Pas un aigle, Loiseau ?

Il est courant de parler des « poubelles de l’histoire ». Parmi elles, devrait figurer l’existence de l’extrême-droite. Or il est visible qu’ Emmanuel Macron, qui n’est pas raciste mais peut être en excellents termes avec le gouvernement raciste de Netanyahou, qui n’est pas fasciste mais est toujours à l’œuvre pour écraser les travailleurs, renforcer l’autoritarisme et donner à la bourgeoisie monopoliste le contrôle direct du pouvoir, qui incarne désormais une droite extrême sans laquelle, dans l’histoire, les fascistes n’auraient pas pu prendre le pouvoir pour le compte du grand capital, il est visible, donc, qu’ Emmanuel Macron se rapproche chaque jour un peu plus de ladite poubelle.

Un pas important a été franchi dans ce sens, le 23 avril 2019, avec les révélations sur le passé de la tête de liste LRM, Nathalie Loiseau, lorsqu’elle était étudiante à Sciences politiques. En quatrième année de Sciences po, ne pas se rendre compte qu’on s’est inscrit sur une liste d’extrême-droite, celle issue des "rats" du GUD (Groupe Union Défense, organisation fasciste, liée à Ordre nouveau et ayant fondé l’UED, Union des étudiants de droite, dont les membres se désignaient eux-mêmes comme des «  Rats maudits  »), et faire croire qu’on n’était en fait qu’une petite « souris gaulliste », c’est des coups à se faire retirer son diplôme 35 ans plus tard !

Un qui a frappé juste, c’est le candidat du PCF Ian Brossat, quand il déclare qu’avec des explications pareilles, elle pourrait être la "Richard Virenque" de la politique. Simplement, il oublie que lui, dans un passé récent, a tout de Gribouille, ce personnage qui se jetait à l’eau pour échapper à la pluie : avec son parti, n’appelait-il pas, en 2017, à voter Macron pour battre l’extrême-droite ?
Pourtant, avec tout ce qu’on sait aujourd’hui, et qu’il était facile de deviner à l’époque, on en déduit que pour battre l’extrême-droite Le Pen, il fallait élire l’extrême-droite Macron-Loiseau...

  • Le capitalisme et ses crises...

    Crise sanitaire, économique, environnementale, politique... : Place aux « damnés de la Terre » pour une nouvelle société ! Depuis 2017, le visage d’un État au service exclusif de la classe bourgeoise, classe exploiteuse et prédatrice, se démasque chaque jour davantage. Sous la houlette d’un « (...)
  • De la lutte pour les emplois à la lutte contre le capitalisme !

    Cette période marque celle de la rentrée 2020, une rentrée atypique par le fait que c’est la première de l’ère post-confinement et donc la première à inaugurer le fameux « monde d’après » tant vanté par Macron et ses gouvernements. Mais comme nous pouvions le prévoir, compte tenu de l’offensive menée par le (...)
  • Pierre Komorov, élu nouveau Secrétaire général du PCRF

    Compte tenu du décès du camarade Secrétaire général Maurice Cukierman survenu le 22 juillet 2020, le Comité central du PCRF, réuni le 29 août 2020, a élu à l’unanimité Pierre Komorov (PK) Secrétaire général du Parti. Pierre Komorov a adhéré à la Coordination communiste en 1998. Il a intégré très rapidement (...)
  • Derichebourg, Conduent : Entre chantage à l’emploi et délocalisation...

    …, guerre de classe contre le virus de l’exploitation capitaliste ! Annoncé par Emmanuel Macron alors que le confinement battait son plein, le « monde d’après » a petit à petit commencé à montrer son vrai visage : un monde dans lequel la casse du Code du travail et le piétinement des conquêtes sociales (...)
  • La question des nationalisations aujourd’hui

    La crise sanitaire ayant mis en lumière les effets désastreux des politiques "néolibérales" qui se sont succédé depuis plusieurs décennies, la question des nationalisations, notamment pour les secteurs vitaux du pays, a été remise au goût du jour par certaines formations politiques (LFI avait déposé un (...)
  • Décès du camarade Maurice Cukierman, Secrétaire général du PCRF

    C’est avec une profonde tristesse que le Secrétariat du Parti Communiste Révolutionnaire de France, au nom du Comité Central, annonce le décès de son Secrétaire général, le camarade Maurice Cukierman, survenu le 22 juillet 2020. Cette disparition constitue une perte considérable non seulement pour le (...)
  • Un gouvernement de bandits et de patrons !

    Comme Macron l’avait annoncé, un nouveau 1er ministre a été nommé et un nouveau gouvernement a été formé. Les commentateurs et médias s’en sont émerveillés. Certes les médias sont les propriétés soit des monopoles soit de l’État bourgeois et cela n’a rien d’étonnant, mais les louanges furent particulièrement (...)