[IPCOE] Conférence de Berlin sur la victoire des peuples contre le fascisme

L’ini­tia­tive euro­péenne des partis com­mu­nis­tes et ouvriers (IPCOE) a tenu un plenum le 7 mai 2017 à Berlin, pour fêter le 72e anni­ver­saire de la vic­toire des peu­ples contre le fas­cisme. Ce ras­sem­ble­ment a été orga­nisé par le Parti Communiste de Grèce (KKE) et le Parti Communiste de Turquie (TKP). Les repré­sen­tants de plu­sieurs partis com­mu­nis­tes et ouvriers de l’Europe étaient pré­sents. Il s’agis­sait des for­ma­tions occu­pant les posi­tions marxis­tes-léni­nis­tes, pour­sui­vant l’objec­tif révo­lu­tion­naire du ren­ver­se­ment du capi­ta­lisme pour la cons­truc­tion du socia­lisme et l’ins­tau­ra­tion de la dic­ta­ture du pro­lé­ta­riat. Le Parti Communiste Révolutionnaire de France a aussi été pré­sent à cet événement.

Les repré­sen­tants des partis com­mu­nis­tes et ouvriers de l’Europe ont d’abord visité le Mémorial sovié­ti­que du Treptower Park dans lequel 7200 sol­dats de l’Armée Rouge ayant donné leur vie dans la bataille de Berlin en avril et mai 1945 sont enter­rés. Les com­mu­nis­tes euro­péens ont déposé les fleurs près de la statue du soldat sovié­ti­que et honoré la mémoire de cette vic­toire contre le fas­cisme.

Lors du mee­ting, les repré­sen­tants de 14 partis marxis­tes-léni­nis­tes de l’Europe ont tenu des dis­cours, ren­dant hom­mage à la lutte de l’Union Soviétique contre le pré­da­teur nazi et en évoquant la situa­tion actuelle dans le monde, où les guer­res sont menées dans plu­sieurs par­ties du Globe et ou la menace fas­ciste existe tou­jours.

Les partis repré­sen­tés étaient : le Parti Communiste de Grèce (KKE), le Parti Communiste de Turquie (TKP), le Parti Communiste des Ouvriers de Russie (PCOR), le Parti Communiste des Travailleurs du Bélarus, le Parti ouvrier socia­liste de Croatie, le Pôle de renais­sance Communiste en France (PRCF), le Parti Ouvrier Hongrois, le Parti des tra­vailleurs d’Irlande, le Parti Communiste Italien, le Parti com­mu­niste nor­vé­gien, Le Parti Communiste de Suède, le Parti com­mu­niste polo­nais, le Parti com­mu­niste des peu­ples d’Espagne (PCPE) repré­senté par un membre du nou­veau Comité Central, et enfin le Parti Communiste Révolutionnaire de France. Un repré­sen­tant du Parti Communiste Allemand (DKP) a été pré­sent.

Le repré­sen­tant du Parti Communiste Italien a insisté sur le fait que la pro­pa­gande bour­geoise anti­com­mu­niste, impul­sée par l’Union euro­péenne, contri­bue à fal­si­fier l’Histoire et donc crée un risque de renais­sance du fas­cisme. « L’anti­fas­cisme » bour­geois empê­che le pro­lé­ta­riat de s’émanciper pour mener le vrai combat contre le fas­cisme et donc le capi­ta­lisme.

La jeune repré­sen­tante du Parti Communiste polo­nais a évoqué la situa­tion dans son pays, où le gou­ver­ne­ment sou­tient de fait les grou­pe­ments fas­cis­tes et tente d’inter­dire toute réfé­rence au com­mu­nisme. La pro­pa­gande bour­geoise polo­naise pré­sente la vic­toire sovié­ti­que comme une occu­pa­tion de la Pologne et pré­tend que le gou­ver­ne­ment com­mu­niste n’était pas légi­time en Pologne. D’autre part, il a été sou­li­gné que mal­heu­reu­se­ment cette pro­pa­gande anti­com­mu­niste porte sou­vent ses fruits car de nom­breux jeunes votent pour les mou­ve­ments natio­na­lis­tes et réac­tion­nai­res.

