François Fillon : le candidat classique de la bourgeoisie

Les Républicains (la droite bourgeoise) viennent de choisir - pour bon nombre d’entre eux après la messe et avant le restaurant du dimanche midi... -, François Fillon comme candidat aux élections présidentielles.

Ancien Premier ministre de Sarkozy – pendant tout le quinquennat –, cela pourrait suffire à le cataloguer ! Son programme, c’est la réaction sur toute la ligne, et quand il évoque ses états d’âme, on croit rêver : son projet, c’est la Manif pour Tous en plus de l’attaque frontale, barbare, contre le monde du travail !

Sa candidature témoigne du fait que la « radicalisation religieuse », dont on nous rebat les oreilles concernant certains jeunes de banlieue issus de l’immigration (pas ceux du XVIème arrondissement de Paris, bien sûr, eux qui ne sont pas français mais membres des familles royales du Qatar et de l’Arabie Saoudite...), touche massivement les « vieux » nostalgiques du cléricalisme des quartiers riches.

Les droits des femmes, la laïcité de l’école, entre autres, vont devoir être défendus. Il y a un parfum vichyssois qui se dégage du candidat : la France fille aînée de l’Église, Clovis, Jeanne d’Arc (celle qui entendait des voix...), l’hostilité à l’avortement, la volonté de terminer la sale besogne des socialistes contre le syndicalisme et le Droit du travail, l’augmentation de la semaine de travail, la remise en cause de la Sécurité Sociale (avec la larme à l’œil pour les plus pauvres...), la diminution du nombre de fonctionnaires pour la bagatelle de 500 000 postes ; mais de nouvelles réductions d’impôts pour les plus riches, pour les revenus du Capital, un accroissement du financement public des monopoles, et, on peut là-dessus lui faire confiance, il n’a pas tout dit ! En particulier en matière d’atteintes aux libertés démocratiques.

La démagogie sociale en moins, c’est le programme du Front National ! C’est le programme économique et social des monopoles capitalistes et de l’oligarchie financière. C’est un programme contre lequel il faut se préparer à combattre, car ce sera aussi, avec quelques nuances, celui du candidat socialiste quel qu’il soit.

À ces élections présidentielles, on ne saurait souscrire à quelque politique du moindre mal que ce soit sous prétexte qu’il n’y a pas de candidat révolutionnaire !

La politique du moindre mal, en régime capitaliste, c’est toujours la politique du pire !

L’alternative à ces élections présidentielles n’est pas dans les urnes, elle est dans le renforcement du mouvement syndical sur des bases de lutte des classes, elle est dans le renforcement du Parti Communiste Révolutionnaire de France.

PCRF, 30 novembre 2016

  • Unissons-nous contre la politique du Capital !

    Une conscience de classe à faire émerger, à déployer, à mettre en mouvement... Quand la guimauve des bons sentiments condescendants s’étale au quotidien dans les discours politiques et les médias, en guise de cache-misère des violences et injustices produites par le régime capitaliste, il est difficile (...)
  • Mort de Johnny Halliday

    La mort de Johnny Halliday est un évènement qui provoque une grande émotion dans de larges couches populaires. Incontestablement, il a marqué pendant plus de cinquante ans la chanson française, s’adaptant à l’évolution des goûts et dominant la scène du music-hall et des concerts musicaux de masse. Tout (...)
  • Femmes victimes de violences

    << Balance ton... capitalisme ! >> Depuis la mi-octobre, on assiste en France à une agitation médiatico-politique inédite autour de la cause des femmes. Pour les communistes, soucieux d’analyser concrètement toutes les composantes de la vie sociale, la question des violences et (...)
  • La question de l’unité des forces communistes...

    ... et celle de leur éparpillement et de leurs divisions. Dans les manifestations, et à la fête de l’Huma, plusieurs camarades sympathisant(e)s du PCF, membres de celui-ci, ou sans engagement dans un groupe, nous ont fait la remarque, parfois de manière agressive, que nous (c’est-à-dire toutes les (...)
  • Paradis fiscaux et Enfer du capitalisme

    Ci-dessous une contribution au débat sur l’affaire dite des "Paradise papers", proposée par Maurice Cukierman, Secrétaire général du Parti Communiste Révolutionnaire de France. Depuis le 6 novembre 2017 sont révélés de nouveaux scandales concernant les évasions fiscales et les paradis fiscaux. Le Parti (...)
  • Révolution d’Octobre : Rassemblement réussi le 7 novembre 2017 à Paris !

    Le 7 novembre 2017 au soir, à l’appel de la section parisienne du Parti Communiste Révolutionnaire de France (PCRF), plus d’une centaine de personnes ont participé au rassemblement-meeting organisé devant la maison de Lénine (rue Marie-Rose, à Paris). À cette occasion, les discours des camarades (...)
  • Un budget sans écran de fumée…

    La rentrée est synonyme de projet de Loi de finances et de budget de l’État pour l’année à venir. C’est le 27 septembre 2017 que le 1er Ministre E. Philippe a annoncé les mesures fiscales et la répartition du budget de l’État. Concernant les mesures fiscales, rappelons la suppression de l’ISF, la baisse (...)
  • Nouvelle loi sécuritaire : l’arsenal répressif se renforce encore !

    Ce 18 octobre 2017, le Parlement a définitivement adopté la loi « renforçant la sécurité intérieure et la lutte contre le terrorisme ». Seuls les députés du PCF et de la FI ont voté contre... Depuis des décennies, nous dénonçons régulièrement les mesures et lois liberticides imposées par l’État capitaliste, (...)