[IPCOE] Non à l’Armée européenne ! Non aux manoeuvres impérialistes !

Déclaration de l’IPCOE (Initiative des Partis communistes et ouvriers d’Europe) sur la constitution de l’« Armée européenne » et sur l’aiguisement dangereux de la concurrence inter-impérialiste

Nous dénonçons les plans impérialistes USA-OTAN-UE qui ont été développés au cours de la période écoulée, et qui conduisent à une aggravation supplémentaire de la concurrence inter-impérialiste, mettant les peuples en grand danger. La confrontation entre les États-Unis et la Chine pour la suprématie mondiale forme des foyers dangereux dans l’Indo-Pacifique et dans de nombreuses autres parties du monde.

Le récent accord de coopération militaire entre les États-Unis, le Royaume-Uni et l’Australie (AUKUS) est un développement caractéristique. L’expansion de l’OTAN (stratégie OTAN 2030) partout dans le monde, les exercices militaires et la concentration des forces aux frontières russes, le soutien au régime anti-populaire en Ukraine et la possibilité d’adhésion de l’Ukraine à l’OTAN, l’aggravation de la confrontation aux frontières de la Pologne et des États baltes avec la Biélorussie, et l’utilisation de la question des réfugiés à des fins de concurrence, créent une situation très dangereuse qui impose la vigilance des citoyens.

Dans le cadre de l’OTAN, l’UE participe à des exercices militaires géants comme le prochain "Atlantic Resolve" en 2022, avec des bases ou des programmes d’armement, tandis que, dans le prolongement de la Coopération Structurée Permanente (PESCO), elle promeut le renforcement de l’Armée d’une capacité de 5000 hommes, sous le nom de Capacité de Déploiement Rapide. Sur la base de ce que l’on appelle la « boussole stratégique », c’est-à-dire la stratégie développée par la présidence française, l’UE cherche à renforcer sa capacité d’intervention directe partout dans le monde, à revendiquer une part plus importante de la redistribution des marchés, des sphères d’influence, de ressources énergétiques et de voies de transport, au profit des intérêts des monopoles européens, qui intensifient leur pénétration dans les pays tiers en utilisant des fonds, des ONG, des prétextes et de fausses sensibilités telles que « empêcher l’immigration » et « protéger les droits de l’homme ».

Les partis de l’IPCOE sont fermement opposés aux plans impérialistes UE-USA-OTAN. Nous informons les peuples et contribuons à l’organisation de la lutte anti-impérialiste. Nous luttons contre les illusions des forces opportunistes et du soi-disant « Parti de la gauche européenne » sur la possibilité d’une réforme pro-populaire de l’UE.
Nous appelons les peuples à se joindre à la lutte pour l’abrogation des plans impérialistes de l’UE, des États-Unis, de l’OTAN et de tous les syndicats impérialistes, dans le cadre de la lutte pour le pouvoir des travailleurs, vers le socialisme.

  • Chili : Boric élu Président, et maintenant ?

    Présidentielles au Chili : le candidat pinochétiste vaincu, la social-démocratie accède à la présidence avec l’élection de Gabriel BORIC. Quelles perspectives ? Au Chili, les échos de la révolte de l’automne 2019 sont arrivés jusqu’à l’échéance électorale présidentielle de décembre 2021. Le scrutin du (...)
  • [IPCOE] Non à l’Armée européenne ! Non aux manoeuvres impérialistes !

    Déclaration de l’IPCOE (Initiative des Partis communistes et ouvriers d’Europe) sur la constitution de l’« Armée européenne » et sur l’aiguisement dangereux de la concurrence inter-impérialiste Nous dénonçons les plans impérialistes USA-OTAN-UE qui ont été développés au cours de la période écoulée, et qui (...)
  • Déclaration du PCRF suite au troisième référendum de Kanaky Nouvelle-Calédonie

    Le 12 décembre 2021 avait lieu le troisième et dernier référendum prévu par les Accords de Nouméa visant à soumettre aux populations de Kanaky Nouvelle-Calédonie la question suivante : « Voulez-vous que la Nouvelle-Calédonie accède à la pleine souveraineté et devienne indépendante ? ». Avec une (...)
  • En mémoire du camarade dirigeant de la RPDC

    Il y a dix ans aujourd’hui le camarade Kim Jong Il nous quittait. Kim Jong Il est arrivé à la tête de l’Etat en 1994, dans des conditions très difficiles de la contre-révolution au niveau mondial et peu de temps après la chute du bloc des Etats socialistes. Le peuple coréen et le PTC (Parti du travail (...)
  • Fidel Castro : un brillant exemple pour toujours

    À lire ci-dessous, la déclaration de la Fédération syndicale mondiale (FSM) à l’occasion du 5ème anniversaire de la mort de notre camarade, le Comandante en Jefe Fidel Castro Ruz : 25 novembre 2021 La Fédération syndicale mondiale, au nom de ses 105 millions de membres qui vivent et luttent dans 133 (...)
  • Cuba : Solidarité contre les agressions impérialistes !

    À découvrir ci-dessous : la déclaration commune d’organisations du Mouvement Communiste de France (Parti Communiste Révolutionnaire de France (PCRF), Rassemblement communiste (RC), Pôle de Renaissance communiste en France (PRCF), Jeunes pour la Renaissance communiste en France (JRCF), Comité (...)
  • Brochure de contributions KKE, PTC, PCTE, PCOR

    Dans cette brochure, notre Parti traduit en français les contributions de nos partis frères (Parti communiste de Grèce, le Parti du travail de Corée, le Parti communiste des travailleurs d’Espagne et le Parti communiste ouvrier de Russie) dans le numéro spécial de 2020 de la revue internationale (...)