Liban : Virus ou pas, ... révolte populaire !

Le Liban a adopté dès fin février son plan de confinement, doublé d’un couvre-feu nocturne. À la suite de résultats jugés encourageants, les autorités ont entamé, le 27 avril, un plan de déconfinement en cinq étapes, qui s’étale jusqu’à début juin.

Mais à peine le déconfinement a-t-il commencé que le mouvement de contestation a repris de plus belle. La crise économique et financière qui frappe le Liban depuis l’automne 2019 s’est aggravée ces dernières semaines et s’est transformée en crise sociale. En l’espace de quelques jours seulement, la livre libanaise a perdu plus de 20% de sa valeur face au dollar ; les prix ont augmenté de plus de 50% ; le chômage a explosé, accentué par l’arrêt de l’activité économique en raison de la pandémie.

Tout cela s’est ajouté aux fortes pressions que subissent les Libanais depuis octobre, notamment l’impossibilité pour eux de disposer de leurs épargnes ou de retirer des devises de leurs comptes bancaires. Les conditions de vie deviennent très difficiles pour de larges couches de la population, dont 50% vit sous le seuil de pauvreté. La colère populaire est dirigée essentiellement contre la classe politique et le secteur bancaire, dont plusieurs succursales ont été incendiées.

Il est clair que l’ampleur de la crise est beaucoup plus grave au Liban que dans les pays européens, mais cette situation est révélatrice du fait que les vraies raisons du confinement mis en place par les gouvernements au service du capital ne sont pas liées à la crise sanitaire, mais à la crise que connait le capitalisme, aggravant la crise de domination de la bourgeoisie libanaise depuis des décennies, et sa peur d’affronter la révolte populaire.

  • Jerusalem, Gaza : Solidarité avec le peuple palestinien !

    Alors que, depuis des semaines, une répression policière inouïe s’est abattue sur les Palestiniens de Jérusalem manifestant contre l’expulsion illégale de dizaines de familles palestiniennes pour laisser la place à des colons juifs, Alors que depuis plusieurs jours, un déluge de feu s’est abattu sur (...)
  • Congrès du PCCuba et du PCOR : les salutations du PCRF aux Partis frères !

    Entre le 16 et le 25 avril 2021 se sont tenus successivement les Congrès du Parti Communiste de Cuba et du Parti Communiste Ouvrier de Russie. Nous publions ci-dessous les messages de salutations que le PCRF a adressés à cette occasion à ses deux Partis frères, qui nous ont répondu chaleureusement. (...)
  • Les profits de Big Pharma pendant la crise de Covid-19

    Nous publions ci-dessous un article paru dans le journal de Rot Front. Remarque : L’expression "Big Pharma" désigne la concentration d’un secteur d’activité florissant, celui de l’industrie pharmaceutique, entre les mains de quelques monopoles (Johnson&Johnson, Pfizer, Moderna, AstraZeneca, (...)
  • [IPCOE] Conférence sur Lénine

    Ce 22 avril 2021 s’est tenue une conférence organisée par l’Initiative des Partis Communistes et Ouvriers d’Europe (IPCOE), sur le thème des apports et de la continuité de l’œuvre du grand dirigeant révolutionnaire LÉNINE. Ci-dessous l’intervention du PCRF : Lénine est le théoricien et le praticien de (...)
  • Solidarité avec les communistes du Kenya !

    Mercredi 7 avril 2021, la police kenyane a pris d’assaut le siège du Parti communiste du Kenya à Nairobi et a procédé à l’arrestation de membres du parti. L’opération de la police a eu lieu sans aucun mandat de justice. Selon le parti communiste, les officiers de police avaient l’intention de (...)
  • Déclaration de l’IPCOE : Non au fardeau de la crise capitaliste !

    Ci-dessous la DÉCLARATION DES PARTIS DE L’INITIATIVE COMMUNISTE ΕUROPÉENNE (dont notre Parti est membre pour la France) Consultable en anglais sur le site de l’IPCOE - Contre les mesures anti-ouvrières et anti-populaires imposées pour faire porter aux travailleurs le fardeau de la crise capitaliste (...)
  • Opération Barkhane et morts civils au Mali : une bavure comme une autre ?

    Une récente enquête de l’ONU, menée avec l’aide de plus de 200 personnes, du 4 janvier au 20 février 2021, démontre très précisément la façon dont les forces militaires françaises engagées dans l’opération Barkhane ont visé un rassemblement à l’occasion d’un mariage près de Bounty, faisant au final 22 morts, (...)