[IPCOE] Intensifier la lutte contre les guerres impérialistes...

Intensifier la lutte contre les guerres et les interventions impérialistes, contre l’OTAN et l’UE, pour le retrait immédiat de toutes les bases militaires étrangères de nos pays, contre la participation des forces armées de nos pays à des missions à l’étranger !

Déclaration de l’Initiative Communiste Européenne des Partis Communistes et Ouvriers (IPCOE)

L’impérialisme a une longue histoire d’agression, d’ingérence, d’occupation et de guerre. Il a brisé la vie de millions de personnes dans l’intérêt des monopoles. Son agressivité accrue dans les conditions actuelles constitue une menace réelle et urgente pour les intérêts de toute l’humanité. La militarisation de la société capitaliste, la présence d’armées massives et d’un complexe militaro-industriel en plein essor, garantissant une utilisation sans précédent des réalisations scientifiques et technologiques pour le développement et la création d’armes terrifiantes de destruction massive, ont facilité les agressions croissantes de la part des États capitalistes pour mettre en œuvre leurs plans dangereux et leurs intérêts et pour réaliser des profits sans précédent pour le capital, grâce à la production militaire et à la guerre.

L’OTAN est une alliance militaire agressive agissant dans l’intérêt de l’impérialisme, des classes bourgeoises de ses États membres. L’histoire de l’OTAN ne peut être séparée de l’exploitation, de l’oppression, de l’interventionnisme et de la guerre.

Sous prétexte de l’existence d’États socialistes en Europe, comme après leur renversement contre-révolutionnaire, l’OTAN a toujours constitué un instrument militaire de l’impérialisme. L’OTAN, avec les décisions de son dernier sommet à Bruxelles, promeut la militarisation et la poursuite de la course aux armements. Elle fait fonctionner et entretient un vaste réseau de bases militaires dans des territoires étrangers à travers le monde.

La ratification du Traité de Lisbonne par l’Union Européenne en 2009, au milieu des contradictions, a marqué une nouvelle étape dans le processus d’intégration européenne des États membres de l’UE dans une alliance impérialiste, par le biais de sa prétendue Politique de Sécurité et de Défense Commune (PSDC). L’Union Européenne a participé aux guerres impérialistes en Yougoslavie, en Afghanistan, en Irak et en Libye avec les États-Unis et l’OTAN, et a joué un rôle de premier plan dans l’intervention, les attentats et les menaces contre la Syrie et l’Iran. La coopération entre l’OTAN et l’UE, ainsi que les appels pour créer une armée européenne, visent à accroître leur capacité d’intervention militaire. De nombreuses missions de la PSDC et de l’UE sont planifiées et menées dans une collaboration renforcée avec l’OTAN. Il y a une croissance massive du financement de l’UE pour la recherche militaire et pour le développement des plans impérialistes. Le Fonds Européen de Défense, l’Organisation Européenne de Défense, le mécanisme d’évaluation du développement de la militarisation dans les États membres, CARD, le Service Européen pour l’Action Extérieure, les programmes de financement tels que les dispositifs « Athina », Horizon 2020 et d’autres dispositifs de l’Union Européenne, se développent avec des milliards d’euros pour promouvoir les intérêts impérialistes au détriment des peuples, qui, eux sont cruellement éprouvés par de sévères mesures anti-travailleurs, des coupes sombres dans les budgets et des impôts lourds.

L’UE est un grand défenseur du commerce des armes, et les États membres de l’UE en exportent de grandes quantités pour leurs plans impérialistes dangereux. Cette ligne dangereuse, poursuivie par l’UE, a été aggravée par son accord formel visant à mettre en place le Cadre Permanent de Coopération Structurelle (PESCO) en 2017.

