Il y a 20 ans, l’OTAN bombardait la Yougoslavie...

Déclaration de l’Initiative communiste européenne :

Solidarité avec les peuples de l’ancienne République Fédérale de Yougoslavie (RFY)

à l’occasion du 20eme anniversaire de l’agression de l’OTAN contre la RFY

Vingt ans se sont écoulés depuis le début de l’agression de l’OTAN contre la République Fédérale de Yougoslavie : au moins 2 500 civils ont été tués et plus de 12 500 personnes blessées au cours des 78 jours de bombardement ; plus de 100 milliards de dollars de dégâts ont été infligés, l’environnement a été contaminé avec de l’uranium appauvri et d’autres armes non conventionnelles et interdites, et des biens et infrastructures civils ont été détruits. Femmes, enfants, personnes âgées, mères avec leurs nouveau-nés, patients dans des hôpitaux, colonnes de réfugiés, agriculteurs sur le terrain, passagers dans des autobus et des trains, employés d’usines et de services publics, journalistes, tous ont tous été victimes de la terreur de l’OTAN. Jusqu’à ce jour, personne n’a été tenu pour responsable ni poursuivi en justice pour ces crimes graves, mais l’impérialisme américano-OTAN et l’UE sont à condamner.

Entre le 24 mars et le 11 juin 1999, la République Fédérale de Yougoslavie et ses habitants ont été confrontés à une attaque impitoyable de la plus forte alliance militaire du monde. Il est difficile de comparer la puissance militaire employée à celle de la RFY, en raison de la force qualitative et quantitative disproportionnée utilisée.

L’agression de l’OTAN contre la RFY était une attaque impérialiste. L’expérience historique montre que la bourgeoisie et les alliances impérialistes utilisent les problèmes de minorités existants, ou créent des problèmes de minorités non existants pour diviser les peuples, de sorte que puisse être mise en œuvre la politique du « diviser pour régner ».

L’offensive de l’OTAN a violé tous les concepts du droit international que les impérialistes utilisent comme prétexte en fonction de leurs propres intérêts, comme ils utilisent les droits de l’homme pour intervenir contre les peuples.

La guerre menée par l’OTAN au nom de la défense des droits de l’homme a été à l’origine de crimes de guerre et d’assassinats de populations civiles.

La Yougoslavie a servi de laboratoire expérimental aux interventions qui ont suivi en Afghanistan, en Irak, en Libye et en Syrie.

La création de l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord (OTAN) le 4 avril 1949, en coopération entre les États-Unis et les pays capitalistes européens, a créé le bras armé de l’impérialisme pour la défense du système d’exploitation et la prévention des changements révolutionnaires en Europe, afin attaquer l’Union soviétique et les autres pays socialistes d’Europe de l’Est.

Depuis ses débuts, l’OTAN a été un puissant bloc politique et militaire agressif et un fief de la guerre froide, favorisant une expansion massive des armements nucléaires et conventionnels, et demeurant responsable de la constitution d’un incroyable arsenal d’armes de guerre et de destruction massive.

Malgré la contre-révolution qui a vu la fin de l’URSS et la dissolution du pacte de Varsovie (fondé en 1954 en réponse à l’agression de l’OTAN), au lieu de se dissoudre, l’OTAN a renforcé ses forces et sa portée.

Les partis de l’Initiative communiste européenne doivent renforcer la lutte contre les guerres impérialistes de l’OTAN et de toutes les alliances impérialistes.

Renforçons la lutte contre les guerres impérialistes, l’OTAN et toutes les alliances impérialistes !

Finissons-en avec le système d’exploitation qui engendre guerres, crises, réfugiés, exploitation !

Vive le socialisme !

23/3/2019
Le secrétariat de l’Initiative communiste européenne

  • Jerusalem, Gaza : Solidarité avec le peuple palestinien !

    Alors que, depuis des semaines, une répression policière inouïe s’est abattue sur les Palestiniens de Jérusalem manifestant contre l’expulsion illégale de dizaines de familles palestiniennes pour laisser la place à des colons juifs, Alors que depuis plusieurs jours, un déluge de feu s’est abattu sur (...)
  • Congrès du PCCuba et du PCOR : les salutations du PCRF aux Partis frères !

    Entre le 16 et le 25 avril 2021 se sont tenus successivement les Congrès du Parti Communiste de Cuba et du Parti Communiste Ouvrier de Russie. Nous publions ci-dessous les messages de salutations que le PCRF a adressés à cette occasion à ses deux Partis frères, qui nous ont répondu chaleureusement. (...)
  • Les profits de Big Pharma pendant la crise de Covid-19

    Nous publions ci-dessous un article paru dans le journal de Rot Front. Remarque : L’expression "Big Pharma" désigne la concentration d’un secteur d’activité florissant, celui de l’industrie pharmaceutique, entre les mains de quelques monopoles (Johnson&Johnson, Pfizer, Moderna, AstraZeneca, (...)
  • [IPCOE] Conférence sur Lénine

    Ce 22 avril 2021 s’est tenue une conférence organisée par l’Initiative des Partis Communistes et Ouvriers d’Europe (IPCOE), sur le thème des apports et de la continuité de l’œuvre du grand dirigeant révolutionnaire LÉNINE. Ci-dessous l’intervention du PCRF : Lénine est le théoricien et le praticien de (...)
  • Solidarité avec les communistes du Kenya !

    Mercredi 7 avril 2021, la police kenyane a pris d’assaut le siège du Parti communiste du Kenya à Nairobi et a procédé à l’arrestation de membres du parti. L’opération de la police a eu lieu sans aucun mandat de justice. Selon le parti communiste, les officiers de police avaient l’intention de (...)
  • Déclaration de l’IPCOE : Non au fardeau de la crise capitaliste !

    Ci-dessous la DÉCLARATION DES PARTIS DE L’INITIATIVE COMMUNISTE ΕUROPÉENNE (dont notre Parti est membre pour la France) Consultable en anglais sur le site de l’IPCOE - Contre les mesures anti-ouvrières et anti-populaires imposées pour faire porter aux travailleurs le fardeau de la crise capitaliste (...)
  • Opération Barkhane et morts civils au Mali : une bavure comme une autre ?

    Une récente enquête de l’ONU, menée avec l’aide de plus de 200 personnes, du 4 janvier au 20 février 2021, démontre très précisément la façon dont les forces militaires françaises engagées dans l’opération Barkhane ont visé un rassemblement à l’occasion d’un mariage près de Bounty, faisant au final 22 morts, (...)