Le capitalisme, c’est la guerre !

Déclaration com­mune (Parti Communiste Révolutionnaire de France et Coordination com­mu­niste 59-62 / RCC), à lire ci-des­sous (cli­quez sur la vignette) :

Déclaration du Parti Communiste Révolutionnaire de France à propos de l’atti­tude récente du Pôle de Renaissance Communiste en France :

La Syrie est l’objet, depuis 2011, d’une agres­sion impé­ria­liste meur­trière dans laquelle la France impé­ria­liste joue un rôle-clef. Depuis que les forces mer­ce­nai­res sur le ter­rain sont en dif­fi­cultés crois­san­tes, les États-Unis ren­for­cent leur inter­ven­tion : ils ont des cen­tai­nes de mili­tai­res en Syrie au mépris de l’indé­pen­dance syrienne, et ils vien­nent d’y lancer 59 mis­si­les sur une base mili­taire. Israël a bom­bardé la Syrie à plu­sieurs repri­ses pour empê­cher la déroute de Daech ou d’El Nostra avec le sou­tien de la France impé­ria­liste. Et en Asie, la menace pèse sur la RPDC à tout moment (voir l’édito de ce numéro). Rien que cela devrait conduire les com­mu­nis­tes, ceux qui ne sont pas des faus­sai­res et des escrocs, c’est-à-dire ceux qui ont un pro­gramme com­mu­niste et pas le Parti de la Gauche Européenne (dont sa com­po­sante PG avec Mélenchon...), à mettre les diver­gen­ces impor­tan­tes de côté, et encore plus les « bou­de­ries » et les mou­ve­ments d’humeur, pour mener une bataille en commun, contre la menace que l’aigui­se­ment des contra­dic­tions inter-impé­ria­lis­tes à l’échelle mon­diale fait courir sur le monde.
Le Parti Communiste Révolutionnaire de France s’est déclaré prêt à par­ti­ci­per à toute action et ini­tia­tive pou­vant ras­sem­bler le mou­ve­ment com­mu­niste en dehors de tout autre consi­dé­ra­tion.
Or le Pôle de Renaissance Communiste en France vient de refu­ser la signa­ture de notre parti sur un texte appe­lant à la lutte contre la guerre impé­ria­liste, sous le seul pré­texte que les ini­tia­les des deux orga­ni­sa­tions étaient les mêmes ! Sauf pour les dys­lexi­ques – que nous n’avons certes pas pris en compte –, l’ordre des ini­tia­les n’est pas le même ; les noms sont encore moins sem­bla­bles ; de plus, on ne peut se trom­per sur la dif­fé­rence de nos ana­ly­ses. Rappelons, une der­nière fois, qu’ayant perdu IC (le jour­nal Intervention Communiste) lors de leur scis­sion d’avec la Coordination Communiste en 2000, les futurs diri­geants du PRCF ont créé… IC (Initiative Communiste) ; et que ces cama­ra­des ont ensuite acheté le nom de domaine Internet PCRF, pour que les inter­nau­tes soient diri­gés vers leur propre site. Cette atti­tude de nos cama­ra­des du PRCF nous paraît déri­soire face au danger que l’impé­ria­lisme fran­çais, ses alliés et ses concur­rents font peser sur les peu­ples et la pla­nète. Espérons qu’il s’agit d’une réac­tion pas­sa­gère liée aux dif­fi­cultés de la bataille poli­ti­que pré­sente, et que les cama­ra­des se repren­dront, dans l’esprit de leur appel à l’unité des com­mu­nis­tes du 26 mars 2017 (« Lettre ouverte aux mili­tants com­mu­nis­tes »).
Pour nous, Parti Communiste Révolutionnaire de France, nous sommes prêts à tout moment à une dis­cus­sion pour frap­per ensem­ble et, y com­pris, pour trai­ter de nos diver­gen­ces.
La cons­truc­tion d’un grand Parti Communiste passe par là.

  • Comité Central du PCRF (juin 2017) : Rapport enrichi

    Le 27 juin 2017, le Comité Central du Parti Communiste Révolutionnaire de France s’est réuni et a débattu de l’actua­lité poli­ti­que et sociale, avant d’adop­ter un plan de tra­vail pour les mois à venir. Ci-des­sous le rap­port du Secrétaire géné­ral, Maurice CUKIERMAN, enri­chi par la dis­cus­sion, et adopté à (...)
  • Simone Veil au Panthéon : entre mystification et opération politicienne...

    Le Président-monar­que Macron a décidé que « Simone Veil, ainsi que son époux, repo­se­raient au Panthéon », pour lui témoi­gner « l’immense remer­cie­ment du peuple fran­çais à l’un de ses enfants tant aimés ». S’agis­sant de la pan­théo­ni­sa­tion d’une femme poli­ti­que ayant été minis­tre dans deux gou­ver­ne­ments de (...)
  • EDITO : "La Réaction en Marche"

    Les Présidentielles comme les Législatives sou­li­gnent la pro­fon­deur de la crise poli­ti­que que tra­verse le pays. C’est l’abs­ten­tion (avec le vote blanc et nul) qui témoi­gne de son ampleur. Et c’est vrai dès le pre­mier tour des Présidentielles : aucun can­di­dat ne tota­lise plus de 18,5% des ins­crits, (...)
  • Législatives : raz-de-marée en trompe-l’œil pour la bourgeoisie

    Communiqué du Parti Communiste Révolutionnaire de France (PCRF) Le pre­mier tour des élections légis­la­ti­ves confirme l’ampleur de la crise poli­ti­que grave que tra­verse notre pays depuis plu­sieurs années. On assiste à une recom­po­si­tion du cadre poli­ti­que, équivalente à celle de 1958. Le parti (...)
  • Président Macron : la Réaction En Marche

    Ce que tout le monde savait - que Macron allait lancer une vaste offen­sive contre le pro­lé­ta­riat et les tra­vailleurs des cou­ches moyen­nes - est devenu bru­ta­le­ment une nou­velle, parce que Le Parisien et Libération ont publié des extraits d’un projet de réforme de la Loi Travail. Le gou­ver­ne­ment nie (...)
  • Gouvernement Macron/Philippe : réactionnaire sur toute la ligne !

    Déclaration du Secrétaire géné­ral du Parti Communiste Révolutionnaire de France : L’élection d’Emmanuel Macron ne lais­sait aucun doute : son gou­ver­ne­ment, dans la logi­que de son pro­gramme, serait un gou­ver­ne­ment socia­le­ment réac­tion­naire, un gou­ver­ne­ment « de guerre » contre les tra­vailleurs et les (...)
  • Législatives : le sens de nos candidatures

    L’atti­tude des marxis­tes envers les élections est de cibler le prin­ci­pal obs­ta­cle à atta­quer, en déployant de manière com­pré­hen­si­ble la poli­ti­que du parti. Pour le Parti Communiste Révolutionnaire de France, c’est le capi­ta­lisme (pro­priété privée des moyens de pro­duc­tion et d‘échange), cause réelle de (...)