Gouvernement Macron/Philippe : réactionnaire sur toute la ligne !

Déclaration du Secrétaire général du Parti Communiste Révolutionnaire de France  :
L’élection d’Emmanuel Macron ne laissait aucun doute : son gouvernement, dans la logique de son programme, serait un gouvernement socialement réactionnaire, un gouvernement « de guerre » contre les travailleurs et les couches populaires. Quand un personnage se dit « ni de droite ni de gauche », malgré le caractère fallacieux de cette opposition artificielle, c’est toujours un réactionnaire.

Dans les conditions politiques actuelles, cette caractéristique concerne les forces politiques qui vont du FN au Parti socialiste (Hamon compris) : tous sont partisans du capitalisme, tous s’inscrivent dans le credo « Tout pour le Capital ». Toutes les circonvolutions intellectuelles pour tenter d’opposer la droite à une prétendue gauche ne sont rien d’autres que des tentatives de leurrer l’opinion publique pour certains, l’expression d’un crétinisme politicien pour une masse d’autres. Les parlementaires socialistes et radicaux qui votèrent les pleins pouvoirs à Pétain étaient-ils de gauche ? N’en déplaise à ceux qui crieront au manichéisme, tous ceux qui s’inscrivent dans la perspective de la défense du Capital, de son Union Européenne, de l’aggravation des conditions de travail et d’existence de la masse des travailleurs, des retraités, de la petite et moyenne paysannerie, des chômeurs, sont de l’autre côté de la barricade, quel que soit leur état d’âme sur la condition de la femme (bourgeoise, en l’occurrence...) ou des homosexuels !

Depuis son intronisation, Macron, l’homme qui peut écrire qu’il est partisan qu’il n’y ait pas de retraites à moins de 900 € pour que les gens puissent vivre dans la dignité (sic !), multiplie les signes d’arrogance de sa classe. Le premier ministre est membre de "Les Républicains", l’orientation est celle de la guerre de classe rebaptisée libéralisme. La parité homme-femme du gouvernement, la présence d’un "bouffon du Roi" tel que l’écologiste Nicolas Hulot, c’est l’unicité de genre bourgeois et des pseudo-courants écologistes contre les droits sociaux et du travail, et pour une politique belliciste avec l’OTAN, l’UE et pour la préservation de la FrançAfrique.

Le Parti Communiste Révolutionnaire de France appelle les travailleurs à renforcer leurs organisations syndicales, en y adhérant, et en y rejetant les orientations de collaboration de classe. En particulier, partout il faut s’opposer à tout rapprochement avec la direction de la CFDT, qui va la jouer « unitaire » pour mieux saboter la lutte. Nous sommes persuadés que les adhérent-e-s, les organisations de bases de ce pseudo-syndicat seront aux côtés de leurs camarades pour se défendre.

Notre Parti s’adresse à toutes celles et tous ceux qui sont inquiet-e-s, légitimement, face à la politique internationale de la France et aux menaces de guerre : il s’agit de s’organiser pour mener le combat pour la paix, en s’opposant à la politique du capitalisme français en particulier.

Nous appelons celles et ceux qui restent communistes, qui ne capitulent pas, qu’ils ou elles soient membres d’organisations hors du PCF, membres du PCF, ou non-organisé-e-s, à se rencontrer partout pour préparer la riposte et la reconstruction d’un Parti révolutionnaire uni sur la base d’une analyse marxiste-léniniste de la société et de l’internationalisme prolétarien. Pour notre part, notre Parti est prêt à s’associer à toute initiative allant dans ce sens en ce 100ème anniversaire de la Révolution d’Octobre.

Le 11 juin 2017, nous appelons à voter pour les candidats de notre Parti et partout ailleurs à s’assurer que l’on peut voter pour un candidat, en lui demandant de se prononcer contre la politique économique et sociale de Macron en toutes circonstances, contre l’OTAN et l’Union Européenne, contre l’ingérence française en Syrie, contre les opérations militaires à l’étranger et contre tout désistement au second tour pour les candidats du Parti Socialiste.

Paris, le 18 mai 2017

  • Défendre les libertés démocratiques !

    Mardi 16 octobre 2018, les locaux du Parti de Gauche, celui de La France Insoumise et le domicile de Jean-Luc Mélenchon, ont été perquisitionnés dans des conditions problématiques : déploiement policier disproportionné (une centaine d’agents armés...), pour une enquête préliminaire en présence non pas (...)
  • Inondations dans l’Aude : communiqué du PCRF

    La Fédération de l’Aude du Parti Communiste Révolutionnaire de France exprime sa solidarité à l’égard des familles victimes. Notre département a été violemment touché par un épisode orageux qui a détruit nombre de logements, de biens, d’infrastructures, et causé plus d’une dizaine de morts. Par le passé, (...)
  • Remaniement ministériel : Beaucoup de bruit pour...

    ...pas grand-chose ! Le remaniement ministériel effectué par Emmanuel Macron est la conséquence des difficultés politiques rencontrées par une sauvage politique de classe, qui donne tout à la bourgeoisie monopoliste et à l’oligarchie financière, et retire tout à la classe ouvrière, aux chômeurs et (...)
  • Bas les pattes devant les allocations-chômage !

    Lors d’un show télévisé, le 1er Ministre, après avoir joué sa partition "libérale-progressiste" au plan sociétal, a abattu ses cartes : celles de la politique de classe impitoyable dont E.Philippe comme L.Wauquier sont les exécutants. Dans un pays où les profits explosent, où les monopoles, la (...)
  • Guerre d’Algérie : Parlons clair !

    Confronté à l’impopularité de sa politique, aux lézardes de sa majorité fabriquée, E. Macron vient de tenter une opération de ripolinage : le 13 septembre 2018, il a enfin mis un terme à la scandaleuse attitude de l’État couvrant la torture et l’assassinat par l’armée française du camarade Maurice Audin, (...)
  • Le PCRF et l’UJC mobilisés à la Fête de l’Huma 2018 !

    Ci-dessous des photos illustrant l’activité militante du PCRF et de l’UJC à leur stand de la Fête de l’Humanité en septembre 2018. Des centaines de pétitions contre l’interdiction du Parti Communiste de Pologne ont été recueillies, ainsi que des dizaines de contacts, et des adhésions ont été réalisées. (...)
  • Plan pauvreté de Macron... :

    ... Entre trompe-l’oeil et contrôle social accru ! Perçu comme l’homme du patronat et de l’oligarchie financière, comme "le Président des riches", en manque de popularité et confronté à une majorité fissurée, Emmanuel Macron a voulu faire du jeudi 13 septembre 2018, sa journée de "bonne action sociale" ! (...)
  • Ministère des sports : de qui se moque-t-on ?

    La nouvelle ministre des sports se serait aperçue, à la fin de la semaine passée, que son budget allait baisser et que le ministère allait être amputé de la moitié des fonctionnaires de son ministère. Huit jours après le remaniement ministériel qui l’a promue, Roxana Maracineanu fait une grande (...)