Simultanément, l’OTAN s’est élargie rapidement et significativement et a conçu un mandat global pour ses opérations. Elle s’efforce constamment d’élargir son influence, tant en termes d’agenda que de portée mondiale, en mettant l’accent sur l’encerclement de la Russie dans le cadre de l’intensification des contradictions internationales. Le rôle de l’OTAN et de l’UE, à travers le dispositif de la PSDC, présente de nouveaux dangers pour l’Europe et au-delà. La crise du capitalisme intensifie l’agressivité impérialiste, la concurrence sur l’énergie, ses voies de transport, les parts de marché. Le capitalisme ne veut ni ne peut résoudre les problèmes qu’il crée lui-même. L’élargissement des inégalités, la pauvreté, le dénuement, le chômage, les sans-abris, l’absence de protection contre les inondations, les incendies et les tremblements de terre, la dégradation de l’environnement et une myriade de problèmes sociaux, économiques et politiques, sont des aspects de la barbarie capitaliste. Alors que les États capitalistes ont un intérêt stratégique commun, à savoir la reproduction du système capitaliste, l’histoire a montré les féroces rivalités impérialistes entre les groupes monopolistes et leur volonté d’imposer leurs intérêts par la force.

Les partis de l’Initiative Communiste Européenne appellent à l’intensification de la lutte contre l’impérialisme et les interventions et guerres impérialistes. Cela nécessite une intensification de l’action pour faire aboutir nos exigences contre l’OTAN et l’UE et le soi-disant Partenariat pour la Paix (PP) au travers des mobilisations et des initiatives dans chaque pays.

Pour
- le droit des peuples à choisir la voie de leurs propres intérêts, y compris le droit de se retirer de ces Unions impérialistes ;
- Le rejet du PESCO et le refus de toute participation à des missions impérialistes dans le cadre de la PSDC ;
- La fermeture de toutes les bases militaires dans des territoires étrangers et le démantèlement des systèmes antimissiles américains et de l’OTAN ;
- la fin des dépenses militaires pour les plans de guerre de l’OTAN ;
- l’abolition des armes nucléaires et autres armes de destruction massive ;
- le retrait immédiat de toutes les forces de l’OTAN / UE impliquées dans une - agression et une occupation militaires ;
- et la fin des menaces, de l’intimidation, de la déstabilisation et des interventions impérialistes et des guerres contre les peuples.

  • Centenaire du Congrès de Tours : salutations fraternelles du PCO-Russie !

    Nous publions ci-dessous les salutations adressées par le Parti Communiste Ouvrier de Russie au Parti Communiste Révolutionnaire de France, à l’occasion du centenaire du Congrès de Tours (naissance du PCF) : Chers camarades dans le combat ! Le Comité central du Parti communiste ouvrier de Russie (...)
  • Elections au Venezuela : le PCRF salue son parti-frère le PCV !

    Les élections législatives du 6 décembre 2020 ont donné une large victoire au PSUV (Parti de Nicolà Maduro), à travers le Grand Pôle Patriotique, avec 69% des voix. Les coalitions Alliance Démocratique et Alliance Venezuela Unie, partis de la droite pro-impérialiste, ont obtenu respectivement 19% et (...)
  • Fin de conflit au Haut-Karabagh : Quel avenir pour la région ?

    Le mardi 10 novembre 2020, après six semaines de combats très rudes, l’Arménie et l’Azerbaïdjan ont signé, sous l’égide de la Russie, un accord pour mettre fin au conflit armé dans le Haut-Karabagh. Cet accord scelle les victoires territoriales de l’Azerbaïdjan sur le Haut-Karabagh et sonne comme un aveu (...)
  • Le 75ème anniversaire de la fondation du Parti du Travail de Corée

    Le 10 octobre dernier, la République Populaire Démocratique de Corée (RPDC) a célébré le 75ème anniversaire de la fondation du Parti du Travail de Corée. Le Parti du Travail de Corée est née en 1945 de la fusion du Parti Communiste de Corée et du Nouveau Parti populaire de Corée comme un parti (...)