Le capitalisme, c’est la guerre !

Déclaration commune (Parti Communiste Révolutionnaire de France et Coordination communiste 59-62 / RCC), à lire ci-dessous (cliquez sur la vignette) :

Déclaration du Parti Communiste Révolutionnaire de France à propos de l’attitude récente du Pôle de Renaissance Communiste en France :

La Syrie est l’objet, depuis 2011, d’une agression impérialiste meurtrière dans laquelle la France impérialiste joue un rôle-clef. Depuis que les forces mercenaires sur le terrain sont en difficultés croissantes, les États-Unis renforcent leur intervention : ils ont des centaines de militaires en Syrie au mépris de l’indépendance syrienne, et ils viennent d’y lancer 59 missiles sur une base militaire. Israël a bombardé la Syrie à plusieurs reprises pour empêcher la déroute de Daech ou d’El Nostra avec le soutien de la France impérialiste. Et en Asie, la menace pèse sur la RPDC à tout moment (voir l’édito de ce numéro). Rien que cela devrait conduire les communistes, ceux qui ne sont pas des faussaires et des escrocs, c’est-à-dire ceux qui ont un programme communiste et pas le Parti de la Gauche Européenne (dont sa composante PG avec Mélenchon...), à mettre les divergences importantes de côté, et encore plus les « bouderies » et les mouvements d’humeur, pour mener une bataille en commun, contre la menace que l’aiguisement des contradictions inter-impérialistes à l’échelle mondiale fait courir sur le monde.
Le Parti Communiste Révolutionnaire de France s’est déclaré prêt à participer à toute action et initiative pouvant rassembler le mouvement communiste en dehors de tout autre considération.
Or le Pôle de Renaissance Communiste en France vient de refuser la signature de notre parti sur un texte appelant à la lutte contre la guerre impérialiste, sous le seul prétexte que les initiales des deux organisations étaient les mêmes ! Sauf pour les dyslexiques – que nous n’avons certes pas pris en compte –, l’ordre des initiales n’est pas le même ; les noms sont encore moins semblables ; de plus, on ne peut se tromper sur la différence de nos analyses. Rappelons, une dernière fois, qu’ayant perdu IC (le journal Intervention Communiste) lors de leur scission d’avec la Coordination Communiste en 2000, les futurs dirigeants du PRCF ont créé… IC (Initiative Communiste) ; et que ces camarades ont ensuite acheté le nom de domaine Internet PCRF, pour que les internautes soient dirigés vers leur propre site. Cette attitude de nos camarades du PRCF nous paraît dérisoire face au danger que l’impérialisme français, ses alliés et ses concurrents font peser sur les peuples et la planète. Espérons qu’il s’agit d’une réaction passagère liée aux difficultés de la bataille politique présente, et que les camarades se reprendront, dans l’esprit de leur appel à l’unité des communistes du 26 mars 2017 (« Lettre ouverte aux militants communistes »).
Pour nous, Parti Communiste Révolutionnaire de France, nous sommes prêts à tout moment à une discussion pour frapper ensemble et, y compris, pour traiter de nos divergences.
La construction d’un grand Parti Communiste passe par là.

  • Contre-offensive populaire !

    C’est par un agenda à l’étranger très chargé que la présidence Macron a choisi de fêter ses 1 an. Sa visite aux États-Unis fut abondamment commentée comme une réussite et un coup de maître de l’homme providentiel. Personne n’a pu manquer les images en boucle de Macron au congrès américain. La réalité de son (...)
  • Le mouvement syndical en France : état des lieux et perspectives

    À découvrir, ci-dessous, l’intervention de Maurice CUKIERMAN, Secrétaire général du Parti Communiste Révolutionnaire de France, lors de la rencontre des Partis communistes et ouvriers d’Europe, réunis à Bruxelles les 11 et 12 avril 2018. (pour ouvrir le pdf, cliquez sur la vignette). Chers Camarades, (...)
  • Macron : le sabre et le goupillon...

    Il y a un an, notre Parti dénonçait en Macron un individu marqué idéologiquement et politiquement par l’extrême droite : volonté de liquider tout pouvoir parlementaire, mise en avant du pouvoir du chef et volonté de concentrer tous les pouvoirs dans les mains de l’exécutif, volonté de casser le (...)
  • Réformes dans le Supérieur et le Lycée...

    Tri social et contenus appauvris, les deux mamelles d’une exploitation sans limite des jeunes travailleurs En 2015 puis 2016, deux réformes de portée idéologique ont frappé le second degré : la réforme du collège et celle du Bac professionnel, que nous avons analysées et dénoncées, à travers leurs (...)
  • "Vendu", avez-vous dit ?

    Qu’est-ce qu’un-e dirigeant-e syndical-e ? C’est quelqu’un qui défend les intérêts des travailleurs, leurs salaires, leurs conditions d’emplois ; c’est quelqu’un qui organise la lutte contre le patronat, car celui-ci vole le temps aux travailleurs, en leur extorquant la survaleur (plus-value). Mais (...)
  • Hollande-La-Guerre !

    Depuis quelques jours, une campagne politique de grande ampleur a lieu autour des évènements qui ensanglantent la République Arabe Syrienne : l’agression turque contre la région d’Afrin, et les combats menés par les forces syriennes pour déloger de la vallée de la Goutha les groupes djihadistes (...)
  • Pour un bond en avant de la lutte des classes !

    Depuis le mois de janvier 2018, rares sont les jours qui n’ont pas témoigné de la frénésie de changement du gouvernement Macron et de son caractère réactionnaire et brutal. La violence sociale qu’est l’exploitation capitaliste trouve ici son expression la plus aboutie : le nouvel élu présidentiel n’a (...)
  • Édouard Philippe, la SNCF et le Mensonge en Marche

    Le premier ministre a fait connaître ce matin (lundi 26 février 2018) les orientations qu’il entend donner à une réforme de la SNCF. Sur le fond il n’y a pas de surprise : la bourgeoisie française et européenne (UE) veulent en finir avec le secteur nationalisé, pour le rail comme pour le reste. Ce qu’a (...)