Au niveau plus his­to­ri­que, le repré­sen­tant du Parti Communiste de Turquie a sou­li­gné le rôle du Parti Communiste de l’Union Soviétique dirigé par Staline dans la vic­toire de 1945.

Le cama­rade espa­gnol a salué les par­ti­ci­pants au mee­ting de la part d’Astor Garcia, le secré­taire géné­ral du nou­veau Comité Central du PCPE. Il a rap­pelé que la guerre d’Espagne a été une répé­ti­tion géné­rale de la Seconde Guerre mon­diale et même la pre­mière bataille de celle-ci. Il a insisté sur le sou­tien apporté par l’Union Soviétique aux forces répu­bli­cai­nes dans la guerre d’Espagne ainsi que le rôle joué par le Pays des Soviets dans la vic­toire contre le fas­cisme. L’Union euro­péenne quant à elle, était créée pour faire face à l’URSS et au mou­ve­ment com­mu­niste dans tous les pays euro­péens. Il a aussi évoqué la fal­si­fi­ca­tion his­to­ri­que menée par la poli­ti­que de l’UE.

Le cama­rade russe a notam­ment sou­li­gné la lutte des com­mu­nis­tes dans les pays occu­pés comme l’Albanie, la Bulgarie, la Grèce, la Hongrie, l’Italie, la Pologne, la Roumanie, la France, la Tchécoslovaquie, la Yougoslavie. La vic­toire des peu­ples sovié­ti­ques a aussi contri­bué à l’émancipation de tous les peu­ples du monde colo­nial. Il a aussi évoqué que le pou­voir russe aujourd’hui en place, celui de Poutine, se sert de la fête du 9 mai en l’ins­tru­men­ta­li­sant pour en faire une « vic­toire du peuple russe » ou parle de « notre vic­toire com­mune » alors que le pou­voir bour­geois en Russie n’a rien à voir avec la vic­toire du pro­lé­ta­riat sovié­ti­que dans la guerre. Le dra­peau tri­co­lore tsa­riste de Russie accom­pa­gné de l’aigle à deux têtes n’a rien a faire dans les mar­ches en l’hon­neur de la vic­toire contre le fas­cisme. Le cama­rade du PCOR a même dit que ce que les fas­cis­tes avec Hitler n’ont pas réussi à faire, Poutine le fait avec ses sbires. La montée du fas­cisme en Ukraine a également été poin­tée du doigt, ainsi que le rôle des Etats-Unis dans cette catas­tro­phe.

Le cama­rade grec Marinos a rendu hom­mage à Ersnt Thaelmann. Il a évoqué le sommet de l’OTAN qui aura lieu à Bruxelles le 25 mai pro­chain et les contra­dic­tions inter-impé­ria­lis­tes qui exis­tent entre la Russie, la Chine, l’UE et les USA. Il a rap­pelé que les gou­ver­ne­ment « de gauche » et sociaux-démo­cra­tes sont sur les pos­tions capi­ta­lis­tes et donc impé­ria­lis­tes. Enfin, l’acti­vité de l’Initiative a été saluée, avec notam­ment le mee­ting à Berlin, à Bruxelles, et les actions anti-OTAN à Varsovie.

Il est à noter que le parti hon­grois et le parti sué­dois étaient repré­sen­tés par de très jeunes cama­ra­des avec les­quels des contacts ont été faits ainsi que de très bonnes dis­cus­sions. Ceci est très impor­tant pour la coo­pé­ra­tion avec ces partis là ainsi que pour nouer les rela­tions avec leurs orga­ni­sa­tions de jeu­nesse.

Les dis­cours des par­ti­ci­pants ont été accom­pa­gnés par un pro­gramme culture l : des chants com­mu­nis­tes et révo­lu­tion­nai­res sovié­ti­ques et des autres pays ont été chan­tés par deux cama­ra­des grecs entre les dis­cours. Le mee­ting s’est ter­miné par l’Internationale en plu­sieurs lan­gues.

Ci-des­sous l’inter­ven­tion du repré­sen­tant du Parti Communiste Révolutionnaire de France :

Les raisons de la victoire de l’URSS sur le fascisme.

