Arrestation de Lula : Condamnation du Parti Communiste Brésilien

Après l’arrestation de l’ex-président Lula, le Parti Communiste Brésilien a publié la déclaration ci-dessous.
Le PCRF s’associe à la condamnation de la décision des autorités judiciaires corrompues, décision qui participe de l’offensive de la réaction. La question n’est pas ici de juger si la politique de Lula est juste ou pas, si elle s’inscrit ou pas dans une tentative réformiste d’adapter l’État bourgeois à la crise qu’il traverse au Brésil et à celle du capitalisme. Il n’y a pour nous aucun doute, ni aucune illusion. Si la bourgeoisie brésilienne procède de cette manière avec lui, cela laisse entrevoir ce qu’il pourrait en être s’il s’agissait d’un militant révolutionnaire.

Le Parti Communiste Brésilien condamne l’arrestation de Lula.

Le Parti communiste brésilien (PCB) condamne l’arrestation de l’ancien président Luis Inacio Lula da Silva, prenant en compte que c’est là le résultat d’un processus vicié, marqué par des manipulations et la partialité tout au long du processus. Le procès concernant la demande d’Habeas Corpus a été soumis à des pressions écrasantes des médias, en particulier du réseau Globo, du gouvernement fédéral et des militaires, toutes dans le but d’emprisonner Lula et de l’évincer de la campagne électorale.

Le PCB analyse l’emprisonnement de Lula comme un élément de l’offensive réactionnaire de l’impérialisme et de la bourgeoisie, de restrictions des droits politiques et d’atteintes aux libertés démocratiques, en cours dans le pays. L’un des aspects de ce processus est la mise en scène et la partialité des verdicts du judiciaire, engagé dans la marche du coup d’État. La partialité est clairement démontrée par le fait que les principaux corrompus, tant dans l’exécutif que dans le législatif, même avec de vastes preuves, continuent d’être relâchés et jouissent de la liberté.

Ce processus est devenu plus dramatique et revanchard avec la décision immédiate du juge Sergio Moro, un peu plus de 12 heures après la décision de la Cour suprême, de procéder à l’arrestation de Lula, le convoquant à se présenter à la police fédérale du Parana à 17 h le vendredi 6 avril.

Dans ces conditions, ce n’est pas l’heure pour la conciliation et l’hésitation. Les communistes brésiliens n’hésiteront pas à renforcer la résistance unitaire et populaire contre cette offensive contre les libertés démocratiques. Au-delà du calendrier électoral instable, nous devons renforcer, avec toutes les forces démocratiques, progressistes et révolutionnaires, la résistance organisée à ces attaques.

De plus, nous appelons nos militants, à la fois dans le Parti et dans nos collectifs, à rejoindre les actions unitaires dans tous les États, en participant à la fois à leur mobilisation et à leur organisation, et à y chercher, au-delà de la dénonciation de la persécution politique contre l’ex-président Lula, à participer activement à l’affrontement, au côté des organisations et des mouvements populaires, avec l’escalade fascisante, avec la progression du conservatisme et contre les attaques contre la classe ouvrière.

La lutte organisée est toujours la meilleure arme de la classe ouvrière. Nous résisterons aux attaques et construirons, par la résistance organisée, les éléments de la contre-offensive socialiste.

5 avril 2018
Commission Politique Nationale du Parti Communiste Brésilien

  • Rencontre RPDC - Etats-Unis : un sommet historique !

    Le sommet organisé ce 12 juin 2018 à Singapour entre le Président Kim Jung Un pour la République Populaire et Démocratique de Corée et le Président Donald Trump est un événement majeur de la politique internationale. Pour en comprendre la portée il faut rappeler : Qu’en 1945, l’impérialisme États-unien (...)
  • Espagne : Pas une minute de repos pour le nouveau gouvernement capitaliste !

    Dans un mouvement parlementaire aussi rapide qu’habile, le Parti Socialiste Ouvrier Espagnol (PSOE) a réussi à ce que le Parlement décide la fin des fonctions de Mariano Rajoy et l’investiture de Pedro Sánchez, son secrétaire général, comme remplaçant de ce dernier, avec le soutien de Podemos et des (...)
  • Venezuela : Elections présidentielles le 20 mai 2018...

    ... Tous derrière le Parti Communiste du Venezuela ! Ce dimanche auront lieu les élections présidentielles au Venezuela, ainsi que les élections aux conseils municipaux et régionaux dans tout le pays. Elles se célébreront dans un contexte extrêmement tendu, à un moment où les acquis du mouvement (...)
  • Gaza : Contre les assassins !

    Déclaration du Parti Communiste Révolutionnaire de France Paris, le 14 mai à 23h30 Le Parti Communiste Révolutionnaire de France condamne sans appel les crimes commis par le gouvernement criminel de Netanyahou en Israël contre la population palestinienne. 70 ans après la Naqbah et les massacres des (...)
  • Corée du Nord : Victoire diplomatique de la RPDC !

    Victoire diplomatique de la République Populaire Démocratique de Corée Le vendredi 27 avril 2018, dans le village frontalier de Panmunjeom s’est tenue une rencontre entre le Président Kim Jong Un et le président de Corée du Sud Moon Jae-in. Dans le cadre d’une déclaration conjointe, les dirigeants (...)
  • Cuba : élection de Miguel Diaz-Canel comme nouveau Chef d’Etat

    19 avril 2018 : ouverture de la 9ème Législature, Miguel Díaz-Canel élu Président du Conseil d’État Le mercredi 18 avril 2018 lançait la 9eme législature de la démocratie socialiste cubaine, avec la première séance plénière des députés élus le 11 mars dernier. Parmi les 605 députés, 322 sont femmes, 287 (...)
  • Grèce : Stop à la répression contre les étudiants !

    L’Union de la Jeunesse Communiste et le Parti Communiste Révolutionnaire de France s’associent au message de soutien ci-dessous, adressé par la Jeunesse Communiste de Grèce (KNE) aux étudiants victimes de la répression gouvernementale à Athènes en avril 2018 : Nous condamnons la violence, la répression (...)
  • NON à l’agression contre la Syrie !

    Non à l’agression contre la Syrie ! Non à la complicité avec les terroristes djihadistes ! Dans la nuit du vendredi 13 au samedi 14 avril 2018, les impérialistes des USA, de la France et de la Grande-Bretagne ont lancé une attaque aérienne contre la République Arabe de Syrie. Cette attaque est une (...)