Message du nouvel an de la FSM

À découvrir ci-dessous, le message du nouvel an de la Fédération Syndicale Mondiale (FSM) pour la nouvelle année 2023.

Chers collègues,

L’année qui s’achève a été encore une année de luttes importantes dans la longue histoire de la FSM. Le 18e Congrès syndical mondial qui s’est tenu à Rome, en Italie, du 6 au 8 mai 2022, sous le slogan « Unis nous continuons pour la satisfaction de nos besoins contemporains – Contre la barbarie impérialiste-capitaliste », constitue sans aucun doute une grande étape pour le mouvement syndical international de classe. Ce 18e congrès historique a réaffirmé le caractère anti-impérialiste et antifasciste de la FSM et son engagement dans la lutte pour la libération de la classe ouvrière des chaînes capitalistes.

L’année 2022 a été marquée par l’aiguisement de la concurrence des impérialistes

pour le contrôle des ressources et des marchés mondiaux. L’invasion de la Russie et la guerre en Ukraine portent atteinte au droit inaliénable des peuples à vivre en paix, déclenchant en même temps de graves répercussions et affectant les conditions de vie de la classe ouvrière dans le monde entier.

Les États-Unis, l’UE et l’OTAN tentent de présenter la situation comme une guerre entre le libéralisme et l’autoritarisme, en espérant qu’ainsi, leur propre rôle criminel pourra être étouffé. Mais ce rôle sale est clairement visible dans tant de guerres et d’interventions impérialistes : La Palestine, la Syrie, l’Irak, l’Afghanistan, la Libye, la Yougoslavie, Chypre, et tant d’autres endroits, ainsi que les embargos à Cuba et au Venezuela, et tant de sanctions et de guerres économiques, ne protègent pas la paix par encore plus de militarisme ou de patronage de toutes sortes de nationalistes d’extrême droite et de fascistes. La paix ne peut être fondée sur des blocus, des sanctions et des guerres économiques.

La FSM se lutte pour une paix permanente et stable, pour la dissolution de l’OTAN et de toutes les coalitions militaires et pour l’abolition des armes nucléaires. Alors que les guerres impérialistes se poursuivent, les travailleurs du monde entier, épuisés après la pandémie de Covid-19, sont confrontés une fois de plus aux conséquences d’une nouvelle crise capitaliste. L’augmentation incontrôlable des prix, en particulier des prix des biens nécessaires à la vie quotidienne, ainsi que la « pauvreté énergétique », est une autre façon de réduire les salaires et de protéger et augmenter les profits. De cette façon, non seulement la facture de la pandémie et de la crise économique mais aussi la guerre de l’OTAN avec la Russie en Ukraine, ils veulent être payés par la classe ouvrière, les retraités, les agriculteurs, et la partie la plus pauvre des indépendants.

La classe ouvrière du monde entier, par ses luttes incessantes, refuse de payer la crise capitaliste et les guerres impérialistes. Les affiliés de la FSM sont à l’avant-garde de ces luttes, exigeant la satisfaction des besoins contemporains des travailleurs à tous les niveaux : salaire, emploi, sécurité sociale, culture.

Au cours des derniers mois, ce sont les luttes et les mobilisations des syndicats qui ont fait obstacle aux politiques anti-peuple qui voulaient que les travailleurs soient sans voix et soumis. En d’innombrables occasions, des milliers de travailleurs sont descendus dans la rue, donnant force et optimisme à tous pour briser ce climat de peur, d’intimidation et de répression, luttant pour des soins de santé gratuits et comprise pour tous, le respect et l’application des libertés démocratiques et syndicales, une augmentation immédiate des salaires et des pensions, la protection du pouvoir d’achat et du niveau de vie des travailleurs, et la satisfaction des intérêts des couches populaires.

L’arrestation du secrétaire général récemment élu de la Confédération syndicale internationale (CSI), Luca Visentini, pour un scandale lié à la dissimulation de crimes terribles commis contre des milliers de travailleurs, fait apparaître une fois de plus la nécessité d’intensifier les luttes pour protéger l’autonomie et l’orientation de classe des syndicats, loin de la bureaucratie, de la corruption et de la manipulation par le capital et les employeurs. L’incorporation aux politiques néolibérales et anti-travail, l’absence d’une réaction substantielle, coexistent clairement avec la corruption.

