Grève longue à GCA Packing : solidarité !

Depuis le 13 juin 2019, les travailleuses et travailleurs de GCA packing sont en grève pour une augmentation de salaire de 100 euros pour tous, le droit aux équipements de protection individuelle (EPI), un réajustement de 4 minutes des horaires pour améliorer les conditions de vie, l’abandon des jours de carence pour tous et l’embauche en CDI des travailleuses et travailleurs en CDD.

GCA packing est spécialisée dans les “emballages sur mesure pour équipements industriels”. Cette activité, qui repose sur la conception, l’élaboration et le déploiement de nouveaux produits, nécessite stabilité, sécurité sur les lieux de travail, et des salaires conformes au niveau de qualification exigé.

Face à aux revendications légitimes portées par les salarié-e-s de l’entreprise, et alors que «  la productivité [de l’entreprise] a augmenté de 20% depuis le 1er janvier 2019 !  », la direction ne fait pas seulement la sourde oreille, elle répond avec mépris et brutalité à l’encontre des grévistes : « À part quelques avancées sur les EPI et les 4 minutes, les négociations sont au point mort. Les employeurs ont fait le choix de laisser pourrir ce conflit […]. Ce matin, les 86% de salariés grévistes ont touché une paye amputée de 12 jours de grève, retrait effectué en temps réel alors que la grève se poursuit et sans qu’aucune négociation n’ait été engagée. », selon le communiqué de presse de la CGT.

Cette attitude nous rappelle une fois de plus la dure réalité de la lutte des classes, qui, bien loin d’avoir disparu, reste « le moteur de l’Histoire de toutes les sociétés humaines jusqu’à nos jours » (Marx).

Car le problème reste le même, à savoir le capitalisme, avec la propriété privée des grands moyens de production et d’échange, et la loi de la maximisation du profit à tous prix, dans un environnement concurrentiel « libre et non faussé » ; régime qui porte de plus en plus violemment atteinte au progrès social, économique, environnemental, scientifique, technique, et humain.

C’est pourquoi le Parti communiste révolutionnaire de France (PCRF), dans le cadre de sa lutte intransigeante contre le système d’exploitation qu’est le capitalisme, apporte son soutien le plus fraternel au combat des travailleuses et travailleurs de GCA parking de Clermont-Ferrand, et invite tous les travailleurs et travailleuses ainsi que leurs organisations à faire de même.

  • Le PCRF salue les manifestant-e-s du 1er mai 2020 !

    Alors que le 1er mai 2020, journée internationale des travailleurs, semblait impossible à réaliser, des milliers de manifestant-e-s se sont rassemblé-e-s dans plusieurs villes du monde ; de façon spectaculaire, comme à Athènes, à l’appel de leur organisation de lutte de classe PAME (voir photo (...)
  • Cargill : ingérence de l’Etat... contre les travailleurs !

    Alors que Macron et son gouvernement prétendent que l’État est au service des salarié-e-s et de la population touchés par la crise sanitaire, rappelons que ce même État et ce même gouvernement se sont ingérés, début mars, dans l’affaire de l’usine Cargill, pour permettre la suppression de 183 emplois, (...)
  • Retraites : Pour un 17 décembre de masse !

    Renforçons la mobilisation, étendons le mouvement gréviste ! Alors que le mécontentement a gagné tout le pays, que l’opposition à la réforme des retraites est généralisée, que le pays est confronté un mouvement social formidable notamment chez les cheminots et les agents de la RATP, Édouard Philippe (...)
  • Retraites : Vive la réussite des mobilisations grévistes de décembre 2019 !

    Le Parti Communiste Révolutionnaire de France se réjouit du succès de la mobilisation gréviste du 5 décembre 2019 contre le projet de contre-réforme des retraites. La mobilisation ne saurait se relâcher, elle doit au contraire se renforcer et ne pas s’appuyer que sur les seuls travailleurs des (...)
  • SNCF : soutien aux cheminots en droit de retrait !

    Le samedi 19 octobre 2019, les cheminots de la SNCF ont exercé leur droit de retrait, c’est-à-dire le droit de se retirer d’une situation de travail présentant un « danger grave et imminent pour sa vie ou sa santé », à la suite d’un accident survenu dans les Ardennes, un TER ayant percuté un convoi (...)
  • Conforama : le mépris sans limite !

    Le mercredi 16 octobre 2019, 8 magasins Conforama étaient en grève, à l’appel de plusieurs syndicats, pour dénoncer le mépris scandaleux que signifie à leur égard le montant des indemnités de licenciement proposées par la direction : 1.000 euros entre zéro et 10 ans d’ancienneté, portés à 2.000 euros (...)
  • Non à la fermeture de Michelin !

    Le 10 octobre 2019, les 619 salariés de l’usine Michelin de la Roche-sur-Yon, produisant des pneus poids lourds, ont appris sa fermeture prochaine. Cette annonce a suscité une colère d’autant plus légitime chez ces travailleurs que l’entreprise ne connaît aucun déclin (1,6 milliard de résultat net (...)