Rencontre RPDC - Etats-Unis : un sommet historique !

Le sommet organisé ce 12 juin 2018 à Singapour entre le Président Kim Jung Un pour la République Populaire et Démocratique de Corée et le Président Donald Trump est un événement majeur de la politique internationale.

Pour en comprendre la portée il faut rappeler :

- Qu’en 1945, l’impérialisme États-unien a occupé le sud de la Corée et mis en place une administration s’appuyant sur les ex-collaborateurs des Japonais contre les forces de la Résistance ;

- Qu’en 1948, les États-Unis ont organisé la partition de la péninsule tout en participant aux répressions de la population, comme dans l’Ile de Juju, faisant jusqu’à 60 000 morts ;

- Que durant la guerre de Corée, sous le drapeau de l’ONU, le Président Eisenhower voulait ramener la Corée à l’âge de pierre et que les États-Unis ont non seulement bombardé le peuple coréen, mais ont utilisé les armes chimiques et bactériologiques ;

- Que depuis lors, le gouvernement des États-Unis a organisé un système de boycott économique et de sanctions systématiques contre la RPDC, aggravées depuis deux ans et accompagnées de diatribes belliqueuses qui ont porté la tension à l’extrême ;

- Qu’aucun des engagements pris, notamment dans les années 90 du siècle passé (accords de Washington) par le gouvernement des États-Unis, n’a été respecté, en particulier concernant l’énergie nucléaire (construction d’une centrale à eau légère en RPDC) ;

- Que chaque année, depuis des décennies, les États-Unis organisent des manœuvres militaires conjointes avec les troupes sud-coréennes, manœuvres dont l’objectif est l’invasion de la RPDC et l’assassinat de ses dirigeants ;

- Qu’une campagne permanente au niveau international a été menée pour calomnier la RPDC et discréditer ses dirigeants.

Le sommet RPDC-USA est donc une victoire diplomatique et politique de la RPDC.

Le Parti Communiste Révolutionnaire de France se félicite de cette victoire qui fait avancer la cause de la paix régionale et mondiale.
Pour autant les peuples ne doivent pas relâcher leur vigilance : les États-Unis doivent respecter leurs engagements ; les sanctions prises contre la RPDC doivent être abolies sans délai, les manœuvres militaires US dans la péninsule doivent être abandonnées pour toujours, leurs troupes évacuées, le peuple coréen doit pouvoir se réunifier sans ingérence étrangère et choisir la voie de développement de son choix.

Pour ce qui est de la RPDC, elle sera fidèle à ses principes, réaffirmés à maintes reprises par ses dirigeants et mis en œuvre par le camarade Kim Jong Un, Président du Parti du travail de Corée, et elle respectera ses engagements.

Le PCRF condamne fermement le gouvernement Macron-Philippe qui, une fois de plus, est à la pointe des campagnes bellicistes contre la RPDC, alors que naît un espoir de voir le risque de conflits s’éloigner. Plus que jamais le gouvernement français doit reconnaître diplomatiquement la RPDC.

Le PCRF exprime sa solidarité avec la classe ouvrière et les masses populaires de Corée du Sud dans leur lutte contre les lois anti-démocratiques, pour l’abrogation de la loi de sécurité nationale, pour la réunification, pour le renversement du pouvoir des monopoles (les tcheobols, qui ont toujours profité de l’occupation états-unienne pour exploiter les travailleurs...), pour l’abolition du capitalisme et l’ouverture de la voie au socialisme au sud.

Le PCRF réaffirme sa solidarité avec le Parti du Travail de Corée, avec la classe ouvrière et les masses populaires de RPDC dans leur lutte pour la réunification de leur patrie et pour le renforcement du socialisme.

Le PCRF appelle les travailleurs, les forces populaires à soutenir la juste lutte du peuple coréen pour sa réunification.

  • Pologne : stop à l’anticommunisme

    Ci-dessous l’appel à la solidarité lancé par nos camarades du Parti communiste de Pologne (PCP) : La persécution contre le Parti communiste de Pologne continue. Le procès contre les membres du comité de rédaction du journal du parti « Brzask » devrait reprendre. La première audience se tiendra le 3 (...)
  • Déclaration du secrétariat de l’Initiative des Partis Communistes et Ouvriers d’Europe (IPCOE) sur les dangereux plans États-Unis Israël contre la Palestine

    Le soi-disant « accord du siècle » introduit par l’administration Trump avec le dirigeant corrompu d’Israël, Netanyahu, est une nouvelle tentative honteuse d’approuver et de renforcer les actions de l’oppresseur. Ce n’est ni un traité de paix ni un accord entre égaux. Il renforce et protège l’occupation (...)
  • Venezuela : comprendre l’opération de déstabilisation...

    Le vendredi 24 janvier Juan Guaido fut reçu par Emmanuel Macron à l’Élysée. Le président autoproclamé du Venezuela a entamé une grande tournée diplomatique en Europe pour chercher des soutiens à Londres, à Bruxelles, en passant par Madrid et au Forum économique mondial de Davos. Reçu également par Jacques (...)
  • Soutien de l’IPCOE aux travailleurs de France !

    Ci-dessous la déclaration du Secrétariat de l’Initiative des Partis Communistes et Ouvriers d’Europe (IPCOE) adressée aux travailleurs en lutte contre le projet de loi du gouvernement Macron sur les retraites : Le Secrétariat de l’Initiative communiste européenne exprime sa solidarité (...)
  • Relations Grèce - Turquie : Communiqué commun des partis communistes

    Le Parti communiste de Grèce (KKE) et le Parti communiste de Turquie (TKP), avec cette déclaration conjointe, ont l’intention d’éclairer sur les événements dangereux et inquiétants qui ont lieu en Égée et en Méditerranée orientale, dans les relations gréco-turques, causées par les forces sociales, (...)
  • Conférence de Berlin : déclaration du KKE

    La Conférence de Berlin n’a finalement apporté aucune solution garantissant la paix, la stabilité en Libye et répondant aux intérêts du peuple libyen. Après tout, les participants à la Conférence eux-mêmes sont responsables de la guerre de l’OTAN de 2011 et de l’éclatement de la Libye, des conflits (...)
  • Incendies en Australie : une catastrophe évitable ?

    Depuis septembre 2019, l’Australie connaît les plus importants incendies de végétation de son histoire. Le feu a déjà brûlé plus de 8 millions d’hectares, détruit plus de 2500 bâtiments dont plus de 1300 maisons, tué au moins 25 personnes, tué plus d’un milliard d’animaux et très fortement impacté la flore (...)