Il y a 20 ans, l’OTAN bombardait la Yougoslavie...

Déclaration de l’Initiative communiste européenne :

Solidarité avec les peuples de l’ancienne République Fédérale de Yougoslavie (RFY)

à l’occasion du 20eme anniversaire de l’agression de l’OTAN contre la RFY

Vingt ans se sont écoulés depuis le début de l’agression de l’OTAN contre la République Fédérale de Yougoslavie : au moins 2 500 civils ont été tués et plus de 12 500 personnes blessées au cours des 78 jours de bombardement ; plus de 100 milliards de dollars de dégâts ont été infligés, l’environnement a été contaminé avec de l’uranium appauvri et d’autres armes non conventionnelles et interdites, et des biens et infrastructures civils ont été détruits. Femmes, enfants, personnes âgées, mères avec leurs nouveau-nés, patients dans des hôpitaux, colonnes de réfugiés, agriculteurs sur le terrain, passagers dans des autobus et des trains, employés d’usines et de services publics, journalistes, tous ont tous été victimes de la terreur de l’OTAN. Jusqu’à ce jour, personne n’a été tenu pour responsable ni poursuivi en justice pour ces crimes graves, mais l’impérialisme américano-OTAN et l’UE sont à condamner.

Entre le 24 mars et le 11 juin 1999, la République Fédérale de Yougoslavie et ses habitants ont été confrontés à une attaque impitoyable de la plus forte alliance militaire du monde. Il est difficile de comparer la puissance militaire employée à celle de la RFY, en raison de la force qualitative et quantitative disproportionnée utilisée.

L’agression de l’OTAN contre la RFY était une attaque impérialiste. L’expérience historique montre que la bourgeoisie et les alliances impérialistes utilisent les problèmes de minorités existants, ou créent des problèmes de minorités non existants pour diviser les peuples, de sorte que puisse être mise en œuvre la politique du « diviser pour régner ».

L’offensive de l’OTAN a violé tous les concepts du droit international que les impérialistes utilisent comme prétexte en fonction de leurs propres intérêts, comme ils utilisent les droits de l’homme pour intervenir contre les peuples.

La guerre menée par l’OTAN au nom de la défense des droits de l’homme a été à l’origine de crimes de guerre et d’assassinats de populations civiles.

La Yougoslavie a servi de laboratoire expérimental aux interventions qui ont suivi en Afghanistan, en Irak, en Libye et en Syrie.

La création de l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord (OTAN) le 4 avril 1949, en coopération entre les États-Unis et les pays capitalistes européens, a créé le bras armé de l’impérialisme pour la défense du système d’exploitation et la prévention des changements révolutionnaires en Europe, afin attaquer l’Union soviétique et les autres pays socialistes d’Europe de l’Est.

Depuis ses débuts, l’OTAN a été un puissant bloc politique et militaire agressif et un fief de la guerre froide, favorisant une expansion massive des armements nucléaires et conventionnels, et demeurant responsable de la constitution d’un incroyable arsenal d’armes de guerre et de destruction massive.

Malgré la contre-révolution qui a vu la fin de l’URSS et la dissolution du pacte de Varsovie (fondé en 1954 en réponse à l’agression de l’OTAN), au lieu de se dissoudre, l’OTAN a renforcé ses forces et sa portée.

Les partis de l’Initiative communiste européenne doivent renforcer la lutte contre les guerres impérialistes de l’OTAN et de toutes les alliances impérialistes.

Renforçons la lutte contre les guerres impérialistes, l’OTAN et toutes les alliances impérialistes !

Finissons-en avec le système d’exploitation qui engendre guerres, crises, réfugiés, exploitation !

Vive le socialisme !

23/3/2019
Le secrétariat de l’Initiative communiste européenne

  • Pologne : stop à l’anticommunisme

    Ci-dessous l’appel à la solidarité lancé par nos camarades du Parti communiste de Pologne (PCP) : La persécution contre le Parti communiste de Pologne continue. Le procès contre les membres du comité de rédaction du journal du parti « Brzask » devrait reprendre. La première audience se tiendra le 3 (...)
  • Déclaration du secrétariat de l’Initiative des Partis Communistes et Ouvriers d’Europe (IPCOE) sur les dangereux plans États-Unis Israël contre la Palestine

    Le soi-disant « accord du siècle » introduit par l’administration Trump avec le dirigeant corrompu d’Israël, Netanyahu, est une nouvelle tentative honteuse d’approuver et de renforcer les actions de l’oppresseur. Ce n’est ni un traité de paix ni un accord entre égaux. Il renforce et protège l’occupation (...)
  • Venezuela : comprendre l’opération de déstabilisation...

    Le vendredi 24 janvier Juan Guaido fut reçu par Emmanuel Macron à l’Élysée. Le président autoproclamé du Venezuela a entamé une grande tournée diplomatique en Europe pour chercher des soutiens à Londres, à Bruxelles, en passant par Madrid et au Forum économique mondial de Davos. Reçu également par Jacques (...)
  • Soutien de l’IPCOE aux travailleurs de France !

    Ci-dessous la déclaration du Secrétariat de l’Initiative des Partis Communistes et Ouvriers d’Europe (IPCOE) adressée aux travailleurs en lutte contre le projet de loi du gouvernement Macron sur les retraites : Le Secrétariat de l’Initiative communiste européenne exprime sa solidarité (...)
  • Relations Grèce - Turquie : Communiqué commun des partis communistes

    Le Parti communiste de Grèce (KKE) et le Parti communiste de Turquie (TKP), avec cette déclaration conjointe, ont l’intention d’éclairer sur les événements dangereux et inquiétants qui ont lieu en Égée et en Méditerranée orientale, dans les relations gréco-turques, causées par les forces sociales, (...)
  • Conférence de Berlin : déclaration du KKE

    La Conférence de Berlin n’a finalement apporté aucune solution garantissant la paix, la stabilité en Libye et répondant aux intérêts du peuple libyen. Après tout, les participants à la Conférence eux-mêmes sont responsables de la guerre de l’OTAN de 2011 et de l’éclatement de la Libye, des conflits (...)
  • Incendies en Australie : une catastrophe évitable ?

    Depuis septembre 2019, l’Australie connaît les plus importants incendies de végétation de son histoire. Le feu a déjà brûlé plus de 8 millions d’hectares, détruit plus de 2500 bâtiments dont plus de 1300 maisons, tué au moins 25 personnes, tué plus d’un milliard d’animaux et très fortement impacté la flore (...)