La vic­toire de l’Union Soviétique sur le fas­cisme dans la Grande Guerre Patriotique, dont nous allons fêter cette année le 72ème anni­ver­saire, a sus­cité l’admi­ra­tion de toute l’huma­nité pro­gres­siste.
L’armée rouge, par sa lutte héroï­que, pleine d’abné­ga­tion, s’est pré­sen­tée pour le monde et sa jeu­nesse popu­laire et révo­lu­tion­naire comme l’armée libé­ra­trice et l’Union Soviétique comme le sau­veur de la civi­li­sa­tion et du pro­grès contre la bar­ba­rie fas­ciste.

Quelle a été la source de cette grande vic­toire de l’armée sovié­ti­que ?
Si l’armée sovié­ti­que a été en mesure d’accom­plir avec succès son devoir devant la patrie et sa mis­sion libé­ra­trice à l’égard des peu­ples d’Europe, c’est avant tout grâce au dévoue­ment sans réserve des peu­ples de l’Union Soviétique et parce que la vic­toire a été assu­rée par l’ensem­ble du sys­tème poli­ti­que et social du pays.

Le sys­tème socia­liste, engen­dré par la révo­lu­tion d’Octobre a donné au peuple sovié­ti­que et à l’Armée rouge une force impa­ra­ble. A la suite de la vic­toire du socia­lisme en URSS et de la mise en œuvre réus­sie des plans quin­quen­naux du déve­lop­pe­ment de l’économie natio­nale, la pré­pa­ra­tion du pays à la défense active est deve­nue pos­si­ble. La vic­toire de la poli­ti­que de l’indus­tria­li­sa­tion du pays et de la col­lec­ti­vi­sa­tion de l’agri­culture ont créé les condi­tions maté­riel­les pour orga­ni­ser la défense.

L’état mul­ti­na­tio­nal sovié­ti­que, dans la situa­tion des défis sans pré­cé­dent de la guerre Patriotique, s’est avéré invin­ci­ble. Exemple d’un état mul­ti­na­tio­nal créé sur la base du socia­lisme, l’Union Soviétique a eu comme source de sa force l’amitié inal­té­ra­ble entre les peu­ples du pays. A coté du peuple russe, sur les fronts de la guerre patrio­ti­que se bat­taient héroï­que­ment les Ukrainiens et les Biélorusses, les Géorgiens et les Arméniens, les Ouzbeks et les Turkmènes – tous les peu­ples du pays sovié­ti­que.

L’une des sour­ces les plus impor­tan­tes de la force de l’Union Soviétique a été le rôle diri­geant du Parti Communiste dans les masses. Durant la guerre Patriotique, le Parti Communiste a été l’ins­pi­ra­teur et l’orga­ni­sa­teur de la lutte à l’échelle natio­nale contre les enva­his­seurs fas­cis­tes. En consé­quence du tra­vail d’orga­ni­sa­tion du Parti, tous les efforts du peuple sovié­ti­que ont été réunis et diri­gés vers l’objec­tif commun.

La Grande Guerre Patriotique du peuple sovié­ti­que, qui s’est ter­mi­née par la défaite de l’Allemagne fas­ciste et du Japon mili­ta­riste, a été un tour­nant dans l’his­toire de l’huma­nité. Aucun pays capi­ta­liste, aucune armée ne pou­vait résis­ter à une telle atta­que armée jusqu’aux dents des féro­ces hordes fas­cis­tes, contre laquelle l’Union Soviétique et son Armée héroï­que n’ont pas seu­le­ment résisté, mais ont aussi été vic­to­rieu­ses.

La vic­toire du peuple sovié­ti­que sur le puis­sant pré­da­teur impé­ria­liste a clai­re­ment montré au monde entier les avan­ta­ges consi­dé­ra­bles du sys­tème socia­liste sur le sys­tème capi­ta­liste et a été l’un des résul­tats le plus impor­tants de la lutte entre les deux sys­tè­mes, qui a divisé le monde à la suite de la pre­mière vic­to­rieuse révo­lu­tion pro­lé­ta­rienne.

La grande vic­toire de l’Armée Soviétique a non seu­le­ment contri­bué à aider les peu­ples de plu­sieurs pays d’Europe et d’Asie à se débar­ras­ser du joug des oppres­seurs, mais aussi les a ins­pi­rés pour pour­sui­vre leur lutte pour un sys­tème nou­veau, un sys­tème juste, sans les capi­ta­lis­tes ni les pro­prié­tai­res fon­ciers. C’est là où est la plus gran­des portée mon­diale de la vic­toire his­to­ri­que du peuple sovié­ti­que dans la Grande Guerre Patriotique.

