Causes qui contrecarrent la loi de la baisse tendancielle du taux de profit

Avant d’entamer l’étude de la présente fiche il est peut-être utile, pour faciliter la compréhension, de rappeler la formule du taux de profit, Pl / (Cc+Cv) x 100.

Nous avons vu lors de la fiche théorique précédente que la tendance des capitalistes pour augmenter la masse des profits et face à la concurrence, consiste à augmenter le capital constant (machines et innovations technologiques) au détriment du capital variable seule source de profits, ce qui explique la baisse du taux de profit. Pour compenser cette baisse, les capitalistes auront à leur disposition plusieurs solutions (séparément ou simultanément). Nous ne traiterons que des quatre principales.

-I L’augmentation du degré d’exploitation des travailleurs
Les capitalistes tenteront d’augmenter la durée de la journée de travail pour le même salaire (plus-value absolue) et (ou) d’intensifier le rythme du travail lui-même (plus-value relative). Dans les deux cas on aboutira à un taux d’exploitation en hausse et par conséquent à une augmentation du taux de profit.

II- Baisse du prix des éléments du capital constant
L’augmentation de la productivité de l’ensemble de l’économie capitaliste va avoir pour conséquence une baisse de la valeur des éléments du capital constant (prix d’achat des machines et des innovations techniques) Simplement dit : ça coûtera moins cher au capitaliste ! Donc baisse de la valeur du capital constant et augmentation du taux de profit.

III- La surproduction relative
Deux cas sont à examiner :
- 1 La tendance à l’augmentation de la productivité du travail va pousser les capitalistes à se doter de machines plus performantes. Les travailleurs vont donc produire plus de marchandises en moins de temps. Les capitalistes auront besoin de moins de travailleurs et un certain nombre sera expulsé de la production (chômage) entrainant une pression sur les salaires qui auront tendance à baisser, d’où augmentation de taux de plus-value et partant une augmentation de taux de profit.
- 2 Cette situation va entraîner un développement des branches de production où le taux de profit est plus élevé, où prédomine le capital variable (capital vivant) au détriment du capital constant (travail mort). Ce taux plus élevé rentre dans la composition du taux de profit global et tend à freiner sa baisse.

IV- Le commerce extérieur
Dans deux cas le capital investi dans le commerce extérieur peut comporter de meilleurs taux de profit.
- 1 Lorsque les marchandises exportées seront vendues à un prix supérieur à la valeur de leur pays d’origine compte tenu des prix pratiqués dans le pays exportateur.
- 2 Lorsque le capital sera investi dans les pays à bas salaires (ex : Asie), ou le taux de plus-value sera plus important et donc le taux de profit aussi ce qui permettra d’augmenter le taux de profit global.

NDLR : A ce stade il est bon et nécessaire de rappeler le rôle de L’ETAT dans le soutien permanent et inconditionnel au capital dans le but de freiner la baisse du taux de profit par des aides multiples et parfois directes lorsqu’il est en difficulté (Ex : Crédit Lyonnais, prêt de 360 MM d’euros lors des menaces de crash en 2008).

À suivre :Les contradictions internes à la loi de la baisse tendancielle du taux de profit .

  • Travail syndical, travail communiste aux entreprises

    Les voies de la construction du parti une nouvelle brochure du Parti Communiste Révolutionnaire de France, écrite par Pierre Komorov, Secrétaire général du PCRF (janvier 2021) : Brochure de 60 pages, présentée sous format A5, vendue 3 euros ou 6 euros avec les frais de port : commandez-la via (...)
  • Commune de Paris : Des leçons à tirer...

    À l’occasion du 150ème anniversaire de la Commune de Paris, nous vous invitons à découvrir ci-dessous l’analyse écrite par Pierre Komorov, Secrétaire général du PCRF, présentant les caractéristiques de cette première révolution prolétarienne, et des leçons à en tirer pour le mouvement ouvrier aujourd’hui en (...)
  • Le PCF : comment est-il né et qu’est-il devenu ?

    Comme contribution au centenaire du Congrès de Tours, qui a vu la naissance du futur PCF, et surtout pour la mise en perspective de la création du Parti communiste auquel notre Parti s’emploie en tant que parti léniniste (et non une organisation de type menchévique), nous reproduisons ci-dessous un (...)
  • Bicentenaire de la naissance de Friedrich ENGELS (1820-1895)

    Friedrich ENGELS, né en 1820, est l’un des grands classiques du marxisme. À l’occasion du bicentenaire de sa naissance, nous invitons nos visiteurs à découvrir ci-dessous la contribution écrite par Pierre KOMOROV, Secrétaire général du PCRF, pour rappeler l’apport indispensable de ce théoricien à la (...)
  • Fascisation

    Ci-dessous le rappel théorique, écrit par Pierre Komorov, Secrétaire général du PCRF, pour expliciter la notion de "fascisation", employée dans notre analyse de l’État bourgeois, dans le cadre de la politique menée par le gouvernement Macron/Castex : Au stade impérialiste, avec le tournant vers la (...)
  • Contribution du Secrétaire général du PCRF...

    ... à l’occasion du colloque organisé par le PCOR, Parti communiste ouvrier de Russie, pour le 140ème anniversaire de la naissance de Staline : La personnalité de Staline est une des personnalités marquantes du mouvement ouvrier révolutionnaire. Son importance est liée au fait que son nom est (...)
  • "L’étapisme" : une question stratégique fondamentale

    Le mouvement communiste international, et dans chaque pays, s’est trouvé confronté à une question stratégique : la construction du mouvement révolutionnaire impliquait-il une étape de rassemblement de la classe ouvrière et des masses populaires, étape démocratique, anti-impérialiste, préparant la (...)