Attentat aux Champs Elysées : Déclaration du Parti Communiste Révolutionnaire de France

Contre le ter­ro­risme, il faut lutter contre la poli­ti­que du capi­ta­lisme fran­çais !

Le Parti Communiste Révolutionnaire de France condamne avec la plus grande fer­meté l’atten­tat per­pé­tré aux Champs Elysées et reven­di­qué par Daech. À la veille des élections pré­si­den­tiel­les, cet atten­tat est uti­lisé par la droite et l’extrême droite pour mobi­li­ser la peur et faire sou­te­nir leurs posi­tions liber­ti­ci­des. Le gou­ver­ne­ment et la plu­part des can­di­dats font appel à « l’unité natio­nale », à l’union sacrée.

Le carac­tère dra­ma­ti­que des évènements ne sau­rait faire oublier que la ques­tion du ter­ro­risme ne doit pas être le camou­flage des poli­ti­ques qui l’ont engen­dré : les ori­gi­nes de Daech, comme d’Al Qaïda/Al Nosra, remon­tent aux grou­pes ter­ro­ris­tes qui com­bat­taient le régime pro­gres­siste afghan et ses alliés sovié­ti­ques de 1979 à 1991, et qui étaient finan­cés, armés, entraî­nés par les États-Unis, la France et l’OTAN, expres­sion poli­ti­que de l’Arabie Saoudite et du Qatar, ou à tout le moins de larges sec­teurs de leur classe domi­nante. Après avoir ravagé l’Algérie et le Nigeria, ces grou­pes cri­mi­nels, en liai­son avec leurs com­man­di­tai­res, ont plongé la Libye dans le chaos et ont lynché le Président sor­tant ; cela a été rendu pos­si­ble par le sou­tien mili­taire du gou­ver­ne­ment Sarkozy et de l’OTAN. En Irak, Al Qaïda a donné nais­sance à Daech, pro­fi­tant de l’agres­sion amé­ri­caine et du chaos qui en est résulté. Les gou­ver­ne­ments Sarkozy et Hollande, alliés indé­fec­ti­bles de l’Arabie Saoudite et du Qatar, ont sou­tenu par tous les moyens l’agres­sion contre la République Arabe Syrienne, qui est plon­gée dans la guerre depuis 6 ans. Ces gou­ver­ne­ments ont pré­senté les grou­pes ter­ro­ris­tes en Syrie comme des héros (« Al Nosra fait du bon boulot en Syrie », disait Laurent Fabius). Les atten­tats cri­mi­nels en France contre Charlie-Hebdo et contre le Bataclan, n’ont en rien modi­fié les rela­tions excel­len­tes avec le Qatar et l’Arabie Saoudite, aux­quels on conti­nue de four­nir tout l’arme­ment néces­saire, notam­ment pour mener la guerre au Yémen. Cela n’a pas modi­fié non plus la poli­ti­que d’ingé­rence mili­taire menée en Syrie, où de fait le gou­ver­ne­ment fran­çais dési­gne le même ennemi que Daech, à savoir le gou­ver­ne­ment syrien. Quelques heures avant l’atten­tat des Champs Elysées, le minis­tre des Affaires Etrangères, sans aucune preuve, accu­sait Damas d’avoir uti­lisé du gaz de combat, et appe­lait à ren­ver­ser le gou­ver­ne­ment ! Le sou­tien aux grou­pes ter­ro­ris­tes en Syrie ne flé­chit pas, alors que tous les obser­va­teurs signa­lent la poro­sité entre tous les grou­pes et Daech. Ce der­nier béné­fi­cie, d’autre part, d’aides mul­ti­ples de l’État d’Israël (y com­pris par le bom­bar­de­ment de la Syrie), cet allié pri­vi­lé­gié de Paris et de Washington !

