Le 75ème anniversaire de la fondation du Parti du Travail de Corée

Le 10 octobre dernier, la République Populaire Démocratique de Corée (RPDC) a célébré le 75ème anniversaire de la fondation du Parti du Travail de Corée.

Le Parti du Travail de Corée est née en 1945 de la fusion du Parti Communiste de Corée et du Nouveau Parti populaire de Corée comme un parti révolutionnaire de la classe ouvrière, un parti des masses laborieuses qui a été fondé sur la lutte contre l’occupation japonaise et contre l’impérialisme.

Ces 75 années ont été marquées par un combat quotidien pour la construction du socialisme dans des conditions très difficiles de la situation coréenne, de contre-révolution mondiale (fin de l’URSS et des démocraties populaires) et aujourd’hui d’un blocus qui sanctionne même l’importation d’un simple clou ! Cela n’a pas empêché le peuple de la RPDC de construire un Hôpital en pleine crise sanitaire ou de garder son système de santé totalement gratuit depuis 1951 et que les troupes américaines et impérialistes dont la France avaient détruit tous les hôpitaux de la Corée sous des déluges de bombes plus important que ceux envoyés sur l’Europe pendant toute la seconde guerre mondiale. Le Parti du Travail de Corée a été confronté à des problèmes très nombreux mais a toujours essayé d’ajuster son programme aux difficultés que le peuple coréen devait franchir dans un constant souci de préservation de la souveraineté du pays.
Lors de cet anniversaire la RPDC déclare encore qu’elle n’utilisera jamais l’arme nucléaire en premier car elle a fait le choix de détention de l’arme de dissuasion uniquement dans le but de la défense, que la RPDC oeuvrera toujours pour trouver des solutions de paix dans la région.

Récemment (cet été), la Corée a été frappée par 3 typhons et tout de suite la priorité a été donnée à la reconstruction et la sécurisation des maisons. Le 8ème congrès du Parti du Travail de Corée est convoqué en janvier prochain avec le but de régler l’économie du pays dans le sens d’une plus grande efficacité et d’une adaptation aux conditions actuelles de la crise économique mondiale alors que le pays avait réagi très vite en fermant toutes ses frontières (Chine, Russie etc) dès le mois de janvier.

Le PCRF exige que le gouvernement français reconnaisse la RPDC (membre de l’ONU) enfin comme un pays comme tous les autres alors que la France est la dernière en Europe avec l’Estonie à ne pas encore lui donner une existence internationale.
Le PCRF exige que les Etats Unis acceptent les demandes de signature répétées et toujours refusées d’un traité de paix et de non agression avec la RPDC alors qu’un simple armistice est en vigueur et met en danger toute la péninsule coréenne et la région. La RPDC menacée tous les ans d’envahissement par les troupes américaines a choisi la dissuasion nucléaire pour écarter le danger et garantir la paix.
La République a toujours dit qu’elle ne se servirait jamais en premier de l’arme nucléaire tandis que des centaines de têtes nucléaires sont braquées sur le pays. Ce qui est reproché à la RPDC, ce n’est pas la bombe en soi, mais le fait qu’en RPDC, il n’y a pas de capitalistes et de propriétaires fonciers !

Nous soutenons le droit de la RPDC à la souveraineté et son combat pour la paix. Nous demandons avec les forces du front de lutte pour la paix en Corée, le retrait des troupes US de Corée du sud et la fin des exercices d’envahissement de la République Populaire Démocratique de Corée.