Pas un aigle, Loiseau ?

Il est courant de parler des « poubelles de l’histoire ». Parmi elles, devrait figurer l’existence de l’extrême-droite. Or il est visible qu’ Emmanuel Macron, qui n’est pas raciste mais peut être en excellents termes avec le gouvernement raciste de Netanyahou, qui n’est pas fasciste mais est toujours à l’œuvre pour écraser les travailleurs, renforcer l’autoritarisme et donner à la bourgeoisie monopoliste le contrôle direct du pouvoir, qui incarne désormais une droite extrême sans laquelle, dans l’histoire, les fascistes n’auraient pas pu prendre le pouvoir pour le compte du grand capital, il est visible, donc, qu’ Emmanuel Macron se rapproche chaque jour un peu plus de ladite poubelle.

Un pas important a été franchi dans ce sens, le 23 avril 2019, avec les révélations sur le passé de la tête de liste LRM, Nathalie Loiseau, lorsqu’elle était étudiante à Sciences politiques. En quatrième année de Sciences po, ne pas se rendre compte qu’on s’est inscrit sur une liste d’extrême-droite, celle issue des "rats" du GUD (Groupe Union Défense, organisation fasciste, liée à Ordre nouveau et ayant fondé l’UED, Union des étudiants de droite, dont les membres se désignaient eux-mêmes comme des «  Rats maudits  »), et faire croire qu’on n’était en fait qu’une petite « souris gaulliste », c’est des coups à se faire retirer son diplôme 35 ans plus tard !

Un qui a frappé juste, c’est le candidat du PCF Ian Brossat, quand il déclare qu’avec des explications pareilles, elle pourrait être la "Richard Virenque" de la politique. Simplement, il oublie que lui, dans un passé récent, a tout de Gribouille, ce personnage qui se jetait à l’eau pour échapper à la pluie : avec son parti, n’appelait-il pas, en 2017, à voter Macron pour battre l’extrême-droite ?
Pourtant, avec tout ce qu’on sait aujourd’hui, et qu’il était facile de deviner à l’époque, on en déduit que pour battre l’extrême-droite Le Pen, il fallait élire l’extrême-droite Macron-Loiseau...

  • Second tour des municipales 2020 : une crise politique qui s’accentue

    Même si ce second tour ne concernait que 15% des municipalités (environ 4800 communes), les résultats globaux renforcent la situation de crise politique que le PCRF met en lumière régulièrement depuis l’élection de Macron : niveau d’abstention record (près de 60%), faillite du parti gouvernemental, mais (...)
  • Tir de missile M51 : le capitalisme, c’est la guerre !

    En 2018, Emmanuel Macron disait que la protection sociale coûtait un « pognon de dingue » ; c’est sans doute pour cela que lui et son gouvernement refusent de répondre concrètement et de façon chiffrée aux revendications des personnels soignants, qui ont été rejoints, le 16 juin, par des milliers de (...)
  • Licenciements massifs dans les secteurs automobile et pétrolier... :

    ... Virus du capitalisme et épidémie du chômage ! La crise générale du système capitaliste et les crises cycliques de surproduction qui l’accompagnent nous proposent un exemple très significatif de ce que ce mode de production représente aujourd’hui. La crise sanitaire liée au Covid-19 a renforcé de (...)
  • Confinement ou déconfinement : en finir avec la bourgeoisie monopoliste !

    Nous sommes entrés dans la période de déconfinement. Il faut souhaiter que l’on puisse y rester. Cependant la question n’est pas là, mais dans le fait que c’est toujours la bourgeoisie qui domine, et donc que toutes les mesures qui sont prises, quelles qu’elles soient, ont un caractère de classe. (...)
  • Pandémie et capitalisme :

    Pour la santé et les droits des travailleurs, la lutte des partis communistes et ouvriers contre les politiques et les impasses du système capitaliste ! Intervention du Secrétaire à la Commission Internationale du PCRF, lors de la téléconférence du 10 mai 2020, organisée par l’Initiative communiste (...)
  • General Electric : soutien aux travailleurs licenciés pendant le confinement !

    Le Parti Communiste Révolutionnaire de France dénonce le plan de licenciements à General Electric (G.E.) Belfort et Boulogne-Billancourt. Il exprime sa solidarité de classe auprès des travailleurs licenciés et de leurs familles. Les dirigeants de G.E, monopole états-unien, aidés par l’État français, (...)
  • Anniversaire du NON au TCE - Mourir pour les profits ? C’est NON !

    Déclaration commune du Parti Communiste Révolutionnaire de France (PCRF) et du Rassemblement Communiste (RC) Document imprimable (cliquez sur la vignette) et texte intégral ci-dessous. 15 ans après la victoire du NON au référendum sur le Traité Constitutionnel Européen - victoire bafouée par le (...)