Lycéens en lutte : Solidarité !

Solidarité avec les lycéens contre la sélection sociale et la destruction de l’enseignement secondaire, contre la répression policière !

Déclaration commune

du Parti Communiste Révolutionnaire de France

et de l’Union des Jeunesses Communistes

Le Parti Communiste Révolutionnaire de France et l’Union des Jeunesses Communistes saluent les lycéens qui entrent en lutte contre la réforme Blanquer de l’enseignement secondaire et le maintien de Parcoursup, qui aggravent la sélection sociale pour entrer à l’université.

Le PCRF et l’UJC condamnent les violences policières contre les lycéens comme celles exercées contre les manifestations de Gilets Jaunes. L’attitude de la police à Mantes la Jolie est emblématique de ce que ce gouvernement est en train d’installer dans le pays : pour réaliser sa politique de destruction des droits sociaux et de restrictions des libertés démocratiques, il renforce à l’extrême son appareil répressif. Et qu’on ne vienne pas parler de la violence des manifestants : celle-ci exprime, de manière souvent immature, la volonté de faire face à la violence non seulement de la politique de la bourgeoisie, mais aussi d’un appareil policier suréquipé, arrogant, utilisant des armes dangereuses (grenades et flashball), harcelant les jeunes, particulièrement ceux issus de l’immigration, intervenant partout et en toute occasion avec brutalité. Il y a deux jours, un des camarades de l’UJC a été interpellé à Nice dans la rue, sans aucune raison ni tension, là où il se trouvait, mais trouvant sur lui du matériel de l’UJC, les policiers lui ont signifié l’interdiction d’aller aux manifestations ! Au nom de quoi et de qui ? Or c’est par centaines que ces incidents se multiplient, souvent avec garde à vue. Et les victimes n’ont aucun recours réel contre ces pratiques policières. Il en est de même de cette violence avec le fait qu’au mépris de toute loi, durant les manifestations, la police empêche de sortir des périmètres de cortège ceux qui portent des badges et autocollants, veut interdire les drapeaux, ou bien confisque du matériel audio sur les piquets de grève.

Si la police est haïe, les policiers devraient s’interroger pourquoi, refuser de se considérer au-dessus des lois.

La mobilisation des médias, du gouvernement, de l’appareil répressif contre la manifestation du samedi 8 décembre est inquiétante, car non seulement elle vise à provoquer la peur, mais à couvrir par avance toutes les exactions policières. La violence elle est là, y compris parce qu’elle est imposée chez chacun-e d’entre nous, par l’intermédiaire des médias de la classe dominante !

Le PCRF et le l’UJC appellent les lycéens à renforcer leur mouvement, à former des services d’ordre disciplinés pour écarter les provocateurs et pour protéger les manifestants des violences policières.

PCRF / UJC
Paris, le 7 décembre 2018

  • Arles et Marseille, les 17 et 18 mai : Débats sur l’UE !

    Deux débats sur l’UE et l’Europe sont organisés par l’Association Nationale des Communistes (ANC), avec la participation du Parti Communiste Révolutionnaire de France (PCRF) et du Parti Communiste de Grèce (KKE), sur le thème "Sortir de l’Europe du capital, pour la satisfaction des revendications, pour (...)
  • Pas un aigle, Loiseau ?

    Il est courant de parler des « poubelles de l’histoire ». Parmi elles, devrait figurer l’existence de l’extrême-droite. Or il est visible qu’ Emmanuel Macron, qui n’est pas raciste mais peut être en excellents termes avec le gouvernement raciste de Netanyahou, qui n’est pas fasciste mais est toujours à (...)
  • Mettre en échec Macron...

    ... et toutes les forces au service de la bourgeoisie ! Après quatre mois de crise politique, ouverte par la révolte des Gilets Jaunes contre la politique de Macron et de la bourgeoisie monopoliste (même si peu d’entre eux en ont conscience), où en est-on ? Si le gouvernement et la Présidence (...)
  • Non à la manipulation de la jeunesse lycéenne !

    Le ministre Blanquer, dont la réforme des lycées se présente comme une catastrophe culturelle pour des centaines de milliers de lycéens, et qui au nom de la scolarisation pour tous à 3 ans renforcera les subventions publiques à l’école privée (catholique), vient de trouver une autre escroquerie pour (...)