Déclaration du Parti Communiste de Grèce (KKE) sur l’évolution de la situation en Afghanistan

Le PCRF relaie ci-dessous la déclaration de notre Parti frère de Grèce (le KKE) sur la situation en Afghanistan  :

L’évolution rapide de la situation en Afghanistan, après l’effondrement du gouvernement fantoche qui avait vu le jour dans le pays à la suite de l’intervention impérialiste des États-Unis, de l’OTAN et de leurs alliés, et la montée au pouvoir du mouvement obscurantiste des Talibans, qui bénéficiait initialement d’un soutien multiforme des États-Unis et d’autres puissances capitalistes, montre que la souffrance du peuple afghan est sans fin.

Il est clairement démontré aujourd’hui que l’intervention américaine de 2001, réalisée sous le prétexte de la "lutte contre le terrorisme" et de l’attaque contre les tours jumelles, avait en réalité d’autres objectifs, celui notamment du contrôle du "ventre mou" de la Russie et de la Chine, dans le cadre de la compétition de ces puissances avec les États-Unis.

L’administration Biden ment encore, en présentant "la sauvegarde des ressources économiques de la population" comme la raison du retrait des forces militaires américaines. Ses objectifs sont différents, notamment déplacer l’attention des États-Unis vers d’autres "fronts" tels que la région du Pacifique, et chercher à créer un "climat d’instabilité" en Asie centrale qui lui sera favorable en "instrumentalisant" les futures évolutions en Afghanistan. C’est par le biais de cette concurrence inter-impérialiste que les Talibans semblent être favorisés aujourd’hui.

Dès le premier instant, le KKE a condamné l’intervention en Afghanistan ; il a rejeté les prétextes des États-Unis, de l’OTAN et de l’Union Européenne ; il a dénoncé les responsabilités de tous les gouvernements grecs (ND, SYRIZA, PASOK, etc.) qui, de 2001 à aujourd’hui, ont soutenu l’implication de notre pays et des forces armées grecques en Afghanistan. Par tous les moyens possibles, le KKE a exigé le retrait des forces grecques d’Afghanistan et de toute autre mission impérialiste à l’étranger.

Aujourd’hui, les différents états-majors bourgeois versent des larmes de crocodile sur la situation de la population en Afghanistan, en particulier sur la situation des femmes. Ce sont les mêmes états-majors qui ont soutenu et continuent de soutenir aujourd’hui des régimes qui prennent des mesures similaires contre les femmes dans leur propre pays.

Ce sont les mêmes qui, à d’autres époques historiques (comme dans les années 1980), ont soutenu avec véhémence le mouvement obscurantiste des Moudjahidines (qui a donné naissance aux Talibans), qui luttait contre la révolution populaire et contre l’aide militaire internationaliste soviétique.

Ils évoquent également avec la même hypocrisie l’augmentation attendue du nombre de réfugiés, alors que l’évolution même de la situation prouve bien ce qu’ils cherchent tous à dissimuler, à savoir que les réfugiés sont en définitive les victimes de leurs guerres et de leurs interventions.

Aujourd’hui, la nécessité de la lutte des peuples contre toute force réactionnaire et obscurantiste est encore davantage mise en évidence, inextricablement liée à la lutte contre le système capitaliste et contre les forces et plans impérialistes qui les engendrent et les utilisent.

16/08/2021

  • Chili : Boric élu Président, et maintenant ?

    Présidentielles au Chili : le candidat pinochétiste vaincu, la social-démocratie accède à la présidence avec l’élection de Gabriel BORIC. Quelles perspectives ? Au Chili, les échos de la révolte de l’automne 2019 sont arrivés jusqu’à l’échéance électorale présidentielle de décembre 2021. Le scrutin du (...)
  • [IPCOE] Non à l’Armée européenne ! Non aux manoeuvres impérialistes !

    Déclaration de l’IPCOE (Initiative des Partis communistes et ouvriers d’Europe) sur la constitution de l’« Armée européenne » et sur l’aiguisement dangereux de la concurrence inter-impérialiste Nous dénonçons les plans impérialistes USA-OTAN-UE qui ont été développés au cours de la période écoulée, et qui (...)
  • Déclaration du PCRF suite au troisième référendum de Kanaky Nouvelle-Calédonie

    Le 12 décembre 2021 avait lieu le troisième et dernier référendum prévu par les Accords de Nouméa visant à soumettre aux populations de Kanaky Nouvelle-Calédonie la question suivante : « Voulez-vous que la Nouvelle-Calédonie accède à la pleine souveraineté et devienne indépendante ? ». Avec une (...)
  • En mémoire du camarade dirigeant de la RPDC

    Il y a dix ans aujourd’hui le camarade Kim Jong Il nous quittait. Kim Jong Il est arrivé à la tête de l’Etat en 1994, dans des conditions très difficiles de la contre-révolution au niveau mondial et peu de temps après la chute du bloc des Etats socialistes. Le peuple coréen et le PTC (Parti du travail (...)
  • Fidel Castro : un brillant exemple pour toujours

    À lire ci-dessous, la déclaration de la Fédération syndicale mondiale (FSM) à l’occasion du 5ème anniversaire de la mort de notre camarade, le Comandante en Jefe Fidel Castro Ruz : 25 novembre 2021 La Fédération syndicale mondiale, au nom de ses 105 millions de membres qui vivent et luttent dans 133 (...)
  • Cuba : Solidarité contre les agressions impérialistes !

    À découvrir ci-dessous : la déclaration commune d’organisations du Mouvement Communiste de France (Parti Communiste Révolutionnaire de France (PCRF), Rassemblement communiste (RC), Pôle de Renaissance communiste en France (PRCF), Jeunes pour la Renaissance communiste en France (JRCF), Comité (...)
  • Brochure de contributions KKE, PTC, PCTE, PCOR

    Dans cette brochure, notre Parti traduit en français les contributions de nos partis frères (Parti communiste de Grèce, le Parti du travail de Corée, le Parti communiste des travailleurs d’Espagne et le Parti communiste ouvrier de Russie) dans le numéro spécial de 2020 de la revue internationale (...)