDC.

Le PCRF exprime sa solidarité avec la classe ouvrière et les masses populaires de Corée du Sud dans leur lutte contre les lois anti-démocratiques, pour l’abrogation de la loi de sécurité nationale, pour la réunification, pour le renversement du pouvoir des monopoles (les tcheobols, qui ont toujours profité de l’occupation états-unienne pour exploiter les travailleurs...), pour l’abolition du capitalisme et l’ouverture de la voie au socialisme au sud.

Le PCRF réaffirme sa solidarité avec le Parti du Travail de Corée, avec la classe ouvrière et les masses populaires de RPDC dans leur lutte pour la réunification de leur patrie et pour le renforcement du socialisme.

Le PCRF appelle les travailleurs, les forces populaires à soutenir la juste lutte du peuple coréen pour sa réunification.

  • NON à l’interdiction du Parti communiste de Pologne !

    Ci-dessous l’alerte lancée par nos camarades du PCP : L’appel à l’action contre l’interdiction du communisme en Pologne La persécution anticommuniste en Pologne s’intensifie alors que les autorités de l’État tentent de criminaliser l’activité communiste en modifiant le code pénal. C’est un élément de la (...)
  • KOMINTERN : Centenaire et actualité !

    Les 1er et 2 juin 2019, à Moscou, à l’initiative du Parti communiste ouvrier de Russe (PCOR), s’est tenue la Conférence internationale des partis communistes et ouvriers, intitulée : "Cent ans du Komintern et les tâches du mouvement communiste actuel". La conférence a réuni des représentants des 19 (...)
  • Venezuela : Furieux, pas désespérés !

    Carolus Wimmer, secrétaire aux relations internationales du Parti communiste vénézuélien (PCV) a été reçu au siège du Parti communiste allemand (DKP). Nous publions ci-dessous l’interview qu’il a donnée sur la vie au Venezuela sous les attaques présentes de l’impérialisme nord-américain et sur les (...)
  • Venezuela : Déclaration du PCV

    Le Parti communiste du Venezuela (PCV) condamne la nouvelle action déstabilisatrice de l’extrême-droite dirigée par la marionnette Juan Guaido et le repris de justice récidiviste en cavale, Leopoldo Lopez, qui poursuivent la tentative de coup d’État au service de l’impérialisme américain. Devant (...)
  • Solidarité avec le peuple et le Parti communiste soudanais !

    Le 19 décembre 2018, à la suite de la décision du gouvernement de tripler le prix du pain, plusieurs manifestations se sont déclenchées puis rapidement transformées en un mouvement de contestation contre le Président Omar El-Bechir, à la tête du pays depuis 1989. Le 6 avril 2019, des milliers de (...)
  • Liberté pour Assange !

    Ci-dessous la déclaration commune d’organisations communistes de France, en solidarité avec le journaliste australien Julian Assange (cliquez sur la vignette) :