Parti Communiste de Turquie : Solidarité !

Le secrétaire général du Parti Communiste de Turquie (TKP), Kemal Okuyan, a été condamné par la « justice » turque, complètement soumise au régime fascisant et réactionnaire d’Erdogan, à 11 mois et 20 jours de prison « pour diffamation ».

En effet, depuis le coup d’État militaire manqué du 15 juillet 2016, le régime d’Erdogan est passé à l’offensive à l’encontre de tous ses opposants politiques. Les communistes en font bien évidemment partie, et la répression des organisations politiques progressistes devient de plus en plus conséquente. Cette situation s’explique par une relative instabilité de la Turquie au niveau interne. Nous sommes en présence, de fait, d’une guerre civile dans ce pays, où l’État est confronté aux putschistes, aux différents groupes islamistes, et surtout aux forces kurdes. Cette conjoncture pousse l’État turc à renforcer sa répression et celle-ci touche les couches populaires. La puissance de cet État réactionnaire au niveau interne et l’échelle importante de la répression font que cette guerre civile turque n’est pas forcément présentée comme telle dans les médias, surtout que dans la région voisine, l’actualité est occupée notamment par la Palestine et la Syrie. D’ailleurs, cette dernière voit sa souveraineté violée par le régime d’Erdogan et sa volonté de combattre les Kurdes sur le territoire syrien sans l’accord du gouvernement d’Assad.

Dans ces conditions, les forces progressistes et surtout les communistes deviennent un danger potentiel pour le gouvernement, qui redoute de voir s’organiser le prolétariat sous le même drapeau pour la lutte contre l’État bourgeois. Celui-ci utilise donc son appareil répressif pour éloigner ce danger. Mais, justement, il ne fait que l’éloigner et renforce encore plus la détermination des communistes à se battre. Car ces derniers temps, le Parti Communiste de Turquie a de plus en plus d’influence sur les masses laborieuses, et il s’implante dans un nombre croissant de régions. Dans les derniers mois, 13 nouvelles cellules du TKP ont été ouvertes, et d’ici fin mai 2018, il est envisagé d’avoir des cellules dans près de 20 villes supplémentaires. Dans ces conditions, le Parti Communiste de Turquie est victime des tentatives d’interdiction de sa participation aux élections par le Conseil Électoral Suprême.

Le Parti Communiste Révolutionnaire de France (PCRF) exprime sa totale solidarité avec le Parti Communiste de Turquie (TKP) et soutient celui-ci dans sa lutte contre l’État bourgeois turc et le régime fascisant et réactionnaire d’Erdogan. Le camarade Okuyan doit être libéré, comme les nombreuses victimes de la répression. Le PCRF soutient les travailleurs turcs et kurdes dans leur combat contre le pouvoir du Capital qui a pris une forme profondément réactionnaire en Turquie.

  • Parti du Travail de Corée : message au Secrétaire général du PCRF

    Ci-dessous le message adressé le 27 mars 2020 par le Comité Central du Parti du Travail de Corée (RPDC) à Maurice Cukierman, Secrétaire général du Parti Communiste Révolutionnaire de France : Respecté camarade secrétaire général, Nous vous adressons nos salutations de réconfort, avec une grande (...)
  • Déclaration du Secrétaire général de la FSM

    Au sujet de la pandémie du coronavirus Ci-dessous la déclaration, en date du 17 mars 2020 de George MAVRIKOS, Secrétaire général de la Fédération Syndicale Mondiale (FSM) Chèr.e.s collègues, Nous vivons une période de pandémie, au cours de laquelle le coronavirus se propage aux quatre coins du monde. (...)
  • [IPCOE] Coronavirus : Déclaration du Secrétariat de l’Initiative européenne

    Déclaration du Secrétariat de l’Initiative Communiste des Partis Communistes et Ouvriers d’Europe (IPCOE) sur l’épidémie de coronavirus L’épidémie de coronavirus révèle les problèmes accrus et les carences des systèmes de santé dans nos pays, des systèmes devenus insuffisants pour répondre aux besoins des (...)
  • IPCOE : Déclaration pour le 8 mars, journée internationale des femmes

    Déclaration du Secrétariat de l’Initiative des Partis Communistes et Ouvriers Européens - IPCOE - à l’occasion de la Journée internationale des femmes. L’IPCOE salue la Journée internationale des femmes ! Aujourd’hui, dans les États membres de l’UE, non seulement la discrimination sociale au détriment (...)
  • Pologne : stop à l’anticommunisme

    Ci-dessous l’appel à la solidarité lancé par nos camarades du Parti communiste de Pologne (PCP) : La persécution contre le Parti communiste de Pologne continue. Le procès contre les membres du comité de rédaction du journal du parti « Brzask » devrait reprendre. La première audience se tiendra le 3 (...)
  • Déclaration du secrétariat de l’Initiative des Partis Communistes et Ouvriers d’Europe (IPCOE) sur les dangereux plans États-Unis Israël contre la Palestine

    Le soi-disant « accord du siècle » introduit par l’administration Trump avec le dirigeant corrompu d’Israël, Netanyahu, est une nouvelle tentative honteuse d’approuver et de renforcer les actions de l’oppresseur. Ce n’est ni un traité de paix ni un accord entre égaux. Il renforce et protège l’occupation (...)
  • Venezuela : comprendre l’opération de déstabilisation...

    Le vendredi 24 janvier Juan Guaido fut reçu par Emmanuel Macron à l’Élysée. Le président autoproclamé du Venezuela a entamé une grande tournée diplomatique en Europe pour chercher des soutiens à Londres, à Bruxelles, en passant par Madrid et au Forum économique mondial de Davos. Reçu également par Jacques (...)