Référendum en Catalogne : la position du PCPE

Ci-dessous l’analyse proposée en juin dernier par nos camarades de "Comunistas catalanes", du Parti Communiste des Peuples d’Espagne, au sujet du référendum organisé en Catalogne  :

Le Président de la Generalitat (Gouvernement autonome catalan, NDT) a concrétisé la date et la question du référendum sur l’indépendance de la Catalogne.
Face à ceci, nous exprimons nos réserves 
 :

1. La classe ouvrière ne tire aucun profit du débat sur le type de gestion capitaliste ni sur les cadres dans lesquels celle-ci est structurée. Ce sont les différentes couches de la bourgeoisie qui, dans leur lutte permanente pour la répartition des fruits de notre travail, ont un intérêt dans cette bataille. Malheureusement, le manque de conscience et d’organisation de notre classe amène celle-ci à adopter des positions étrangères à leurs intérêts, qu’elles soient indépendantistes ou anti-indépendantistes. Aucune de ces deux options ne représente un futur souhaitable pour notre classe. Notre chemin est celui de l’indépendance de la classe ouvrière.

2. Ce référendum, avec des garanties et la possibilité d’appliquer le résultat, ne se produira pas. La recherche de recoins légaux pour réaliser le référendum est basée sur une illusion, celle qu’on vit dans un État démocratique où opère la séparation de pouvoirs. En réalité, nous vivons dans un État qui est l’outil de domination d’un bloc oligarchique-bourgeois et qui maintient le monopole de la violence pour s’assurer ses intérêts. Les intérêts de cette oligarchie parasitaire ne passent pas par le support du processus indépendantiste, donc le processus est voué à l’échec, si cette classe n’est pas dégagée du pouvoir.

3. La recherche d’alliés internationaux pour atteindre l’objectif indépendantiste va contre la réalité. L’Espagne est un fidèle soutien des États au sommet de la chaîne impérialiste, contribuant à stabiliser des alliances inter-étatiques comme l’UE ou l’OTAN. Aucun de ces États n’est intéressé par l’affaiblissement et la rupture de l’Espagne. Il n’existe donc aucune base matérielle du support des principaux pays occidentaux au processus indépendantiste.

4. Les principales forces gouvernementales (Parti Populaire au gouvernement central et Junts pel Sí – Ensemble pour le oui en catalan, NDT – en Catalogne) ont un grand intérêt à maintenir vive la confrontation en termes nationaux, facilitant ainsi sa gestion et la paix sociale. Il est ainsi empêché que la classe ouvrière s’organise et lutte pour ses principales préoccupations comme le chômage, la précarité, la disparition des négociations collectives, les baisses des budget des services sociaux, etc.

5. Nous sommes alors dans un processus qui n’a aucune possibilité de triompher, mais qui est vivant grâce à son utilité. Communistes Catalans – PCPE appelle la classe ouvrière à ne pas lutter sous un drapeau étranger à elle, ni pour la cause indépendantiste ni, encore moins, contre elle. La seule voie que l’oligarchie nous montre pour appliquer le droit à l’autodétermination du peuple de Catalogne passe par l’unité de notre classe avec celle du reste de l’État pour abattre le pouvoir établi.

Notre chemin est celui de l’indépendance de la classe ouvrière !

Comunistas Catalanes - PCPE

  • Chili : Boric élu Président, et maintenant ?

    Présidentielles au Chili : le candidat pinochétiste vaincu, la social-démocratie accède à la présidence avec l’élection de Gabriel BORIC. Quelles perspectives ? Au Chili, les échos de la révolte de l’automne 2019 sont arrivés jusqu’à l’échéance électorale présidentielle de décembre 2021. Le scrutin du (...)
  • [IPCOE] Non à l’Armée européenne ! Non aux manoeuvres impérialistes !

    Déclaration de l’IPCOE (Initiative des Partis communistes et ouvriers d’Europe) sur la constitution de l’« Armée européenne » et sur l’aiguisement dangereux de la concurrence inter-impérialiste Nous dénonçons les plans impérialistes USA-OTAN-UE qui ont été développés au cours de la période écoulée, et qui (...)
  • Déclaration du PCRF suite au troisième référendum de Kanaky Nouvelle-Calédonie

    Le 12 décembre 2021 avait lieu le troisième et dernier référendum prévu par les Accords de Nouméa visant à soumettre aux populations de Kanaky Nouvelle-Calédonie la question suivante : « Voulez-vous que la Nouvelle-Calédonie accède à la pleine souveraineté et devienne indépendante ? ». Avec une (...)
  • En mémoire du camarade dirigeant de la RPDC

    Il y a dix ans aujourd’hui le camarade Kim Jong Il nous quittait. Kim Jong Il est arrivé à la tête de l’Etat en 1994, dans des conditions très difficiles de la contre-révolution au niveau mondial et peu de temps après la chute du bloc des Etats socialistes. Le peuple coréen et le PTC (Parti du travail (...)
  • Fidel Castro : un brillant exemple pour toujours

    À lire ci-dessous, la déclaration de la Fédération syndicale mondiale (FSM) à l’occasion du 5ème anniversaire de la mort de notre camarade, le Comandante en Jefe Fidel Castro Ruz : 25 novembre 2021 La Fédération syndicale mondiale, au nom de ses 105 millions de membres qui vivent et luttent dans 133 (...)
  • Cuba : Solidarité contre les agressions impérialistes !

    À découvrir ci-dessous : la déclaration commune d’organisations du Mouvement Communiste de France (Parti Communiste Révolutionnaire de France (PCRF), Rassemblement communiste (RC), Pôle de Renaissance communiste en France (PRCF), Jeunes pour la Renaissance communiste en France (JRCF), Comité (...)
  • Brochure de contributions KKE, PTC, PCTE, PCOR

    Dans cette brochure, notre Parti traduit en français les contributions de nos partis frères (Parti communiste de Grèce, le Parti du travail de Corée, le Parti communiste des travailleurs d’Espagne et le Parti communiste ouvrier de Russie) dans le numéro spécial de 2020 de la revue internationale (...)