IPCOE : Déclaration pour le 8 mars, journée internationale des femmes

Déclaration du Secrétariat de l’Initiative des Partis Communistes et Ouvriers Européens - IPCOE - à l’occasion de la Journée internationale des femmes.

L’IPCOE salue la Journée internationale des femmes !

Aujourd’hui, dans les États membres de l’UE, non seulement la discrimination sociale au détriment des femmes est maintenue, mais elle est également aggravée en raison de l’exploitation capitaliste et de l’attaque généralisée menée par le capital et ses gouvernements contre les femmes de la classe ouvrière, les salariées scientifiques, auto-entrepreneuses, agricultrices, retraitées...

Il est à nouveau démontré que la précarité et l’insécurité, dans les conditions où les femmes ont la responsabilité presque exclusive de s’occuper de la famille, ne sont pas le résultat de ce que l’on appelle les « mauvais choix politiques » de l’UE et de ses gouvernements, mais bien l’axe fondamental de la stratégie de l’UE pour intensifier l’exploitation et l’oppression des femmes salariées, en tant que moyen d’améliorer la compétitivité des groupes d’entreprises.

En invoquant l’"égalité des sexes", l’"égalité de traitement", l’"égalité des chances", l’"équilibre entre vie professionnelle et vie privée", les responsables de l’UE abolissent des droits tels que la restriction des horaires de nuit pour les femmes, les congés de maternité, la différence positive de l’âge de départ à la retraite, etc.

L’IPCOE appelle au renforcement de la lutte pour la défense permanente des droits des femmes au travail, à la protection sociale de la maternité et de la famille.
Ce n’est qu’avec le pouvoir économique et politique entre les mains de la classe ouvrière que le travail des femmes et l’utilisation du temps libre peuvent avoir un contenu créatif ; c’est la voie indispensable pour que l’égalité et l’émancipation des femmes reposent sur des bases solides.

Le Secrétariat de l’Initiative Communiste Européenne