Premier Congrès du PCRF : premier bilan

Le Parti Communiste Révolutionnaire de France, fondé en octobre 2016, a tenu son 1er Congrès du 31 octobre au 3 novembre 2019.

Le jeudi soir, à Paris, les congressistes ont pu écouter le rapport introductif prononcé par Maurice Cukierman, Secrétaire général sortant, et visionner une vidéo sur le thème de la Révolution aujourd’hui.

Ensuite, à St Denis, ce sont 3 jours intenses de débats, de décisions et de votes qui se sont déroulés dans un climat permanent de fraternité communiste.

Les textes adoptés sont en cours de finalisation, ils seront publiés prochainement sur notre site. Il a été décidé de convoquer une Conférence nationale pour dans un an, afin d’approfondir le travail déjà réalisé sur le programme du Parti.

À la fin du Congrès, le Comité Central a été élu, avec un renouvellement de 40% de ses membres, et a reconduit Maurice Cukierman comme Secrétaire général du PCRF.

Ci-dessous quelques photos, et des messages de partis frères envoyés avant et pendant le Congrès.

PARTI COMMUNISTE DE POLOGNE
Chers Camarades,
Le Parti Communiste de Pologne adresse ses salutations fraternelles aux délégués du 1er Congrès du Parti communiste révolutionnaire de France (PCRF).
Nous souhaitons à votre congrès des travaux fructueux, qui contribueront au développement des activités de votre parti et du mouvement communiste international.
La lutte contre l’exploitation capitaliste et l’impérialisme est notre tâche commune. Cette tâche est particulièrement pertinente aujourd’hui, alors que l’exploitation de la classe ouvrière augmente, que la politique réactionnaire et les répressions anticommunistes s’intensifient.
Nous nous souvenons de la position de votre parti aux côtés de nos camarades persécutés et tenons à vous remercier pour votre action contre la répression anticommuniste en Pologne, ainsi qu’au niveau européen. C’était une contribution importante à la campagne internationale.
Nous devons poursuivre la coopération entre nos partis en agissant dans ces conditions difficiles.
Vive la solidarité internationale !
Comité central du Parti communiste de Pologne

PARTI SOCIALISTE DE LETTONIE
Chers camarades ! Amis !
Depuis plusieurs années, l’attention du mouvement communiste et ouvrier mondial est tournée vers votre pays et vers le PCRF. Nous voyons que la bourgeoisie française continue à se renforcer, en avançant contre les conquêtes historiques des travailleurs français. Ainsi la classe dirigeante continue-t-elle de faire les tentatives de renforcement des positions de l’impérialisme européen en opposition au capital des autres pôles.
Dans ces conditions, la création puis le renforcement votre parti a un rôle inestimable ! Nous disons avec certitude que vous êtes avant-garde révolutionnaire des travailleurs de votre pays. Il est évident que ce n’est pas facile pour votre travail quotidien. Car vous êtes obligés de lutter non seulement pour les droits sociaux des travailleurs, et en même temps, de montrer la voie du changement fondamental de régime socio-économique. Vous prenez une position internationaliste forte, à l’opposé des forces nationalistes et ouvertement pro-fascistes. Vous luttez dans les conditions difficiles où le capital possède une immense "réserve des forces", tandis que la forme d’organisation des masses travailleuses ne dépasse pas les limites d’une contestation sociale. Et pour terminer, vous continuez votre travail dans les conditions de discrédit des idées communistes, favorisé par les reniements du PCF, entièrement dans l’intérêt des capitalistes.
Camarades, Nous saluons chaleureusement votre 1er congrès !
Nous vous souhaitons un travail fructueux et réussi !
Notre mot d’ordre reste inchangé : "Le pouvoir au travail, pas au capital !"
La direction du Parti Socialiste de Lettonie