La Fédération Syndicale Mondiale et sa centaine d’affiliés de 133 pays des 5 continents, représentant plus de 105 millions de travailleurs, resteront les pionniers de la classe ouvrière, à l’avant-garde des luttes, forts des décisions de son 18ème Congrès syndical mondial et de son histoire militante comme phare.

Elle intensifiera la coordination et la lutte pour :

  • La poursuite de la massification et du parcours ascendant enregistré par le mouvement syndical de classe au cours des dernières années.
  • La coordination de l’action et des luttes du mouvement syndical de classe organisé dans le monde entier et la fourniture des informations et outils nécessaires pour rendre les luttes encore plus préparées et efficaces.
  • Le développement de la solidarité internationaliste, de la coopération et de l’action conjointe et coordonnée des peuples et des travailleurs avec les syndicats de classe de chaque pays comme front.
  • L’approfondissement de l’intervention dans les organisations internationales auxquelles la FSM participe dans le but de projeter plus efficacement les revendications et les intérêts de la classe ouvrière.
  • Dans la lutte contre la discrimination sous toutes ses formes et la mise en évidence des problèmes particuliers concernant les femmes travailleuses et les jeunes travailleurs.
  • Dans la préparation de la santé et de la sécurité des travailleurs et de l’environnement de travail, ainsi que du développement humain durable avec le changement climatique au premier plan.

Alors que nous nous apprêtons à accueillir l’année 2023, nous sommes convaincus que le mouvement syndical international de classe est prêt et bien préparé à ouvrir la voie aux luttes futures, à la défense des intérêts des travailleurs et à la satisfaction de leurs besoins contemporains.

Pour un monde sans guerres et interventions impérialistes, sans aucune forme de discrimination et d’exploitation de l’homme par l’homme.

Bonne et militante nouvelle année,

L’union fait la force.

Le Secrétariat

  • Il y a 80 ans : Stalingrad !

    En février 1943, la victoire de l’Armée rouge contre l’armée allemande signait un tournant décisif dans l’issue de la Seconde guerre mondiale et la défaite du fascisme. Ci-dessous la contribution du PCRF, à l’occasion de ce 80ème anniversaire de la victoire de Stalingrad. (D’abord en version "Tract", (...)
  • [ICE] Déclaration du secrétariat sur les 30 ans du traité de Maastricht

    Nous partageons ci-dessous une déclaration du secrétariat de l’ICE, dont notre Parti est membre, portant sur les 30 ans du traité de Maastricht. Vous pouvez retrouver le texte de la déclaration, en anglais, sur le site de l’ICE juste ici. En décembre dernier, 30 ans se sont écoulés depuis la (...)
  • Message du nouvel an de la FSM

    À découvrir ci-dessous, le message du nouvel an de la Fédération Syndicale Mondiale (FSM) pour la nouvelle année 2023. Chers collègues, L’année qui s’achève a été encore une année de luttes importantes dans la longue histoire de la FSM. Le 18e Congrès syndical mondial qui s’est tenu à Rome, en Italie, du (...)
  • Le socialisme en République Populaire Démocratique de Corée (Corée du Nord)

    Des militants du PCRF invités à la Délégation générale de la RPDC (Corée du Nord) le 8 octobre : un moment important de notre solidarité internationaliste ! Le samedi 8 octobre 2022, une vingtaine de militantes et militants du PCRF proches de la région parisienne ont été accueillis à la Délégation (...)
  • Centenaire de l’URSS : Contribution du PCRF au Forum de l’ICE

    À découvrir, ci-dessous, la contribution du PCRF sur les succès du socialisme en URSS, présentée lors du Forum de l’Initiative Communiste Européenne (ICE), le 3 décembre 2022, à l’occasion du centenaire de la création de l’Union soviétique. (cliquez sur la vignette) - La version en anglais est proposée (...)