Attentat aux Champs Élysées : Déclaration du Parti Communiste Révolutionnaire de France

Contre le terrorisme, il faut lutter contre la politique du capitalisme français !

Le Parti Communiste Révolutionnaire de France condamne avec la plus grande fermeté l’attentat perpétré aux Champs Elysées et revendiqué par Daech. À la veille des élections présidentielles, cet attentat est utilisé par la droite et l’extrême droite pour mobiliser la peur et faire soutenir leurs positions liberticides. Le gouvernement et la plupart des candidats font appel à « l’unité nationale », à l’union sacrée.

Le caractère dramatique des évènements ne saurait faire oublier que la question du terrorisme ne doit pas être le camouflage des politiques qui l’ont engendré : les origines de Daech, comme d’Al Qaïda/Al Nosra, remontent aux groupes terroristes qui combattaient le régime progressiste afghan et ses alliés soviétiques de 1979 à 1991, et qui étaient financés, armés, entraînés par les États-Unis, la France et l’OTAN, expression politique de l’Arabie Saoudite et du Qatar, ou à tout le moins de larges secteurs de leur classe dominante. Après avoir ravagé l’Algérie et le Nigeria, ces groupes criminels, en liaison avec leurs commanditaires, ont plongé la Libye dans le chaos et ont lynché le Président sortant ; cela a été rendu possible par le soutien militaire du gouvernement Sarkozy et de l’OTAN. En Irak, Al Qaïda a donné naissance à Daech, profitant de l’agression américaine et du chaos qui en est résulté. Les gouvernements Sarkozy et Hollande, alliés indéfectibles de l’Arabie Saoudite et du Qatar, ont soutenu par tous les moyens l’agression contre la République Arabe Syrienne, qui est plongée dans la guerre depuis 6 ans. Ces gouvernements ont présenté les groupes terroristes en Syrie comme des héros (« Al Nosra fait du bon boulot en Syrie », disait Laurent Fabius). Les attentats criminels en France contre Charlie-Hebdo et contre le Bataclan, n’ont en rien modifié les relations excellentes avec le Qatar et l’Arabie Saoudite, auxquels on continue de fournir tout l’armement nécessaire, notamment pour mener la guerre au Yémen. Cela n’a pas modifié non plus la politique d’ingérence militaire menée en Syrie, où de fait le gouvernement français désigne le même ennemi que Daech, à savoir le gouvernement syrien. Quelques heures avant l’attentat des Champs Elysées, le ministre des Affaires Etrangères, sans aucune preuve, accusait Damas d’avoir utilisé du gaz de combat, et appelait à renverser le gouvernement ! Le soutien aux groupes terroristes en Syrie ne fléchit pas, alors que tous les observateurs signalent la porosité entre tous les groupes et Daech. Ce dernier bénéficie, d’autre part, d’aides multiples de l’État d’Israël (y compris par le bombardement de la Syrie), cet allié privilégié de Paris et de Washington !

Le Parti Communiste Révolutionnaire de France appelle les travailleurs, les démocrates, à rejeter toute Union Nationale, qui ne peut être qu’une Union pour la guerre contre les peuples, pour la mainmise sur le gaz et le pétrole, pour la vente d’armements au Qatar et à l’Arabie Saoudite, pour le soutien aux terroristes en Syrie ! Pour lutter contre le terrorisme, il faut une politique étrangère de non-ingérence dans les affaires des peuples, une politique qui en finisse avec les agressions et interventions militaires, qui ne soit plus pourvoyeuse des armements aux régimes réactionnaires, et qui cesse d’apporter son soutien à la politique de l’État d’Israël, le seul État qui n’a respecté aucune des décisions internationales le concernant, qui possède l’arme nucléaire, qui se vante de ses relations ambiguës avec les groupes terroristes islamistes et opprime le peuple palestinien ! Il faut une politique qui vise à en finir avec le capitalisme français à son stade impérialiste, fauteur de guerre comme de politique réactionnaire contre les travailleurs.

Paris, le 21 avril 2017

  • EDF : Hercule ou la scission qui tue... le service public d’électricité !

    Depuis le 20 juin est lancé un projet voulu par l’Elysée, intitulé "Hercule", et qui prévoit de scinder en deux EDF : un EDF « bleu », qui s’occupera du nucléaire, et un EDF « vert », pour la fourniture d’électricité aux particuliers et aux entreprises, destiné à être privatisé. Cette scission/privatisation (...)
  • Phares et balises : NON à la réduction de la flotte d’armement !

    Pour jouer leur rôle de signalisation maritime, les phares ont besoin d’être entretenus et « armés » par une flotte de navires qui relève du service public de niveau national. Or, fin juillet, on apprenait que le gouvernement envisage une réduction drastique de cette flotte de l’armement des phares et (...)
  • Migrants : naufrage, canicule..., quel respect de la vie humaine ?

    Le drame survenu jeudi 25 juillet, pour plus de 100 migrants naufragés au large de la Libye, nous rappelle qu’en France aussi, la vie des hommes, femmes et enfants contraints de quitter leurs pays, est de peu d’importance aux yeux de nos décideurs politiques. Pour preuve ce qui s’est passé à (...)
  • SNCF : Non à la fermeture des guichets !

    Non à la privatisation du Fret ! Après l’adoption du « nouveau pacte ferroviaire », en juin 2018, qui ouvre le rail et son exploitation à la concurrence, la casse du service public du rail entre dans une nouvelle phase : la fermeture des guichets et la privatisation du Fret SNCF. Alors qu’elle est (...)
  • APPEL à SOUSCRIPTION : 1er Congrès du PCRF

    ... soutenez financièrement le PCRF ! Du 31 octobre au 3 novembre 2019 se tiendra le 1er Congrès du PCRF, moment démocratique important pour l’élaboration de notre ligne politique et de la stratégie de renforcement du mouvement communiste en France et dans le monde. Si vous souhaitez exprimer (...)
  • GENERAL ELECTRIC : un scandale de plus dans la casse des emplois

    Au surlendemain des élections européennes, alors que le gouvernement avait demandé de décaler cette annonce après les élections, on apprend, par la bouche de Hugh Bailey D.G de G.E France (et accessoirement ancien conseiller pour les affaires industrielles d’un certain Emmanuel Macron), que General (...)
  • Résultats des élections européennes : l’analyse du PCRF

    Les résultats des élections européennes du 26 mai 2019 confirment pour une bonne part l’analyse menée par le Parti Communiste Révolutionnaire de France depuis les Présidentielles de 2017 : une recomposition politique est à l’œuvre, dans notre pays comme ailleurs en Europe, de la part des décideurs et (...)