PARTI COMMUNISTE DE GRÈCE (KKE)
Chers camarades,
Le KKE vous adresse ses salutations chaleureuses et fraternelles en souhaitant plein de succès aux travaux du 1er Congrès du PCRF.
Notre parti a de l’estime pour les efforts menés par votre parti pour le renforcement de l’intervention des communistes dans un pays comme la France, sa participation à l’action de l’Initiative Communiste Européenne en France. En France, le mouvement communiste a été empoisonné par l’Eurocommunisme, qui est l’opportunisme dans le domaine de l’organisation, de la politique et de l’idéologie. Dans cette situation, votre propre initiative de refonder votre parti est importante et peut ouvrir des possibilités de rassemblement autour de vous, de la part des forces ouvrières et populaires, qui vivent les mesures dures des gouvernements, comprennent les dangers de l’agressivité impérialiste, du durcissement des antagonismes, sont déçus des partis bourgeois et cherchent un soutien de la part d’un PC fondé sur les principes du Marxisme-Léninisme.
A l’occasion de votre congrès, nous souhaiterions partager avec vous notre analyse sur l’actualité. Votre congrès a lieu en une période où les capitalistes, leurs unions et leurs gouvernements, vont accroître leur offensive contre les droits des travailleurs, car ils prévoient que la reprise économique sera faible et fragile, et préparera la prochaine crise capitaliste.
Les antagonismes entre les pays impérialistes augmentent, ainsi que les foyers de crises, parmi lesquelles l’invasion turque en Syrie, la poursuite de l’intervention de l’Arabie Saoudite et de leurs alliés au Yémen. Les confrontations pour le contrôle des ressources énergétiques et des richesses, ainsi que des voies de transport de celles-ci, la domination sur des marchés stratégiques, comme par exemple celui de l’économie verte et le numérique, les politiques de protectionnisme, les taxes douanières entre les USA, la Chine et l’UE, constituent une guerre économique en progression.
En parallèle, en Méditerranée orientale et dans les Balkans, le Moyen Orient, nous observons une intervention directe des USA-OTAN-UE contre les intérêts de la Russie et de la Chine. La bourgeoisie française à travers les priorités du gouvernement Macron essaie d’obtenir une plus grande part du gâteau.
En Grèce, le désaveu populaire face au gouvernement SYRIZA, qui a réalisé ces dernières années une politique antipopulaire, en continuant l’œuvre de la Nouvelle Démocratie et du PASOK, a été traduit en des termes électoralistes, par un changement gouvernemental. Le nouveau gouvernement de la Nouvelle Démocratie continuera les politiques antipopulaires engagées par SYRIZA. SYRIZA est responsable du conservatisme de l’électorat provoqué par sa politique. Au nom du « progrès », il a justifié tout ce que les USA, l’OTAN, l’UE, les capitalistes et leur profit demandent.
Le KKE reste la seule force constante de défense des intérêts populaires, à une époque où le rapport des forces est négatif. Le KKE lutte contre des faux dilemmes, les mesures réactionnaires contre les Conventions Collectives, le Droit à la Grève, le fichage des syndicats. Nous luttons contre le manque de mobilisation contre les nouveaux accords gréco-américains concernant les bases militaires en place et à venir. Nous sommes très attentifs et combattons les politiques qui créent les migrants et les mesures qui les enferment en Grèce, en jetant de l’huile sur le feu de l’extrême droite et des nazis.
L’expérience que nous tirons du travail de sape et de trahison de la part de SYRIZA et des mesures antipopulaires du gouvernement SYRIZA-Grecs Indépendants, sert à prouver le rôle que peut jouer la social-démocratie au service du Capital et des unions impérialistes. Cela nous prouve que nous, communistes, nous devrions avoir un positionnement de principe contre tout serviteur du capital, partis socio-démocrates, forces du Parti de la Gauche Européenne et de l’opportunisme international. Ils jouent un rôle dangereux en faisant croire que l’UE peut être au service du peuple.
Il est important de condamner la voie de la gestion bourgeoise, et des gouvernements dans les limites imposées par le capitalisme, qui en fin de compte le justifient. Et pas seulement : le soutien à cette voie conduit à la stratégie dépassée des stades entre le capitalisme et le socialisme, et fait perdre les liens entre les partis communistes et la classe ouvrière. Il est prouvé de fait qu’aucun gouvernement au sein du capitalisme, qu’il s’appelle de gauche, ou radical, ou comme il veut, ne peut donner de solutions pour soulager le peuple. Au contraire, il intensifie l’offensive antipopulaire qui fonctionne en ayant le profit capitaliste comme seul critère.
En ayant déjà complété une vie de 100 ans, le KKE continue à mener au quotidien des batailles pour renforcer la capacité de nos forces en tous lieux : l’entreprise, tout secteur de l’économie, toute localité. Pour que nos forces soient l’avant-garde de toute revendication, de toute lutte économique et politique, en lien avec notre devoir suprême qu’est la lutte révolutionnaire pour le pouvoir ouvrier. Le KKE soutient que la seule issue est le renforcement de la lutte de la classe ouvrière et l’alliance avec les autres couches populaires. Ainsi, la lutte contre les monopoles et le capitalisme renversera le pouvoir bourgeois et conduira au pouvoir ouvrier, c’est-à-dire au socialisme, qui va libérer le pays des liens avec l’UE et l’OTAN, en faveur des intérêts populaires.
C’est ce qui peut donner de la force à la lutte des partis communistes, pour renforcer leurs liens avec la classe ouvrière, les couches populaires, le mouvement de la jeunesse, en contribuant ainsi à la reconstruction du mouvement communiste.
Avec ces pensées, nous vous souhaitons de la force et pleine réussite à votre congrès.
La Section des Relations Internationales du KKE

