Recours au 49-3 : la dictature de classe à l’oeuvre...

Communiqué du Parti Communiste Révolutionnaire de France

Le samedi 29 février 2020, Édouard Philippe s’est présenté devant l’Assemblée nationale pour faire adopter son projet de loi sur les retraites via l’article 49-3 de la Constitution.
Rappelons que cette procédure permet à un gouvernement de supprimer débat et vote parlementaires pour faire passer une loi en force, ce qui constitue, parmi les États bourgeois, un cas quasi unique de déni démocratique. Le recours au 49-3 est croissant depuis 1988 et sert à l’adoption de lois toujours plus réactionnaires, antisociales et liberticides (loi Travail - El Khomri - en 2016, loi Macron en 2015, loi sur le contrat de première embauche en 2006, réforme de la Sécurité sociale en 1996, réforme du statut de France Télécom en 1995…). Non seulement cette disposition législative porte bien son surnom d’« arme nucléaire législative », mais elle démontre le caractère réactionnaire, anti-populaire et anti-démocratique de la Vème République.
S’agissant du gouvernement Macron-Philippe, ce passage en force démontre une fois de plus l’impasse totale dans laquelle il s’est embourbé, alors qu’il dispose d’une majorité à l’Assemblée nationale et que les forces de la bourgeoisie et du réformisme ont présenté Macron comme l’ultime rempart de la démocratie face à Le Pen, pour qu’il soit (mal) élu à la Présidence de la République. En 3 ans de politique ultra-réactionnaire et agressive contre l’ensemble des acquis sociaux, ce gouvernement s’est mis à dos la quasi totalité du pays.
Cette impasse, c’est plus généralement celle qui touche désormais toutes les sphères du système capitaliste, englué dans une crise économique, sociale, politique, environnementale, d’où le peuple-travailleur ne pourra sortir que par la liquidation révolutionnaire d’un tel régime.

Le PCRF soutient les initiatives des organisations syndicales, de la CGT notamment, qui vont appeler lundi à une nouvelle mobilisation « dès la semaine prochaine  », ainsi que les actions de protestation qui ont commencé à s’organiser dès samedi soir (chaîne humaine au pied du Mont St Michel, manifestations devant l’Assemblée nationale et devant la permanence électorale d’Édouard Philippe au Havre, etc.).

Il appelle à une riposte d’ampleur renforcée contre ce passage en force, contre le projet de réforme des retraites voulue par le capital financier, et à la réalisation d’une solide convergence des travailleurs, de la jeunesse et des retraités pour la défense du droit à la retraite, pour les services publics, pour les droits démocratiques, pour la paix !

Le PCRF
Paris, le 29 février 2020

  • Arnaques et capitalisme...

    Il nous arrive régulièrement d’évoquer le « pourrissement » du système capitaliste, visible notamment à travers les graves régressions subies par les travailleurs, la jeunesse et les retraités dans leurs conditions de travail et de vie, ainsi que dans le retrait des conquêtes sociales et démocratiques. (...)
  • Communiqué du PCRF, suite aux agressions commises le 1er mai à Paris

    Le PCRF condamne fermement l’agression violente dont ont été victimes des militantes et militants de la CGT, à la fin de la manifestation du 1er mai 2021 à Paris. Ces syndicalistes ont subi des caillassages, des insultes et des coups de la part d’individus organisés, qui dès le début de l’après-midi, (...)
  • Air-France-KLM : ce qui se cache derrière "l’aide" de l’État bourgeois...

    Alors que la pandémie de Covid-19 fait toujours rage en France, le gouvernement Castex poursuit inexorablement la ligne ultra-réactionnaire et anti-sociale, menée depuis 2017 sous l’égide d’Emmanuel Macron, le ’’Président des monopoles’’. Le plan d’aide de 4 milliards d’euros au groupe Air-France-KLM, (...)
  • Procès d’Ikea : de l’espionnage au contrôle social généralisé ?

    Tant vanté par Emmanuel Macron lors du premier confinement, le « monde d’après » révèle toujours plus son caractère réactionnaire et répressif. Dans une actualité de plus en plus marquée par la casse des salaires et des conditions de travail, ainsi que par les attaques à répétition contre les droits (...)
  • Pour une vague... révolutionnaire !

    Un an après le premier confinement consécutif à l’apparition de l’épidémie de Covid-19, domine l’impression d’un scénario qui se répète : celui d’une vague montante mortelle devenue incontrôlable, imposant l’enfermement durable de millions de personnes, comme l’a à nouveau annoncé Emmanuel Macron le 31 mars (...)
  • Un logement digne pour tous !

    Plusieurs organisations syndicales, notre Parti, et des associations comme la CNL, ont participé à la mobilisation le 27 mars 2021 pour le droit au logement, contre les expulsions et le logement cher. Vingt et un pays européens se sont joints à cette mobilisation. Actuellement, deux millions de (...)
  • Leclerc ou l’arnaque de la philanthropie bourgeoise

    Nous partageons ci-dessous un article paru sur le site de l’Union de la Jeunesse Communiste (UJC) sur la grande campagne d’aide alimentaire intitulée « la semaine de repas équilibré : 21 repas pour 21 euros » récemment lancée par le monopole de la distribution Leclerc. Contre l’hypocrisie du capital, (...)