Danger de guerre

Les dernières informations indiquent que l’élite militaire et politique des États-Unis et des États satellites sont prêtes à lancer leurs forces nucléaires sur la péninsule coréenne, pour déclencher un conflit nucléaire local, afin de détruire la République Populaire De Corée (Corée du Nord), d’effrayer le monde par leur puissance, et de le forcer à accepter la domination sans partage de l’oligarchie financière mondiale basée aux États-Unis.

En septembre dernier, la Corée du Nord a effectué l’essai d’une ogive nucléaire qui a été une réponse à la menace, aux sanctions et à la pression des États-Unis et des forces hostiles qui s’attaquent aux droits souverains de ce pays. Cet essai a également démontré la détermination du peuple Nord-Coréen, qui est prêt à répondre à la provocation de l’ennemi.

Lors de sa visite à Séoul, le nouveau secrétaire à la Défense des États-Unis, James Mattis, a ainsi déclaré qu’une attaque nucléaire de la Corée du Nord contre les États-Unis ou un de ses alliés entraînerait une réponse "efficace et écrasante".

Au début du mois de mars, sur la péninsule coréenne et autour d’elle, ont commencé des manœuvres militaires régulières, avec la participation de toutes les forces américaines, de toutes les forces armées de la Corée du Sud et d’autres pays, sous le commandement jusqu’à présent non dissous et conjoint des Nations Unies, forces dirigées par des généraux américains. Nous pouvons considérer que ces manœuvres sont le prélude d’une guerre nucléaire, car les unités militaires ont commencé à atteindre les zones de concentration d’attaque impliquant des installations de défense antimissile. Les États-Unis ont commencé à évacuer les familles des militaires et d’autres citoyens américains du territoire de la péninsule coréenne. Cette menace est d’autant plus sérieuse qu’on a entendu le nouveau Président des États-Unis affirmer : "La Corée du Nord est bien sûr un gros, gros problème. Nous nous en occuperons très fortement", propos tenus par M. Trump lors d’une conférence de presse commune à la Maison Blanche avec le Premier ministre canadien Justin Trudeau.

Donald Trump a promis, le lundi 27 février, "une hausse historique" de l’enveloppe destinée à la Défense dans le prochain budget fédéral. "Ce budget respecte ma promesse de protéger les Américains", a-t-il déclaré devant les journalistes, lors d’une rencontre avec des gouverneurs. Selon un responsable de la Maison Blanche, il veut ainsi augmenter les dépenses militaires (qui étaient déjà en 2016 de plus de 600 milliards de dollars) de 54 milliards de dollars, soit une hausse d’environ 9%.

Nous voyons que la montée des tensions partout sur la planète, l’expansion du terrorisme et surtout les contradictions inter-impérialistes accentuent la course aux armements.

Le PCRF appelle toutes les forces anti-impérialistes à s’unir pour démasquer et contrecarrer les agresseurs, qui utilisent la désinformation auprès de l’opinion publique, et veulent préparer les esprits au déclenchement de nouvelles guerres impérialistes.

  • Pologne : stop à l’anticommunisme

    Ci-dessous l’appel à la solidarité lancé par nos camarades du Parti communiste de Pologne (PCP) : La persécution contre le Parti communiste de Pologne continue. Le procès contre les membres du comité de rédaction du journal du parti « Brzask » devrait reprendre. La première audience se tiendra le 3 (...)
  • Déclaration du secrétariat de l’Initiative des Partis Communistes et Ouvriers d’Europe (IPCOE) sur les dangereux plans États-Unis Israël contre la Palestine

    Le soi-disant « accord du siècle » introduit par l’administration Trump avec le dirigeant corrompu d’Israël, Netanyahu, est une nouvelle tentative honteuse d’approuver et de renforcer les actions de l’oppresseur. Ce n’est ni un traité de paix ni un accord entre égaux. Il renforce et protège l’occupation (...)
  • Venezuela : comprendre l’opération de déstabilisation...

    Le vendredi 24 janvier Juan Guaido fut reçu par Emmanuel Macron à l’Élysée. Le président autoproclamé du Venezuela a entamé une grande tournée diplomatique en Europe pour chercher des soutiens à Londres, à Bruxelles, en passant par Madrid et au Forum économique mondial de Davos. Reçu également par Jacques (...)
  • Soutien de l’IPCOE aux travailleurs de France !

    Ci-dessous la déclaration du Secrétariat de l’Initiative des Partis Communistes et Ouvriers d’Europe (IPCOE) adressée aux travailleurs en lutte contre le projet de loi du gouvernement Macron sur les retraites : Le Secrétariat de l’Initiative communiste européenne exprime sa solidarité (...)
  • Relations Grèce - Turquie : Communiqué commun des partis communistes

    Le Parti communiste de Grèce (KKE) et le Parti communiste de Turquie (TKP), avec cette déclaration conjointe, ont l’intention d’éclairer sur les événements dangereux et inquiétants qui ont lieu en Égée et en Méditerranée orientale, dans les relations gréco-turques, causées par les forces sociales, (...)
  • Conférence de Berlin : déclaration du KKE

    La Conférence de Berlin n’a finalement apporté aucune solution garantissant la paix, la stabilité en Libye et répondant aux intérêts du peuple libyen. Après tout, les participants à la Conférence eux-mêmes sont responsables de la guerre de l’OTAN de 2011 et de l’éclatement de la Libye, des conflits (...)
  • Incendies en Australie : une catastrophe évitable ?

    Depuis septembre 2019, l’Australie connaît les plus importants incendies de végétation de son histoire. Le feu a déjà brûlé plus de 8 millions d’hectares, détruit plus de 2500 bâtiments dont plus de 1300 maisons, tué au moins 25 personnes, tué plus d’un milliard d’animaux et très fortement impacté la flore (...)