Danger de guerre

Les dernières informations indiquent que l’élite militaire et politique des États-Unis et des États satellites sont prêtes à lancer leurs forces nucléaires sur la péninsule coréenne, pour déclencher un conflit nucléaire local, afin de détruire la République Populaire De Corée (Corée du Nord), d’effrayer le monde par leur puissance, et de le forcer à accepter la domination sans partage de l’oligarchie financière mondiale basée aux États-Unis.

En septembre dernier, la Corée du Nord a effectué l’essai d’une ogive nucléaire qui a été une réponse à la menace, aux sanctions et à la pression des États-Unis et des forces hostiles qui s’attaquent aux droits souverains de ce pays. Cet essai a également démontré la détermination du peuple Nord-Coréen, qui est prêt à répondre à la provocation de l’ennemi.

Lors de sa visite à Séoul, le nouveau secrétaire à la Défense des États-Unis, James Mattis, a ainsi déclaré qu’une attaque nucléaire de la Corée du Nord contre les États-Unis ou un de ses alliés entraînerait une réponse "efficace et écrasante".

Au début du mois de mars, sur la péninsule coréenne et autour d’elle, ont commencé des manœuvres militaires régulières, avec la participation de toutes les forces américaines, de toutes les forces armées de la Corée du Sud et d’autres pays, sous le commandement jusqu’à présent non dissous et conjoint des Nations Unies, forces dirigées par des généraux américains. Nous pouvons considérer que ces manœuvres sont le prélude d’une guerre nucléaire, car les unités militaires ont commencé à atteindre les zones de concentration d’attaque impliquant des installations de défense antimissile. Les États-Unis ont commencé à évacuer les familles des militaires et d’autres citoyens américains du territoire de la péninsule coréenne. Cette menace est d’autant plus sérieuse qu’on a entendu le nouveau Président des États-Unis affirmer : "La Corée du Nord est bien sûr un gros, gros problème. Nous nous en occuperons très fortement", propos tenus par M. Trump lors d’une conférence de presse commune à la Maison Blanche avec le Premier ministre canadien Justin Trudeau.

Donald Trump a promis, le lundi 27 février, "une hausse historique" de l’enveloppe destinée à la Défense dans le prochain budget fédéral. "Ce budget respecte ma promesse de protéger les Américains", a-t-il déclaré devant les journalistes, lors d’une rencontre avec des gouverneurs. Selon un responsable de la Maison Blanche, il veut ainsi augmenter les dépenses militaires (qui étaient déjà en 2016 de plus de 600 milliards de dollars) de 54 milliards de dollars, soit une hausse d’environ 9%.

Nous voyons que la montée des tensions partout sur la planète, l’expansion du terrorisme et surtout les contradictions inter-impérialistes accentuent la course aux armements.

Le PCRF appelle toutes les forces anti-impérialistes à s’unir pour démasquer et contrecarrer les agresseurs, qui utilisent la désinformation auprès de l’opinion publique, et veulent préparer les esprits au déclenchement de nouvelles guerres impérialistes.

  • Centenaire du Congrès de Tours : salutations fraternelles du PCO-Russie !

    Nous publions ci-dessous les salutations adressées par le Parti Communiste Ouvrier de Russie au Parti Communiste Révolutionnaire de France, à l’occasion du centenaire du Congrès de Tours (naissance du PCF) : Chers camarades dans le combat ! Le Comité central du Parti communiste ouvrier de Russie (...)
  • Elections au Venezuela : le PCRF salue son parti-frère le PCV !

    Les élections législatives du 6 décembre 2020 ont donné une large victoire au PSUV (Parti de Nicolà Maduro), à travers le Grand Pôle Patriotique, avec 69% des voix. Les coalitions Alliance Démocratique et Alliance Venezuela Unie, partis de la droite pro-impérialiste, ont obtenu respectivement 19% et (...)
  • Fin de conflit au Haut-Karabagh : Quel avenir pour la région ?

    Le mardi 10 novembre 2020, après six semaines de combats très rudes, l’Arménie et l’Azerbaïdjan ont signé, sous l’égide de la Russie, un accord pour mettre fin au conflit armé dans le Haut-Karabagh. Cet accord scelle les victoires territoriales de l’Azerbaïdjan sur le Haut-Karabagh et sonne comme un aveu (...)
  • Le 75ème anniversaire de la fondation du Parti du Travail de Corée

    Le 10 octobre dernier, la République Populaire Démocratique de Corée (RPDC) a célébré le 75ème anniversaire de la fondation du Parti du Travail de Corée. Le Parti du Travail de Corée est née en 1945 de la fusion du Parti Communiste de Corée et du Nouveau Parti populaire de Corée comme un parti (...)