PARTI COMMUNISTE SYRIEN
Chers camarades,
Le Parti communiste syrien adresse ses salutations amicales au 1er congrès du PCRF en lui souhaitant plein succès dans ses travaux. Nous espérons tous que, grâce aux luttes des communistes révolutionnaires marxistes-léninistes, le drapeau rouge se lèvera en France, le drapeau des travailleurs de Lyon et de la Commune de Paris.
Nous exprimons notre gratitude et notre reconnaissance à la position de votre parti dans la solidarité internationale avec la juste lutte du peuple syrien contre l’agression impérialiste contre son pays et contre les actes subversifs et terroristes perpétrés par les forces obscurantistes.
Vive l’internationalisme prolétarien !
Vive le marxisme-léninisme !
Bureau des relations internationales du CdC du Parti communiste syrien

PARTI COMMUNISTE OUVRIER DE RUSSIE
Chers camarades !
Le Comité central du Parti communiste Ouvrier de la Russie (PCOR) vous félicite chaleureusement pour la tenue du congrès de votre parti, vous salue et vous souhaite un travail fructueux.
Dès le début de la création de votre parti, nous avons aspiré à coopérer avec vous ; nous nous réjouissions de vos succès et partageons aussi certaines difficultés que vous rencontrez sur votre chemin. Mais nous avons clairement vu que votre parti se développe sur la voie du marxisme révolutionnaire. Nous avons apprécié avec une grande satisfaction votre participation aux conférences scientifiques et pratiques « Octobre-100 » et « Komintern-100 » tenues à Leningrad et à Moscou par notre parti et vos signatures des déclarations correspondantes à la suite de ces conférences.Vos rapports ont largement contribué lors de ces conférences à notre travail théorique commun.
Nous souhaitons aux communistes révolutionnaires de France de nouveaux succès dans le renforcement organisationnel de votre parti, dans la poursuite du développement créatif de la théorie marxisme-léninisme, dans le renforcement de votre influence dans la classe ouvrière française.
Travaillons ensemble pour renforcer et consolider l’axe communiste du mouvement communiste international !
Vive la nouvelle révolution socialiste !
Prolétaires de tous les pays, unissez-vous !
Premier secrétaire du Comité central du PCOR Malentsov
Secrétaire à la coopération internationale Tyulkin

PARTI COMMUNISTE DES TRAVAILLEURS D’ESPAGNE
Chers camarades du Parti Communiste Révolutionnaire de France,
En tant que Secrétaire du Département international, j’ai le plaisir de vous adresser, au nom du Comité central et de tous les membres du Parti communiste ouvrier d’Espagne, nos chaleureuses salutations pour votre Ier Congrès, qui se tiendra entre le 31 octobre et le 3 novembre.
En cette année du centenaire de la fondation de l’Internationale communiste, nous célébrons et revendiquons la nécessité d’un internationalisme prolétarien entre les partis communistes, et ne pouvons pas oublier les liens nombreux et étroits qui unissent les communistes espagnols et français. Des liens forgés au cœur des combats, tant au cours de notre guerre nationale révolutionnaire de 1936-1939, que dans la lutte de la Résistance française pendant la Seconde Guerre mondiale.
Le peuple espagnol a une dette énorme envers les communistes français. L’effort titanesque déployé de l’autre côté des Pyrénées ne s’explique pas seulement par les conditions de la lutte assez favorable pour les communistes en France, ni par la frontière commune entre nos deux pays, mais bien par la compréhension des principes fondamentaux du marxisme-léninisme, y compris l’internationalisme prolétarien. Nous n’oublions pas l’énorme sacrifice des milliers de volontaires français engagés dans les Brigades internationales pour vaincre le nazi-fascisme européen en Espagne, ni les décennies de soutien, en France, aux communistes espagnols qui ont traversé la frontière pour s’organiser tant à l’intérieur qu’à l’extérieur de notre pays pour la lutte contre la dictature franquiste. De même, nous sommes très fiers de l’aide qu’ont apportée nos camarades pour la libération du joug hitlérien sur le sol français et dans d’autres pays européens. La lutte commune pour l’émancipation du prolétariat au XXe siècle nous a unis et nous restons unis dans la même lutte au XXIe siècle.
Camarades, Nous considérons que ce Ier Congrès du PCRF constitue un énorme pas en avant dans la récupération et le renforcement de la théorie révolutionnaire du prolétariat de l’une des plus grandes puissances impérialistes du monde. En ces temps troublés, devient plus nécessaire que jamais le mot d’ordre suivant : il faut plus de Parti communiste ! Et pour cela, une lutte politique, idéologique et organisationnelle constante est nécessaire, au contact de la classe ouvrière sur le lieu de travail, dans les centres d’études et dans les quartiers.
Le PCTE suit de près le travail et les développements politiques du PCRF et nous ne doutons pas de sa capacité politique à développer une stratégie globale qui aborde tous les problèmes de la classe ouvrière française, en commençant par le changement climatique, un sujet tellement d’actualité et en finissant avec l’essence de notre existence, notre raison d’être : la préparation de la prise du pouvoir par la classe ouvrière, l’établissement de la dictature du prolétariat.
Nous vous souhaitons beaucoup de succès lors de votre Ier Congrès et espérons que ce sera la première étape d’une longue mais passionnante aventure dans l’élaboration de votre ligne politique et le renforcement du mouvement communiste en France.
Álvaro Luque, secrétaire du département international du CC de PCTE
Madrid, le 25 octobre 2019

