Législatives : le sens de nos candidatures

L’attitude des marxistes envers les élections est de cibler le principal obstacle à attaquer, en déployant de manière compréhensible la politique du parti.
Pour le Parti Communiste Révolutionnaire de France, c’est le capitalisme (propriété privée des moyens de production et d‘échange), cause réelle de la crise, et son État. C’est l’objectif des candidats que nous présentons aux élections législatives.

Tous les autres candidats vont s’inscrire dans la défense des monopoles ou rester dans le cadre des rapports de production du capitalisme (France insoumise, NPA, et LO compris). Toutes leurs propositions sont donc vouées à l’échec. Nos candidats, à partir des réalités locales de leur département, démontreront qu’il y aurait du travail pour tout le monde si la propriété privée des entreprises n’empêchait pas la planification centralisée d’une production répondant aux besoins populaires décidés démocratiquement. Replacer la classe ouvrière au centre des débats sera donc un autre enjeu pour notre Parti. La bourgeoisie profite également de la période électorale pour faire croire que les citoyens vont pouvoir choisir leur avenir, voire décider librement de leur société au moyen des élections. En réalité, il s’agit de détourner les masses travailleuses des luttes. Nos candidatures auront donc un rôle unique à jouer pour poser les questions : Qui dirige réellement le pays ? Comment s’exerce le pouvoir réel ?

Nous dénoncerons le présidentialisme comme forme actuelle de la dictature de l’oligarchie financière, pour avancer des revendications démocratiques jamais proposées, pour placer la démocratie directe et les luttes au cœur des changements. La participation (ou non) à des élections part de notre analyse des rapports de force mondiaux et nationaux, des enjeux de classe du prolétariat, des positions et intérêts immédiats du mouvement populaire et de la question du Parti, son développement, ses liens avec la classe tout entière.

Nous ne pouvons ignorer que des millions d’ouvriers, de travailleurs font confiance bon gré mal gré à telle formation réformiste, espèrent telle issue électorale. Marx et Engels ont toujours dénoncé vivement les déviations parlementaristes (ceux qui pensent que gagner les élections permet le changement de société), mais ils ont aussi fortement combattu les tendances à l’abstentionnisme systématique.

Notre première participation à ces élections, avec des candidats, amorce le nécessaire travail communiste d’éducation des couches non-conscientisées des travailleurs (la très grande majorité), d’éveil et d’éclairage de leur conscience, de lutte au cœur de la bataille contre leurs illusions sur les élections, l’État, les formations dites de gauche ou à la « gauche de la gauche », le mode de production capitaliste. L’enjeu pour nos candidatures n’est pas d’avoir la position verbale la plus « radicale », mais d’œuvrer au développement de la conscience révolutionnaire.

  • Dictature du capital : des signes qui ne trompent plus ?

    Le 12 juillet 2021, Macron l’autocrate jupitérien a parlé et menacé de sa foudre quiconque s’opposerait à ses injonctions pour freiner la nouvelle vague épidémique et accélérer les contre-réformes au service de sa bourgeoisie et de ses monopoles. Rien de très nouveau, bien sûr, l’essentiel des mesures (...)
  • Hommage rendu à notre camarade Maurice Cukierman

    Le 22 juillet 2020, notre camarade Maurice Cukierman, Secrétaire général du PCRF, nous quittait, son décès suscitant une forte émotion dans notre Parti, et au-delà, dans le Mouvement Communiste en France et au niveau international. Compte tenu de la crise sanitaire, l’hommage politique qui lui était (...)
  • Régionales et départementales : l’analyse du PCRF

    Les élections départementales et régionales sont passées, les présidents de région ont été élus il y a quelques jours. En métropole, ce sont tous les présidents de région sortants sans exception qui ont été réélus à leur poste. Cette forme de stabilité ne saurait cacher une crise politique majeure qui (...)
  • Police et trafiquants...

    Le mois dernier, le meurtre d’un policier par un trafiquant de drogue a occupé les médias en boucle, surfant sur l’émotion et la manifestation de policiers contre une justice trop laxiste, les déambulations politiques de Roussel en passant par Darmanin, De Villiers, Zemmour et le RN. Mais quelles (...)
  • Le capitalisme a fait son temps ! Le socialisme est la jeunesse du monde !

    Un déconfinement par étapes, une vaccination qui progresse et les beaux jours qui reviennent. Tout semble aller vers « un retour à la normale », si l’on écoute le gouvernement et les médias bourgeois. Mais les illusions ne peuvent plus nous tromper : le bilan de la crise sanitaire ne cesse de (...)
  • Fin de l’ENA et... fin de la bureaucratie ?

    Macron a annoncé la suppression de l’ENA (Ecole Nationale d’Administration) le 2 mai 2021. Ce faisant, il coche une croix dans les cases des promesses tenues, qui seront scrutées pour les Présidentielles de 2022 ; il répond à une revendication de Gilets jaunes et... conforte la dictature des (...)
  • Soirée d’hommage au camarade Maurice Cukierman le 3 juillet 2021

    La crise sanitaire nous a contraints à reporter plusieurs fois la soirée prévue en hommage à notre camarade Maurice CUKIERMAN, Secrétaire général du PCRF décédé en juillet 2020. Cette soirée aura lieu le SAMEDI 3 JUILLET 2021 à partir de 18h en région parisienne. À cette occasion, seront proposés un (...)
  • Elections régionales et départementales : la campagne du PCRF

    Les élections régionales et départementales vont se dérouler dans le contexte d’un rebond de crise du capitalisme avec toutes ses conséquences dramatiques, aggravées par une crise sanitaire gérée dans le sens des intérêts des profits des monopoles (grandes entreprises). Ces élections sont également (...)