Parti Communiste de Turquie : Solidarité !

Le secrétaire général du Parti Communiste de Turquie (TKP), Kemal Okuyan, a été condamné par la « justice » turque, complètement soumise au régime fascisant et réactionnaire d’Erdogan, à 11 mois et 20 jours de prison « pour diffamation ».

En effet, depuis le coup d’État militaire manqué du 15 juillet 2016, le régime d’Erdogan est passé à l’offensive à l’encontre de tous ses opposants politiques. Les communistes en font bien évidemment partie, et la répression des organisations politiques progressistes devient de plus en plus conséquente. Cette situation s’explique par une relative instabilité de la Turquie au niveau interne. Nous sommes en présence, de fait, d’une guerre civile dans ce pays, où l’État est confronté aux putschistes, aux différents groupes islamistes, et surtout aux forces kurdes. Cette conjoncture pousse l’État turc à renforcer sa répression et celle-ci touche les couches populaires. La puissance de cet État réactionnaire au niveau interne et l’échelle importante de la répression font que cette guerre civile turque n’est pas forcément présentée comme telle dans les médias, surtout que dans la région voisine, l’actualité est occupée notamment par la Palestine et la Syrie. D’ailleurs, cette dernière voit sa souveraineté violée par le régime d’Erdogan et sa volonté de combattre les Kurdes sur le territoire syrien sans l’accord du gouvernement d’Assad.

Dans ces conditions, les forces progressistes et surtout les communistes deviennent un danger potentiel pour le gouvernement, qui redoute de voir s’organiser le prolétariat sous le même drapeau pour la lutte contre l’État bourgeois. Celui-ci utilise donc son appareil répressif pour éloigner ce danger. Mais, justement, il ne fait que l’éloigner et renforce encore plus la détermination des communistes à se battre. Car ces derniers temps, le Parti Communiste de Turquie a de plus en plus d’influence sur les masses laborieuses, et il s’implante dans un nombre croissant de régions. Dans les derniers mois, 13 nouvelles cellules du TKP ont été ouvertes, et d’ici fin mai 2018, il est envisagé d’avoir des cellules dans près de 20 villes supplémentaires. Dans ces conditions, le Parti Communiste de Turquie est victime des tentatives d’interdiction de sa participation aux élections par le Conseil Électoral Suprême.

Le Parti Communiste Révolutionnaire de France (PCRF) exprime sa totale solidarité avec le Parti Communiste de Turquie (TKP) et soutient celui-ci dans sa lutte contre l’État bourgeois turc et le régime fascisant et réactionnaire d’Erdogan. Le camarade Okuyan doit être libéré, comme les nombreuses victimes de la répression. Le PCRF soutient les travailleurs turcs et kurdes dans leur combat contre le pouvoir du Capital qui a pris une forme profondément réactionnaire en Turquie.

  • Sénégal : libérez Guy Marius Sagna !

    A lire ci-dessous la déclaration commune d’organisations communistes de France après l’arrestation au Sénégal du militant anti-impérialiste Guy Marius SAGNA, mesure signée “Françafrique” (cliquez sur la vignette).
  • Grèce : Après les élections législatives, le PCRF salue le KKE !

    Le 7 juillet 2019 ont eu lieu des élections législatives en Grèce. Les résultats montrent un fort taux d’abstention, la victoire de la droite et la défaite de Syriza, mouvement d’une prétendue "gauche radicale" qui, arrivé au gouvernement avec Tsipras comme 1er ministre, a montré au fil des mois son (...)
  • Corée du Nord : le PCRF salue le nouveau succès diplomatique

    Le Parti Communiste Révolutionnaire de France salue le nouveau succès diplomatique de la RPDC (Corée du Nord) Le 1er juillet 2019, la RPDC a connu un nouveau succès diplomatique dans sa lutte pour être reconnue comme une puissance pleine et entière, pour le rétablissement des négociations avec les (...)
  • NON à l’interdiction du Parti communiste de Pologne !

    Ci-dessous l’alerte lancée par nos camarades du PCP : L’appel à l’action contre l’interdiction du communisme en Pologne La persécution anticommuniste en Pologne s’intensifie alors que les autorités de l’État tentent de criminaliser l’activité communiste en modifiant le code pénal. C’est un élément de la (...)
  • KOMINTERN : Centenaire et actualité !

    Les 1er et 2 juin 2019, à Moscou, à l’initiative du Parti communiste ouvrier de Russe (PCOR), s’est tenue la Conférence internationale des partis communistes et ouvriers, intitulée : "Cent ans du Komintern et les tâches du mouvement communiste actuel". La conférence a réuni des représentants des 19 (...)
  • Venezuela : Furieux, pas désespérés !

    Carolus Wimmer, secrétaire aux relations internationales du Parti communiste vénézuélien (PCV) a été reçu au siège du Parti communiste allemand (DKP). Nous publions ci-dessous l’interview qu’il a donnée sur la vie au Venezuela sous les attaques présentes de l’impérialisme nord-américain et sur les (...)