PARTI SOCIALISTE DE LITHUANIE
Chers camarades,
le Parti socialiste de Lituanie salue sincèrement le Parti communiste révolutionnaire de France, ses dirigeants et ses membres, à l’occasion de son congrès du PCRF, en vous souhaitant un travail productif et un succès dans les luttes actuelles et à venir.
Parti socialiste (Lituanie)

PARTI COMMUNISTE de TURQUIE

Chers camarades du PCRF,
Nous saluons avec fraternité votre premier congrès. Nous espérons que les discussions faites pendant le congrès vont contribuer à votre lutte pour construire un pouvoir socialiste en France.
Le Parti communiste de Turquie mène une lutte politique dans une géographie très différente comparée avec la France. Cependant, nous savons bien que l’essentiel de notre lutte commune demeure toujours le même. C’est d’organiser la classe ouvrière pour détrôner ce système inhumain et irrationnel.
Aujourd’hui la crise politique est devenue un problème actuel et mondial. Les présidents de nos républiques, pendant qu’ils mènent une discussion entre eux d’un ton très haut et irritant, essayent en fait de cacher les vrais problèmes dans leurs pays et bénéficient des antagonismes superficiels. La Turquie en ce moment se trouve dans une crise économique qui se traduit par une grande potentialité d’instabilité politique. De l’autre côté, cette situation misérable est aussi commune à la France, qui est un pays central de l’impérialisme.
Les Partis communistes de nos jours se sont mis à la recherche des moyens pour introduire le programme d’une révolution socialiste avec le mécontentement des peuples. Nous sommes sûrs que ça ne va pas durer longtemps avant que nous l’emportions.
Vive le socialisme-communisme !
Vive l’internationalisme prolétarien !
Le Bureau des Relations internationales du Parti communiste de Turquie

  • Une bataille historique !

    La bataille pour la défense du droit à la retraite connait une mobilisation sans précédent et sur des bases claires, tout au moins au niveau des travailleurs et travailleuses qui s’y sont engagés. Les cheminots et les agents de la RATP ont connu leur plus fort mouvement par sa longueur et son (...)
  • Soutien aux personnels de santé en lutte !

    Le mardi 14 janvier 2020, lors d’une conférence de presse, près de 1200 chefs de service et responsables des hôpitaux publics ont officiellement annoncé leur démission de leurs fonctions d’administration, de gestion et de représentation. Plusieurs, parmi eux, avaient les larmes aux yeux, comme la (...)
  • CFDT, des traîtres ?

    À découvrir ci-dessous l’analyse, sur fond de rappel historique, des caractéristiques principales de la CFDT. (cliquez sur la vignette)
  • Pas de trêve pour les luttes !

    La trêve de Noël n’a pas eu lieu. En pleine lutte contre une réforme des retraites voulue par Emmanuel Macron et son gouvernement selon la feuille de route des monopoles, le mouvement n’a pas faibli : le trafic à la SNCF et à la RATP était toujours aussi perturbé, et les travailleurs d’EDF et de (...)
  • Meilleurs vœux révolutionnaires !

    Le Parti Communiste Révolutionnaire de France et l’équipe d’Intervention communiste vous adressent, pour l’année 2020, leurs meilleurs vœux de bonheur et de santé pour vous et vos familles, ainsi que les vœux de victoire du prolétariat dans le combat formidable mené contre la politique de la bourgeoisie (...)
  • Pour le droit à la retraite...

    ... Pour mettre en échec l’offensive de la bourgeoisie monopoliste, Grève générale nationale ! Un an après le début du mouvement des Gilets Jaunes, le gouvernement Macron/Philippe, tout en manœuvrant, prétend poursuivre son offensive sauvage contre la classe ouvrière et les masses populaires. C’est (...)
  • Accidents industriels en augmentation...

    Accusons le capitalisme ! Fin novembre, une dépêche de l’AFP concernant le nombre d’accidents sur les sites industriels est restée étrangement peu ou pas relayée par les médias officiels. Selon le Bureau des risques et pollutions industriels (le BARPI), ce nombre a augmenté de 34 % en deux ans en (...)