Le Parti Communiste Révolutionnaire de France appelle les tra­vailleurs, les démo­cra­tes, à reje­ter toute Union Nationale, qui ne peut être qu’une Union pour la guerre contre les peu­ples, pour la main­mise sur le gaz et le pétrole, pour la vente d’arme­ments au Qatar et à l’Arabie Saoudite, pour le sou­tien aux ter­ro­ris­tes en Syrie ! Pour lutter contre le ter­ro­risme, il faut une poli­ti­que étrangère de non-ingé­rence dans les affai­res des peu­ples, une poli­ti­que qui en finisse avec les agres­sions et inter­ven­tions mili­tai­res, qui ne soit plus pour­voyeuse des arme­ments aux régi­mes réac­tion­nai­res, et qui cesse d’appor­ter son sou­tien à la poli­ti­que de l’État d’Israël, le seul État qui n’a res­pecté aucune des déci­sions inter­na­tio­na­les le concer­nant, qui pos­sède l’arme nucléaire, qui se vante de ses rela­tions ambi­guës avec les grou­pes ter­ro­ris­tes isla­mis­tes et opprime le peuple pales­ti­nien ! Il faut une poli­ti­que qui vise à en finir avec le capi­ta­lisme fran­çais à son stade impé­ria­liste, fau­teur de guerre comme de poli­ti­que réac­tion­naire contre les tra­vailleurs.

Paris, le 21 avril 2017

  • Comité Central du PCRF (juin 2017) : Rapport enrichi

    Le 27 juin 2017, le Comité Central du Parti Communiste Révolutionnaire de France s’est réuni et a débattu de l’actua­lité poli­ti­que et sociale, avant d’adop­ter un plan de tra­vail pour les mois à venir. Ci-des­sous le rap­port du Secrétaire géné­ral, Maurice CUKIERMAN, enri­chi par la dis­cus­sion, et adopté à (...)
  • Simone Veil au Panthéon : entre mystification et opération politicienne...

    Le Président-monar­que Macron a décidé que « Simone Veil, ainsi que son époux, repo­se­raient au Panthéon », pour lui témoi­gner « l’immense remer­cie­ment du peuple fran­çais à l’un de ses enfants tant aimés ». S’agis­sant de la pan­théo­ni­sa­tion d’une femme poli­ti­que ayant été minis­tre dans deux gou­ver­ne­ments de (...)
  • EDITO : "La Réaction en Marche"

    Les Présidentielles comme les Législatives sou­li­gnent la pro­fon­deur de la crise poli­ti­que que tra­verse le pays. C’est l’abs­ten­tion (avec le vote blanc et nul) qui témoi­gne de son ampleur. Et c’est vrai dès le pre­mier tour des Présidentielles : aucun can­di­dat ne tota­lise plus de 18,5% des ins­crits, (...)
  • Législatives : raz-de-marée en trompe-l’œil pour la bourgeoisie

    Communiqué du Parti Communiste Révolutionnaire de France (PCRF) Le pre­mier tour des élections légis­la­ti­ves confirme l’ampleur de la crise poli­ti­que grave que tra­verse notre pays depuis plu­sieurs années. On assiste à une recom­po­si­tion du cadre poli­ti­que, équivalente à celle de 1958. Le parti (...)
  • Président Macron : la Réaction En Marche

    Ce que tout le monde savait - que Macron allait lancer une vaste offen­sive contre le pro­lé­ta­riat et les tra­vailleurs des cou­ches moyen­nes - est devenu bru­ta­le­ment une nou­velle, parce que Le Parisien et Libération ont publié des extraits d’un projet de réforme de la Loi Travail. Le gou­ver­ne­ment nie (...)
  • Gouvernement Macron/Philippe : réactionnaire sur toute la ligne !

    Déclaration du Secrétaire géné­ral du Parti Communiste Révolutionnaire de France : L’élection d’Emmanuel Macron ne lais­sait aucun doute : son gou­ver­ne­ment, dans la logi­que de son pro­gramme, serait un gou­ver­ne­ment socia­le­ment réac­tion­naire, un gou­ver­ne­ment « de guerre » contre les tra­vailleurs et les (...)
  • Législatives : le sens de nos candidatures

    L’atti­tude des marxis­tes envers les élections est de cibler le prin­ci­pal obs­ta­cle à atta­quer, en déployant de manière com­pré­hen­si­ble la poli­ti­que du parti. Pour le Parti Communiste Révolutionnaire de France, c’est le capi­ta­lisme (pro­priété privée des moyens de pro­duc­tion et d‘échange), cause réelle de (...)