Turquie : Bas les pattes devant la jeunesse communiste !

Communiqué de la Jeunesse Communiste de Grèce (KNE) sur la répression fasciste subie par la Jeunesse Communiste de Turquie (TKG)

Ces derniers temps, la répression à l’encontre du Parti Communiste de Turquie (TKP) et de la Jeunesse Communiste de Turquie (TKG) s’est intensifiée avec des attaques violentes, des arrestations des membres de ses organisations, ainsi que des tentatives d’intimidation.

Le dernier incident a eu lieu le 13 mars 2018, lorsqu’un groupe de fascistes a attaqué les membres de la TKG à l’Université d’Istanbul, alors qu’ils étaient en train de mener une campagne anti-OTAN. Par la suite, ces lâches fascistes ont mensongèrement déclaré à la police qu’ils avaient été attaqués et ont intenté des poursuites, provoquant l’arrestation de 22 membres de la TKG et différentes poursuites judiciaires contre cette organisation. Cet incident s’ajoute à une série d’attaques que le TKP et la TKG subissent systématiquement.

La crise au sein de la bourgeoisie, de son État et de ses partis politiques est patente, comme le montre le soutien que la jeunesse turque apporte à l’action et aux positions du TKP et de la TKG. Ni le régime d’état d’urgence, ni l’intensité de la répression, ni le climat de terreur, ni les arrestations n’ont réussi à empêcher les jeunes communistes de développer une action massive et militante. Parmi leurs activités, il y a eu la mobilisation massive devant l’ambassade d’Israel, dirigée par la TKG le 12 mars, dans la foulée de l’appel commun des 40 organisations de jeunes communistes du monde entier pour une journée d’action commune et de solidarité avec le peuple palestinien.

La TKG continue à développer ses activités sans crainte dans les universités et les écoles, malgré la surveillance constante des forces de l’ordre. Les jeunes communistes turcs ont un lien de plus en plus étroit avec la masse des jeunes travailleurs, ils deviennent plus puissants et influents. C’est pourquoi les membres des organisations fascistes, qui agissent complémentairement ou même en collaboration ouverte avec la police, sont enrôlés, remplissant ainsi leur rôle de chiens de garde du système contre les intérêts du peuple.

Nous exprimons notre solidarité sans réserve envers les camarades de la TKG et la jeunesse de Turquie. Nous sommes sûrs que non seulement les communistes et le mouvement populaire ne cèderont pas devant de telles attaques, mais au contraire, qu’ils renforceront leur action en toutes circonstances.

En restant fidèles aux principes de l’internationalisme prolétarien, nous continuerons notre coordination et notre action commune avec nos camarades de la TKG. Les peuples voisins n’ont rien qui les sépare ; au contraire, ils ont un ennemi commun, le système d’exploitation, la pauvreté, le chômage et les guerres impérialistes. Ils ont un intérêt commun qui est de lutter contre la guerre impérialiste, les plans USA-OTAN dans la région, contre la tentative de contester les frontières, et plus globalement, contre les plans guerriers dangereux qui entraînent nos peuples à verser leur sang pour les intérêts des bourgeoisies et des monopoles. Nous sommes contre la propagande nationaliste et irrédentiste qui a été élaborée à la fois en Grèce et en Turquie. Nous sommes pour le renforcement de la lutte pour la paix, l’amitié et la solidarité entre nos peuples.

Le Parti Communiste Révolutionnaire de France et l’UJC (Union des Jeunes Communistes) apportent leur soutien total à la TKG et font leur ce communiqué de la KNE.

  • [IPCOE] Intensifier la lutte contre les guerres impérialistes...

    Intensifier la lutte contre les guerres et les interventions impérialistes, contre l’OTAN et l’UE, pour le retrait immédiat de toutes les bases militaires étrangères de nos pays, contre la participation des forces armées de nos pays à des missions à l’étranger ! Déclaration de l’Initiative Communiste (...)
  • Suède : à propos des élections...

    Le résultat des élections législatives en Suède inquiète légitimement l’opinion démocratique. Le parti "Démocrate", raciste, xénophobe, avec un discours de type néonazi, arrive en troisième position augmentant de 4% son score sur 2014. Mais pour autant, son résultat n’est pas celui que nous prédisait la (...)
  • Venezuela : Solidarité !

    Déclaration du Parti Communiste Révolutionnaire de France Le Président du Venezuela, Nicolas Maduro, a été la victime d’une tentative d’assassinat au moyen d’un drone lors d’un défilé militaire, le 3 août dernier ; tentative au cours de laquelle 7 militaires ont été blessés. Le Parti Communiste (...)
  • Accord européen sur les migrations : Déclaration du PCRF

    Le Parti Communiste Révolutionnaire de France dénonce l’accord trouvé à Bruxelles, le 29 juin 2018, entre les pays de l’UE concernant les migrations. Derrière les phrases, ce sont en fait les théories de l’extrême droite raciste qui l’emportent, les différences étant simplement dans le fait que les uns (...)
  • Hommage au philosophe marxiste italien Domenico LOSURDO

    C’est avec émotion que le PCRF apprend la mort du philosophe marxiste italien Domenico Losurdo. Ses livres, depuis la contre-révolution en URSS, ont été des moments importants de la réflexion marxiste sur l’expérience de la construction du socialisme, sur l’histoire du mouvement communiste, sur la (...)
  • Attaques contre le droit de grève en Europe...

    Depuis, plusieurs mois, les restrictions du droit de grève se multiplient dans les pays de l’Union européenne, mettant en lumière l’attaque globale menée par les gouvernements capitalistes contre le monde du travail. Derniers exemples en date : celui de la Grèce, où depuis janvier 2018, une (...)
  • Rencontre RPDC - Etats-Unis : un sommet historique !

    Le sommet organisé ce 12 juin 2018 à Singapour entre le Président Kim Jung Un pour la République Populaire et Démocratique de Corée et le Président Donald Trump est un événement majeur de la politique internationale. Pour en comprendre la portée il faut rappeler : Qu’en 1945, l’impérialisme États-unien (...)
  • Espagne : Pas une minute de repos pour le nouveau gouvernement capitaliste !

    Dans un mouvement parlementaire aussi rapide qu’habile, le Parti Socialiste Ouvrier Espagnol (PSOE) a réussi à ce que le Parlement décide la fin des fonctions de Mariano Rajoy et l’investiture de Pedro Sánchez, son secrétaire général, comme remplaçant de ce dernier, avec le soutien de Podemos et des (...)