Ministère des sports : de qui se moque-t-on ?

La nouvelle ministre des sports se serait aperçue, à la fin de la semaine passée, que son budget allait baisser et que le ministère allait être amputé de la moitié des fonctionnaires de son ministère.

Huit jours après le remaniement ministériel qui l’a promue, Roxana Maracineanu fait une grande opération de communication pour faire passer auprès des sportifs la politique réactionnaire qu’elle est chargée d’appliquer ! Faire mine de s’indigner relève de la comédie, alors qu’on a accepté de rejoindre un gouvernement qui annonce la couleur : offensive contre les travailleurs, les droits démocratiques, contre la Fonction publique. Un gouvernement qui par ailleurs vient de diviser par deux le reversement aux sports amateurs du produit de la taxe TV sur les retransmissions !

L’objectif de restreindre le nombre de fonctionnaires est revendiqué depuis la campagne électorale par Emmanuel Macron. Significatif est le résultat de la rencontre entre Roxana Maracineanu et le Premier ministre, que les médias présentaient comme un "bras de fer" : non seulement rien ne change, mais la ministre y va de son mensonge. Présenter comme une victoire que les 1600 fonctionnaires ne perdront pas leur emploi, c’est se moquer du monde ! Les fonctionnaires ne peuvent pas être licenciés (ce que voudrait d’ailleurs le gouvernement). Par contre, ils vont être mis à la disposition des fédérations sportives, qui pour les payer devront rentabiliser leurs activités, concrètement étendre la privatisation de l’organisation des activités sportives, par le truchement des subventions, des dons... !

Mais le ministère va perdre la moitié de son personnel et les activités sportives devront être orientées, non pour démocratiser l’accès au sport, mais pour le seul sport de "prestige", celui qui attire les sponsors. Nous savions que Roxana Maracineanu était une championne de natation ; avec son opération médiatique, nous savons qu’elle sait nager dans les eaux troubles de la politique bourgeoise !

  • Seine-Saint-Denis : enfumage ministériel et répression policière !

    Déclaration du Congrès du Parti Communiste Révolutionnaire de France Réunis à Saint-Denis ce 1er novembre 2019 pour le 1er Congrès du Parti Communiste Révolutionnaire de France, les Congressistes du PCRF dénoncent et condamnent les violences policières inadmissibles commises le 31 octobre à l’encontre (...)
  • Aéroport de Paris : signez contre sa privatisation !

    Le PCRF s’associe à toutes les formes de luttes contre la privatisation d’Aéroport de Paris. Dans ce cadre, il invite tous les défenseurs du service public des transports à signer la demande de référendum, en utilisant le lien suivant : https://www.referendum.interieur.gouv.fr/initiatives_encours (...)
  • Lubrizol : la pollution, c’est aussi un enjeu de classe !

    Le jeudi 26 septembre 2019 à 3h du matin, un violent incendie s’est produit à l’usine Lubrizol de Rouen. Cet incendie est une catastrophe écologique de grande ampleur : chez plusieurs riverains, des fibres d’amiante (un produit toxique interdit depuis 2005) ont été retrouvées ; des agriculteurs ont (...)
  • Automne 2019 : la carotte pour les patrons, le bâton pour les chômeurs....

    Parmi les "bonnes nouvelles" prévues pour le 1er octobre 2019, l’AFP nous annonce : "Extension des allègements de cotisations patronales sur les bas salaires aux cotisations d’assurance chômage. Cette réduction générale est applicable de manière dégressive aux rémunérations inférieures à 1,6 Smic. La (...)
  • Le PCRF à la fête de l’Humanité 2019 : Photos

    Ci-dessous des photos illustrant l’activité militante du PCRF et de l’UJC à leur stand de la Fête de l’Humanité en septembre 2019. Des centaines de pétitions contre l’interdiction du Parti Communiste de Pologne ont été recueillies, ainsi que des contacts. Des liens ont été consolidés avec certaines (...)
  • EDF : Soutien aux luttes contre "HERCULE" !

    Le PCRF exprime son total soutien aux travailleurs d’EDF en lutte par la grève massive et les mobilisations, depuis l’été 2019, et notamment le 19 septembre 2019. Ci-dessous l’analyse du PCRF concernant le projet scélérat de scission appelé "Hercule" : Rétrospective Rappelons que le 8 avril 1946, est (...)