Pour tou­jours res­tera dans la mémoire de peu­ples l’image du soldat sovié­ti­que qui avec son sang, son cou­rage et son talent mili­taire, a sauvé le monde de la ruine et de la des­truc­tion.

  • Hommage à notre camarade Boualem Khalfa

    Ci-des­sous la lettre d’hom­mage adres­sée par le PCRF au PADS, suite au décès de notre cama­rade Boualem KHALFA, mili­tant com­mu­niste algé­rien, jour­na­liste, poète. (Photo ci-contre : Boualem, jeune jour­na­liste, reçu par Marcel Cachin à (...)
  • La RPDC face à 3 impérialismes...

    Les nou­vel­les mena­ces amé­ri­cai­nes à l’encontre de la République popu­laire démo­cra­ti­que de Corée (RPDC) accen­tuent le danger de guerre. De par sa posi­tion géo­gra­phi­que, la Corée popu­laire se trouve à la croi­sée des inté­rêts impé­ria­lis­tes. Trois impé­ria­lis­mes dif­fé­rents entou­rent le pays. Le plus agres­sif est (...)
  • Manchester : Solidarité avec le peuple britannique

    Le Parti Communiste Révolutionnaire de France exprime ses condo­léan­ces les plus fra­ter­nel­les au pro­lé­ta­riat, aux masses popu­lai­res de Manchester, aux bles­sés, aux famil­les des vic­ti­mes de l’atten­tat per­pé­tré le 22 mai 2017 contre les mil­liers de jeunes réunis pour un spec­ta­cle. Nous sommes cho­qués (...)
  • Russie : Liberté pour nos camarades !

    Le 9 mai 2017, plu­sieurs mem­bres du Parti Communiste Ouvrier de Russie (PCOR) ont été arrê­tés durant les mani­fes­ta­tions et incar­cé­rés pour plu­sieurs jours alors qu’aucune vio­la­tion mani­feste de la loi n’a été com­mise. Parmi eux, un membre du Comité Central et l’un des res­pon­sa­bles de l’orga­ni­sa­tion de (...)
  • [IPCOE] Conférence de Berlin sur la victoire des peuples contre le fascisme

    L’ini­tia­tive euro­péenne des partis com­mu­nis­tes et ouvriers (IPCOE) a tenu un plenum le 7 mai 2017 à Berlin, pour fêter le 72e anni­ver­saire de la vic­toire des peu­ples contre le fas­cisme. Ce ras­sem­ble­ment a été orga­nisé par le Parti Communiste de Grèce (KKE) et le Parti Communiste de Turquie (TKP). Les (...)
  • Syrie : Communiqué du PCRF

    Dans la nuit du jeudi 6 au ven­dredi 7 avril 2017, 59 mis­si­les « Tomahawk » ont été tirés depuis les navi­res de la marine amé­ri­caine basés en Méditerranée, tou­chant plu­sieurs cibles sur la base aérienne syrienne de Shayrat, dans la région d’Homs, dans l’ouest de la Syrie ; ces frap­pes ont fait au moins 7 (...)
  • Rome, 25 mars 2017 : intervention de Maurice Cukierman

    À décou­vrir, ci-des­sous, l’inter­ven­tion de Maurice Cukierman, Secrétaire géné­ral du Parti Communiste Révolutionnaire de France, invité par le Partito Communista (Italia) à Rome, le 25 mars 2017, à l’occa­sion du 60ème Anniversaire du Traité de Rome. (Cliquez sur la vignette) Manifestation contre l’UE, qui (...)
  • Traité de Rome : déclaration de l’IPCOE

    Déclaration de l’INITIATIVE des PARTIS COMMUNISTES et OUVRIERS EUROPÉENS (IPCOE) à propos du 60ème Anniversaire du Traité de Rome : Malgré les nom­breu­ses célé­bra­tions orga­ni­sées par l’UE à l’occa­sion du 60e anni­ver­saire de sa créa­tion, l’Union euro­péenne ne peut cacher son carac­tère impé­ria­liste, sa (...)