Ministère des sports : de qui se moque-t-on ?

La nouvelle ministre des sports se serait aperçue, à la fin de la semaine passée, que son budget allait baisser et que le ministère allait être amputé de la moitié des fonctionnaires de son ministère.

Huit jours après le remaniement ministériel qui l’a promue, Roxana Maracineanu fait une grande opération de communication pour faire passer auprès des sportifs la politique réactionnaire qu’elle est chargée d’appliquer ! Faire mine de s’indigner relève de la comédie, alors qu’on a accepté de rejoindre un gouvernement qui annonce la couleur : offensive contre les travailleurs, les droits démocratiques, contre la Fonction publique. Un gouvernement qui par ailleurs vient de diviser par deux le reversement aux sports amateurs du produit de la taxe TV sur les retransmissions !

L’objectif de restreindre le nombre de fonctionnaires est revendiqué depuis la campagne électorale par Emmanuel Macron. Significatif est le résultat de la rencontre entre Roxana Maracineanu et le Premier ministre, que les médias présentaient comme un "bras de fer" : non seulement rien ne change, mais la ministre y va de son mensonge. Présenter comme une victoire que les 1600 fonctionnaires ne perdront pas leur emploi, c’est se moquer du monde ! Les fonctionnaires ne peuvent pas être licenciés (ce que voudrait d’ailleurs le gouvernement). Par contre, ils vont être mis à la disposition des fédérations sportives, qui pour les payer devront rentabiliser leurs activités, concrètement étendre la privatisation de l’organisation des activités sportives, par le truchement des subventions, des dons... !

Mais le ministère va perdre la moitié de son personnel et les activités sportives devront être orientées, non pour démocratiser l’accès au sport, mais pour le seul sport de "prestige", celui qui attire les sponsors. Nous savions que Roxana Maracineanu était une championne de natation ; avec son opération médiatique, nous savons qu’elle sait nager dans les eaux troubles de la politique bourgeoise !

  • Le capitalisme et ses crises...

    Crise sanitaire, économique, environnementale, politique... : Place aux « damnés de la Terre » pour une nouvelle société ! Depuis 2017, le visage d’un État au service exclusif de la classe bourgeoise, classe exploiteuse et prédatrice, se démasque chaque jour davantage. Sous la houlette d’un « (...)
  • De la lutte pour les emplois à la lutte contre le capitalisme !

    Cette période marque celle de la rentrée 2020, une rentrée atypique par le fait que c’est la première de l’ère post-confinement et donc la première à inaugurer le fameux « monde d’après » tant vanté par Macron et ses gouvernements. Mais comme nous pouvions le prévoir, compte tenu de l’offensive menée par le (...)
  • Pierre Komorov, élu nouveau Secrétaire général du PCRF

    Compte tenu du décès du camarade Secrétaire général Maurice Cukierman survenu le 22 juillet 2020, le Comité central du PCRF, réuni le 29 août 2020, a élu à l’unanimité Pierre Komorov (PK) Secrétaire général du Parti. Pierre Komorov a adhéré à la Coordination communiste en 1998. Il a intégré très rapidement (...)
  • Derichebourg, Conduent : Entre chantage à l’emploi et délocalisation...

    …, guerre de classe contre le virus de l’exploitation capitaliste ! Annoncé par Emmanuel Macron alors que le confinement battait son plein, le « monde d’après » a petit à petit commencé à montrer son vrai visage : un monde dans lequel la casse du Code du travail et le piétinement des conquêtes sociales (...)
  • La question des nationalisations aujourd’hui

    La crise sanitaire ayant mis en lumière les effets désastreux des politiques "néolibérales" qui se sont succédé depuis plusieurs décennies, la question des nationalisations, notamment pour les secteurs vitaux du pays, a été remise au goût du jour par certaines formations politiques (LFI avait déposé un (...)
  • Décès du camarade Maurice Cukierman, Secrétaire général du PCRF

    C’est avec une profonde tristesse que le Secrétariat du Parti Communiste Révolutionnaire de France, au nom du Comité Central, annonce le décès de son Secrétaire général, le camarade Maurice Cukierman, survenu le 22 juillet 2020. Cette disparition constitue une perte considérable non seulement pour le (...)
  • Un gouvernement de bandits et de patrons !

    Comme Macron l’avait annoncé, un nouveau 1er ministre a été nommé et un nouveau gouvernement a été formé. Les commentateurs et médias s’en sont émerveillés. Certes les médias sont les propriétés soit des monopoles soit de l’État bourgeois et cela n’a rien d’étonnant, mais les louanges furent particulièrement (...)