Accord européen sur les migrations : Déclaration du PCRF

Le Parti Communiste Révolutionnaire de France dénonce l’accord trouvé à Bruxelles, le 29 juin 2018, entre les pays de l’UE concernant les migrations.

Derrière les phrases, ce sont en fait les théories de l’extrême droite raciste qui l’emportent, les différences étant simplement dans le fait que les uns veulent protéger "leurs" frontières, et les autres celles de l’Union Européenne. Mais il est bien clair, chez les uns comme chez les autres, que pour l’essentiel, l’UE est blanche et chrétienne et que l’immigration économique doit être pourchassée. L’attaque frontale contre la loi de séparation de l’Église et de l’État, avec la visite au Vatican du Président Macron, s’inscrit bien dans cette vision.

Mais contrairement à ce que véhiculent les médias de l’idéologie dominante, la question des migrants n’est pas la cause des problèmes de l’UE, elle n’en est que le révélateur. Depuis 2008, les contradictions qui travaillent l’UE se sont particulièrement aggravées entre les différents impérialismes qui la composent. Le BREXIT en est une des illustrations.

Face à l’impérialisme russe, les impérialismes européens se divisent, certains, comme l’Italie, la Hongrie, et une fraction importante de la bourgeoisie allemande, voulant mettre fin aux sanctions imposées par les USA.

Or ce qui est nouveau dans la dernière période, c’est l’agressivité de l’impérialisme US contre ses alliés ; ce qu’a illustré le dernier G7 où les États-Unis ont refusé de signer le communiqué commun et où le Président des États-Unis s’est livré à des gestes déplacés vis-à-vis de la chancelière allemande.

Le PCRF appelle la classe ouvrière et les forces de progrès à être vigilants, car cette situation est lourde de danger. A quelques semaines de l’anniversaire de son assassinat, il est bon de garder à l’esprit ce que disait Jaurès : "Le capitalisme porte la guerre en lui comme la nuée porte l’orage"

Paris, le 2 juillet 2018

  • Pologne : stop à l’anticommunisme

    Ci-dessous l’appel à la solidarité lancé par nos camarades du Parti communiste de Pologne (PCP) : La persécution contre le Parti communiste de Pologne continue. Le procès contre les membres du comité de rédaction du journal du parti « Brzask » devrait reprendre. La première audience se tiendra le 3 (...)
  • Déclaration du secrétariat de l’Initiative des Partis Communistes et Ouvriers d’Europe (IPCOE) sur les dangereux plans États-Unis Israël contre la Palestine

    Le soi-disant « accord du siècle » introduit par l’administration Trump avec le dirigeant corrompu d’Israël, Netanyahu, est une nouvelle tentative honteuse d’approuver et de renforcer les actions de l’oppresseur. Ce n’est ni un traité de paix ni un accord entre égaux. Il renforce et protège l’occupation (...)
  • Venezuela : comprendre l’opération de déstabilisation...

    Le vendredi 24 janvier Juan Guaido fut reçu par Emmanuel Macron à l’Élysée. Le président autoproclamé du Venezuela a entamé une grande tournée diplomatique en Europe pour chercher des soutiens à Londres, à Bruxelles, en passant par Madrid et au Forum économique mondial de Davos. Reçu également par Jacques (...)
  • Soutien de l’IPCOE aux travailleurs de France !

    Ci-dessous la déclaration du Secrétariat de l’Initiative des Partis Communistes et Ouvriers d’Europe (IPCOE) adressée aux travailleurs en lutte contre le projet de loi du gouvernement Macron sur les retraites : Le Secrétariat de l’Initiative communiste européenne exprime sa solidarité (...)
  • Relations Grèce - Turquie : Communiqué commun des partis communistes

    Le Parti communiste de Grèce (KKE) et le Parti communiste de Turquie (TKP), avec cette déclaration conjointe, ont l’intention d’éclairer sur les événements dangereux et inquiétants qui ont lieu en Égée et en Méditerranée orientale, dans les relations gréco-turques, causées par les forces sociales, (...)
  • Conférence de Berlin : déclaration du KKE

    La Conférence de Berlin n’a finalement apporté aucune solution garantissant la paix, la stabilité en Libye et répondant aux intérêts du peuple libyen. Après tout, les participants à la Conférence eux-mêmes sont responsables de la guerre de l’OTAN de 2011 et de l’éclatement de la Libye, des conflits (...)
  • Incendies en Australie : une catastrophe évitable ?

    Depuis septembre 2019, l’Australie connaît les plus importants incendies de végétation de son histoire. Le feu a déjà brûlé plus de 8 millions d’hectares, détruit plus de 2500 bâtiments dont plus de 1300 maisons, tué au moins 25 personnes, tué plus d’un milliard d’animaux et très fortement impacté la flore (...)